Monday, 30 November 2009

A gorgeous autumn day

Near Chateauneuf du PapeIf Sunday's skies really carried the rolling clouds you saw yesterday, Saturday was the exact opposite - a gorgeous autumn day with blue skies and a soft light and mild temperatures. Walking through the vineyards of Châteauneuf du Pape in the afternoon was an absolute treat. In the distance is Mount Ventoux, Provence's tallest and only mountain.

Si dimanche le ciel charriait bien les gros nuages gris chargés de pluie que vous avez vus hier, samedi en revanche fut un délice de journée d'automne : ciel bleu, lumière douce, température clémente. Se ballader l'après-midi dans les vignes du seigneur (enfin de son serviteur, le pape) fut un enchantement. Au loin le Mont Ventoux, le géant de Provence - et à gauche le profil haché des dentelles de Montmirail.

The village you can see in the distance on the left is Courthezon.

Le village qu'on aperçoit au fond vers la gauche est Courthézon.

Saturday, 28 November 2009

Liberté Egalité Fraternité

Place de l'horlogeThanks to all of you who contributed suggestions regarding yesterday's smile. My own opinion, because she seems to be looking up, is that she was looking at one of the workers tying Christmas decorations to trees and lampposts on that day. Several of them waved kindly to me when they saw me taking pictures of them. There was a genuine festive spirit in the air!

Merci à tous ceux qui ont apporté leur suggestion concernant le sourire d'hier. Mon avis à moi, parce qu'elle semble regarder vers le haut, est qu'elle regardait l'un des nombreux employés de mairie qui s'affairaient à accrocher les décorations de Noël aux arbres et aux réverbères ce jour-là. Plusieurs d'entre eux m'ont souri et lancé de joyeuses remarques lorsqu'ils m'ont vu les prendre en photo. Un vrai esprit festif soufflait sur la place ce jour-là.

Friday, 27 November 2009

The Smile

Place de l'horloge
At the Cid Café on place de l'horloge, what is she looking at that brings such a smile on her face ? I have no idea, I was too fascinated by her to turn around and check. You'll have to guess or make it up. I'll give you a clue tomorrow.
NB - I remember our friend Eric of Paris Daily Photo doing a post on "la parisienne" the quintessential well dressed, elegant, pretty French girl - I believe she qualifies, don't you?

Au Cid Café, place de l'horloge, que regarde-t-elle qui la fait sourire ainsi ? Je n'en sais rien, j'étais trop fascinée par elle pour me retourner. Vous n'aurez qu'à deviner ou inventer. Je vous donnerai un indice demain.
PS - Je me souviens du billet que notre ami Eric de Paris Daily Photo avait consacré à la parisienne, quintessence de l'élégance au quotidien - je trouve qu'elle en serait l'incarnation parfaite. Qu'en pensez-vous ?


Thursday, 26 November 2009

Street scene with lamp

Place PieHow often to you see semi-naked cherubs in the street? The small antiques market on Place Pie regularly offers nice photo opportunities. In the background below are a few Velopops, Avignon's new equivalent to Paris' velibs (free public bicycles).

Le petit marché à la brocante du jeudi sur la place Pie offre souvent des occasions de photos intéressantes. Vélopop (le nouvel équivalent avignonnais du vélib'), bus pour Saint Chamand, cuillères en argent, chérubin, cristal gravé... et un sens interdit pour mon ami Michel. Mais où est le raton laveur ?

Wednesday, 25 November 2009

Wrong way, go back

Rue ThiersDemonstration yesterday against the privatisation of postal services and job cuts in public education. The title is in reference to fellow Avignon blogger Michel Benoit who did a whole series on the city's no entry signs (see it here) so Michel, here's one more for you!

Sens interdit. Manifestation hier matin contre la privatisation de la poste et les suppressions d'emploi dans l'éducation nationale. Le titre est un clin d'oeil à mon confrère blogueur Michel Benoit qui a fait toute une série sur les sens interdits d'Avignon - à voir ici.

Tuesday, 24 November 2009

Through the keyhole

Villeneuve lès Avignon
I'm not sure how old this door and keyhole are but I suspect they saw many generations come and go. Are you the kind of people who would look through a keyhole to know what's going on inside?
After posting this photo I realised it's been four years today since my father passed away. Blogging was part of my therapy for getting over his death : walking slowly in order to absorb the beauty of the world around me, reflecting upon it, filling my eyes and heart with it, and then sharing and connecting with fellow humans, I've found all this very nourishing. And what amazes me is the fact that my father's death has changed my view over my own death : I find great comfort in the thought that when comes my turn to push the big door, I'll join my father wherever he is. If there's something after death, I'll join him there. If there's nothing, I'll following him in the great recycling of the universe. Whatever happens, I'll follow his lead. But since I know nothing about that, speculations are pointless. The only thing that matters is to live in the here and now to the best of my ability. I believe that sharing and loving is what makes our passage on earth worthwhile.

Je ne sais pas quel âge ont cette porte et cette serrure mais je pense qu'elles ont vu passer de nombreuses générations. Faites-vous partie des gens qui seraient capables de regarder par le trou de la serrure pour savoir ce qui se passe à l'intérieur ?
Après avoir choisi cette photo pour aujourd'hui je me suis souvenue que cela fait quatre ans aujourd'hui que mon père est mort. Bloguer a fait partie de ma thérapie pour surmonter son départ : marcher lentement pour apprécier le monde autour de moi, y réfléchir, m'en remplir les yeux et le coeur, puis partager et créer des liens humains, tout cela m'a vraiment nourri. Et puis une chose qui m'étonne c'est que la mort de mon père a vraiment changé la façon dont j'envisage ma propre mort : maintenant j
e trouve un grand réconfort à penser que le jour où moi aussi je pousserai la grande porte, je rejoindrai mon père là où il est. S'il y a quelque chose après la mort, je ferai le même passage que lui. S'il n'y a rien, je le suivrai dans le grand processus de recyclage de l'univers. Je n'en sais rien, mais je suivrai son chemin. En attendant, puisque je ne sais rien de cet après, je considère que la seule chose importante est de vivre  pleinement le moment présent et de faire de mon mieux; je crois que notre passage sur cette terre n'a de sens que dans le partage et l'amour.

Monday, 23 November 2009

Growing corn in style

Near l'Isle sur la Sorgue
The French sure know how to grow corn in style but why is it left to dry?
Shouldn't it have been harvested by now?

Quand le maïs joue les châtelains mais se dessèche sur pied...
PS - mon confrère blogueur Chriscot s'est inspiré de ma photo "Paul ..., 1919" de jeudi dernier pour écrire l'histoire de ce Paul dont le nom était gravé dans la pierre. Lisez-la ici, c'est beau mais c'est triste.

Saturday, 21 November 2009

Forum d'Avignon (2)

Palais des Papes - Paul Andreu (architecte)
Inside the Popes Palace yesterday afternoon, conference on "Beyond GDP - how can we integrate culture?". Speaking here is Paul Andreu (France) giving his point of view as an architect. Can architecture create happiness? Certainly not he said but it can contribute to quality of life and the very interesting work produced by architects around the "grand Paris" project is testimony to this. However when asked to summarize his view in the wrap-up part of the conference, Paul Andreu said "I only have one thing to say: we need time". What an unhelpful thing to say : unfortunately time is precisely what our planet doesn't have. Decisions need to be made - fast !

Au Palais des Papes hier après-midi, conférence sur "Au delà du PNB, comment intégrer la culture ?". Ci-dessus, voici l'intervention de Paul Andreu (France) donnant son point de vue en tant qu'architecte. L'architecture peut-elle faire le bonheur des gens? Certainement non a-t-il répondu, mais elle peut y contribuer et les récents travaux d'architectes autour du projet du grand Paris ont fait émerger quantité d'idées intéressantes. Mais au moment de donner le mot de la fin, il a dit "je n'ai qu'une chose à dire : il nous faut du temps". J'ai trouvé cette conclusion diablement décevante : le temps est précisément ce dont notre planète manque. Il faut réfléchir vite !

You know how sometimes your mind starts meandering during a conference? For a fleeting moment I couldn't help but take interest in this double row of well polished black shoes...

Vous savez comment dans les conférences il vient toujours un moment où votre esprit se met à vagabonder ? Pendant un court instant je me suis laissé fasciner par cette double rangée de chaussures noires bien cirées...
And during the musical pause, I set my camera on a long exposure time and let it roam freely - the final result was this...

Et pendant la pause musicale, j'ai laissé mon appareil photo suivre une inspiration libre sur un très long temps d'exposition - voilà le résultat...

Friday, 20 November 2009

Autumn postcard

Palais des Papes
I usually try not to overdo it but today I'll shamelessly use the dramatic grey skies and autumn colours as an excuse to show off the beautiful city where I live. The medieval Popes Palace towers over the old town built along the Rhone river, the red trailer belongs to a visiting circus. To see other skies around the world, click on Skywatch Friday.

D'habitude j'essaie de ne pas en rajouter mais aujourd'hui je plonge dans la plus abjecte facilité. Avec pour excuse la beauté d'un ciel plombé et des couleurs automnales, je vous balance la carte postale de saison : Avignon, sa vieille ville cernée de remparts, son palais des papes, ses bords du Rhône... - seule réjouissante faute de goût : la remorque rouge d'un cirque de passage. Pour voir d'autres cieux sous d'autres latitudes, cliquez sur Skywatch Friday.

Thursday, 19 November 2009

Forum d'Avignon 2009

Place du Palais des Papes
In the cool early morning light yesterday, a small group of officials were working on the preparation of the weekend's major event : the Avignon Forum 19-21 November, 2009, which begins today. "Cultural strategies for a new world" is the motto of this international forum devoted to culture, the economy and the media. Topics discussed will include "Creation and innovation towards a new world", "Reinventing the media in the Internet age" and "Introducing culture-friendly tax policies" - read the basic program here or the full agenda and list of speakers here. Mrs Irina BOKOVA Director-General of UNESCO will give the opening address tomorrow morning.

Hier dans la fraîche lumière du matin, un petit groupe d'officiels préparait l'événement du week-end : le Forum d'Avignon qui se tiendra du 19 au 21 novembre 2009 et commence aujourd'hui. Forum international sur la culture, l'économie et les média, il abordera des sujets tels que "La culture pour penser demain", "Création et innovation pour un nouveau monde", "Réinventer les médias à l'heure d'internet" et "Pour une stratégie fiscale en faveur de la culture". Découvrir le programme ici ou l'agenda complet avec liste des intervenants ici. Madame Irina BOKOVA, directrice générale de l'Unesco, prononcera le discours inaugural demain matin.
Here's the same group of men seen from the staircase above. On the stone parapet is a graffiti : Paul ..., 1919. I can't help but feel moved. 1919 was the year after WW1 ended. Who was the young Paul who engraved his name here? A boy too young to have ever known the front lines? A young man slowly trying to recover from the horrors of life in the trenches? This graffiti is 90 years old. Does that make it a moving trace of history rather than a disgusting degradation of public property?

Le même groupe d'hommes vu depuis l'escalier en surplomb. Sur le parapet en pierre, un graffiti : Paul ..., 1919. Je ne peux m'empêcher d'en être émue. En 1919, la grande guerre venait de se terminer. Qui est le jeune Paul qui a gravé son nom ici ? Un garçon trop jeune pour être jamais allé au front ? Un jeune homme qui lentement essayait de se remettre de l'horreur des tranchées ? Ce graffiti a 90 ans - cela en fait-il une émouvante trace de l'histoire plutôt qu'une agaçante dégradation du bien public ?

Wednesday, 18 November 2009

The m&m tree

Square Agricol Perdiguier
You can tell Christmas will soon be upon us when the m&m's start ripening on m&m trees. Soon Santa's little helpers will come pick and pack them in convenient stocking-size bags. Yummm! These grow in one of Avignon's parks (square Agricol Perdiguier) but unfortunately way out of reach of little kiddies. I had to climb on a bench and stretch my arms way above my head to take these close-up photos. On sait que Noël approche quand les m&m's commencent à mûrir sur les arbres à m&m. Bientôt les petits nains du père Noël viendront les cueillir et les mettre en sachets qui ont juste la bonne taille pour être glissés dans les chaussures au pied du sapin. Miam ! Ces délices poussent dans un des jardins publics d'Avignon (square Agricol Perdiguier) mais malheureusement bien hors de portée des enfants. J'ai dû monter sur un banc et tendre mes bras loin au-dessus de ma tête pour prendre ces photos.
Fellow Avignon blogger Michel Benoit took a gorgeous photo of this tree in bloom last June: see it here. The tree is a magnolia grandiflora.

Mon confrère blogueur avignonnais Michel Benoit avait pris une sublime photo de cette arbre en fleur au mois de juin dernier : allez la voir ici. Il s'agit d'un magnolia grandiflora.

Tuesday, 17 November 2009

Late season roses

Villeneuve lès AvignonWith an autumn so mild, late season roses are still everywhere - these in front of an old door in rue de la montée du fort in Villeneuve lès Avignon prompted me to play with depth of field. I love that sweet blur of roses - and you're missing the scent!

Avec cet automne si doux, on trouve encore des roses partout. Celles-ci devant une porte ancienne de la rue du montée du fort à Villeneuve lès Avignon m'ont donné envie de jouer avec la profondeur de champ : j'adore ce flou de roses. Et encore, il vous manque le parfum !

Monday, 16 November 2009

Street life (2)

L'isle sur la Sorgue Sunday marketBandoneon (sorry, accordion) player on the market square yesterday. She was the only girl in a band of four. My photos may show her as serious or as a dreamer but in fact her strong personality really made her stand out. The other instruments were a sousaphone, a guitar and a clarinet. The music (tangoes and Eeastern European tunes) was excellent. The band's name was Anorak but I wasn't able to trace them on myspace.com.

Joueuse de bandonéon (pardon, d'accordéon) au marché de l'Isle sur Sorgue hier. Elle était la seule fille dans un groupe de quatre musiciens. Mes photos la montrent sérieuse ou rêveuse mais sa forte personnalité attirait les regards. Les autres instruments étaient un sousaphone, une guitare et une clarinette. Leur musique (tangos et airs traditionnels d'Europe centrale) était excellente. Le nom du groupe était Anorak mais je n'ai pas réussi à les retrouver sur myspace.com.

Sunday, 15 November 2009

Street life

Rue des fourbisseursWith that top photo I really felt I was onto something: the man whose silhouette was appearing against the strong sun in the pedestrian street was quite a character. Making wide gestures, he was doing all the talking while the lady there was merely listening and after a while trying to get away without appearing rude. I got frustrated because other people kept passing around, behind and in front of the man, preventing me from catching the clear distinct silhouette and shadow I wanted. I the end I concentrated on another passing lady's feet...

La photo ci-dessus n'est pas complètement celle que j'aurais aimé faire. Pourtant j'en ai tout de suite vu le potentiel avec cette silhouette d'homme mûr et son ombre longue dans la rue piétonne. Tel un Fernandel, il parlait avec faconde et force gesticulations. La jeune femme en face de lui l'écoutait poliment, donnant ensuite des signes discrets d'impatience sans réussir à s'éclipser. Moi, embusquée au coin, je m'agaçais des badauds qui déambulaient mollement dans le champ de mon sujet, devant, derrière, autour, comme par pure méchanceté. Finalement, dépitée, je me suis intéressée aux jambes d'une autre passante...

Saturday, 14 November 2009

Too late

Pumpkin bloom in November? Too late now, it won't turn to fruit. The green pumpkin in the background won't ripen in time either. It will rot on the spot. Frost and ploughing will do the rest.

Une fleur de courge en novembre ? Trop tard maintenant, elle ne donnera pas de fruit. Le potiron vert en arrière-plan ne mûrira pas non plus. Il pourrira sur place. Le gel et les labours feront le reste.

Friday, 13 November 2009

World Kindness Day

After having lunch at a friend's place a few days ago I saw his two teenage sons fiddling with a fly they'd caught buzzing behind the window. It took me a while to understand what they were up to until they showed me: they had tied a hair around the fly's head and were now holding it on leash. Oh dear, the things that boys do! I come from a family of girls and my sisters and I never played that sort of game. Did you?
-------Addendum a few hours later : the above post went up at midnight and what do I hear on the radio this morning? Today 13 November is World Kindness Day. Oh dear, what have I done? How ironic!

Il y a quelques jours j'ai déjeuné chez un ami qui a deux grands garçons. Après le repas je les ai vus très occupés autour d'une mouche qu'ils venaient de capturer derrière une vitre. J'ai mis un moment à comprendre ce qu'ils faisaient jusqu'à ce qu'ils me montrent : ils avaient attaché un cheveu autour de la tête de la mouche et la tenaient en laisse. Ah les garçons, ils ont de ces jeux ! Je viens d'une famille de filles et mes soeurs et moi n'avons jamais fait des trucs pareils. Et vous ?
------- PS quelques heures plus tard: le billet ci-dessus a été posté à minuit et qu'entends-je ce matin à la radio ? Aujourd'hui est la Journée Mondiale de la Gentillesse. Mon dieu, qu'ai-je fait ? Quelle ironie ! Je dois avoir un sens aïgu de l'à-propos inversé !

Thursday, 12 November 2009

Cat on the barbie

- Hi Honey, what's for dinner? - BBQ cat !
I never would have thought of an outdoor barbecue as a suitable location for a cat nap but when the cold mistral blows, the spot is indeed sunny and nicely protected from the wind...
(note: "barbie" is the Australian short for BBQ)

- Qu'est-ce qu'on mange ce soir ? - Du chat au barbecue !
Je n'aurais jamais pensé qu'un chat pourrait s'installer sur la grille du barbecue pour faire la sieste mais c'est vrai que par temps de mistral, l'endroit est ensoleillé et bien abrité du vent...

Wednesday, 11 November 2009

Artichauts / Artie Shaw

Coustellet Sunday farmers marketStill at the Sunday farmers market, now focusing on the artichokes Kim in Seattle cleverly noticed a couple of days ago next to my strawberries of November 8th. If you don't already know Kim, do go and have a look at her blog Seattle Daily Photo. I regard her as one of the most talented photographers in the City Daily Photo web ring. Here's to you Kim!

Toujours au marché paysan de Coustellet, gros plan sur les artichauts que Kim de Seattle avait finement remarqué près de mes fraises d'avant-hier. Si vous ne connaissez pas encore Kim, je vous conseille d'aller jeter un coup d'oeil à son blog Seattle Daily Photo. J'aime beaucoup ce qu'elle fait, je la considère comme l'une des meilleures photographes du réseau City Daily Photo. Bien à toi, Kim !

And on a tangent, just a fun piece of information for my English speaking reading friends : the French word for artichoke is artichaut, which is pronounced pretty much like Artie Shaw - (listen to him here in 'Everything is jumping' 1940). Try as I might, every time I hear his name I can't help but smile : how weird it is to be called artichoke! Would you choose Cawlie Flower as a stage name? :-)))

Et une parenthèse qui prend la tangente : vous avez certainement remarqué mot artichaut (artichoke en anglais) prononcé avec l'accent anglais ressemble furieusement à Artie Shaw, jazzman américain que vous pouvez écouter ici en vidéo dans "Everything is jumping" (1940). Vous avez sûrement déjà pensé comme moi que c'est bien drôle de s'appeler artichaut ! Ce qui de fil en aiguille m'amène à cette blague qu'on se racontait quand j'étais petite : "Le pape est mort. Un autre pape est appelé à régner. Araignée ? Quel drôle de nom ! Pourquoi pas libellule ou papillon ? Ha ha ha, rions trois fois et recommençons-la." Comme quoi l'artichaut mène à tout, de Seattle aux cours d'école en passant par le jazz et le pape...

Tuesday, 10 November 2009

Portrait with radishes

Portrait of a farmer behind a mountain of radishes (3 bunches for 2 euros). I'm very happy with both portraits and found myself unable to choose between the two. Can you tell me which one you prefer and why?

Portrait paysan derrière une montagne de radis (2 euros les trois bottes). Je suis très contente de ces portraits mais je n'ai pas sû choisir entre les deux. Pouvez-vous me dire lequel vous préférez et pourquoi ?

Monday, 9 November 2009

Strawberries in November?

Coustellet farmers marketNo, this isn't an old photo dug out from the stock. It was taken at last week's Sunday farmers' market - local field strawberries! The farmer who was selling them (250 grams baskets for 2.50 euro each) said it was the first time ever that he still had strawberries to sell on November 1st, and not grown in a greenhouse either! Should we blame global warming again?

Ces petites mara des bois bien appétissantes ne sortent pas d'une vieille photo d'archive, je les ai trouvées au marché paysan de Coustellet dimanche dernier. Ces barquettes (2,50 euros les 250 grammes) étaient les quatre dernières. L'agriculteur qui les vendait m'a dit que c'était bien la première fois qu'il vendait des fraises de plein champ le 1er novembre. Encore une conséquence du réchauffement climatique ?

The strawberries (can you see them here?) were really an oddity in a market definitely turned autumny where pumpkins were the main fare and leaves fell like a golden rain at the slightest sweep of a light breeze.

Ces fraises (les voyez-vous ici?) étaient vraiment les intruses dans un marché qui avait pris une couleur radicalement automnale avec les potirons qui tenaient la vedette et des feuilles qui tombaient en rafales dorées à la moindre sollicitation d'Eole.

Sunday, 8 November 2009

Gone !!!

Place de l'horloge
This weird couple has been a feature of Place de l'horloge for the past 5 or 6 years. You may have noticed them if you visited Avignon's main square - she clinging to the handrail, pushing her pregnant belly over the balcony, he a bald middle-aged man calling out to the world. What are they up to, these two? Two actors calling out to the public to join the show at Le Forum theatre just below. But the big news is - they are no longer there! The balcony is now empty! From what I gathered from the waiter working at the cafe below, the owner of Le Forum sold the place a few months ago and took the couple with him when he moved out. How sad! I liked them!

Ce couple étonnant fait partie du paysage de la place de l'horloge depuis 5 ou 6 ans. Vous les aurez sans doute remarqués si vous avez visité la place la plus touristique d'Avignon : elle les traits tirés, cramponnée des deux mains à la rambarde et poussant son ventre de femme enceinte au-dessus du balcon, lui chauve et vieillissant, haranguant les foules avec la main en porte-voix. Qui sont-ils ? Des acteurs appelant le public à se joindre aux spectateurs du théatre Le Forum situé là à gauche. Mais la grande nouvelle, c'est que le couple n'est plus là ! Je viens de découvrir le balcon vide ! C'est le serveur du café-glacier juste en dessous qui m'a renseignée : le propriétaire du Forum a vendu il y a quelque mois et quand il a déménagé, il a emmené ses personnages sous le bras. Ils me manquent, je les aimais beaucoup !

Saturday, 7 November 2009

Being a girl

Rue des Teinturiers
In rue des Teinturiers, a veiled Muslim lady passes by a provocative image of Marilyn Monroe in a hip graffiti-style shop window. Culture clash. My first reaction is to see my picture as the perfect opposition between freedom and oppression but thinking a bit more, I wonder whether both are/were victims of stereotypes forced upon them by males?
And then this morning as I embark on some random blog-hopping, I come across Dedene's blog Bienvenue chez moi. Originally from Oregon, Dedene moved to France in 1989 ("came for work, stayed for love" she says). In her blog she shares tidbits about her life in France. In a post dated October 3rd, she writes: "We get advertising every Monday from a variety of businesses near by us. This booklet came yesterday in the mail. I immediately started to twitch and tick when I saw the cover. Not only is Christmas shopping being promoted from November 2nd in the stores, but this cover is so sexist! (...) In all of the pictures, the boys are doing the cool expensive stuff (pool tables, scientific experiments, heavy machinery at 153€ 73) and the girls get WHAT???? Babies and kitchen items for 29€ 70!!!! " (read her full rant here)
Wow, that's a blow. Like Dedene, I'm under shock. I knew stereotypes were hard to die but I thought they would be more sneaky. This is so in your face! Echoing my own photo, Dedene's post is a reminder that women's lib is something that still needs fighting for, as much here as elsewhere around the globe. Sigh!
At Christmas, magic for her, technology for him!
A Noël, magie pour elle, technologie pour lui

Dans la rue des teinturiers, en vitrine d'une boutique branchée qui a ouvert il y a quelque mois, un graffiti de Marilyn Monroe dans une pose provocante croise une femme musulmane en foulard. Clash des cultures. Ma première réaction est d'y voir le contraste parfait entre liberté et oppression mais à la réflection ne sont-elles pas toutes les deux victimes de stéréotypes imposés par les hommes ?
Et ce matin, alors que je me ballade au hasard des blogs, je tombe sur Bienvenue chez moi, le blog d'une américaine originaire de l'Oregon et installée en France depuis 1989 ("je suis venue pour travailler, je suis restée par amour" dit-elle).Elle vit dans le Loiret et à la date du 3 octobre, elle s'insurge contre une brochure publicitaire de Super U qu'elle vient de recevoir dans sa boite aux lettres. Non seulement la pub pour Noël commence dès le 3 octobre, mais la couverture la fait bondir : quel sexisme ! Dans toutes les images, dit-elle, les garçons jouent avec des jouets chers et amusants (tables de billard, expériences scientifiques, technologie de pointe à 153€ 73) et les filles, on leur propose quoi ???? Des poupées et des cuisines à 29€ 70 !!!! "
Comme elle, je suis choquée. Je sais que les stéréotypes ont la vie dure mais je les croyais plus sournois. Là c'est tellement direct que c'est indécent. En écho à ma photo du jour, le billet de Dedene est un rappel que la liberté des femmes est encore un combat, ici comme ailleurs dans le monde.

Friday, 6 November 2009

Sealed lips

Villeneuve lès AvignonWe've had tormented skies over the past couple of days but I don't think I'd ever seen an isolated cloud cut in two like that before. Lips sealed by the slash of an arrow? Are you the kind of person who always sees animals and fairy tale characters in fast moving clouds?
But don't let the sky trick you into not looking below. In the distance on the right is Mount Ventoux, Provence highest mountain at 6295 feet. In front of us the fertile plains of the Rhone and on the left, Fort Saint Andre, Villeneuve lès Avignon's medieval castle. Who said fairy tale?

Nous avons eu des cieux tourmentés ces deux derniers jours mais je ne crois pas avoir jamais vu un nuage isolé ainsi coupé en deux ! Qu'y voyez-vous ? Des lèvres scellées par la trajectoire d'une flèche ? Faites-vous partie de ceux qui voient toutes sortes de personnages fantasmagoriques dans les nuages en marche ? Mais ne laissez pas le ciel vous distraire; regardez tout de même en bas : à droite le sommet du mont Ventoux, 1909 mètres, et à gauche le Fort Saint André, la forteresse médiévale de Villeneuve les Avignon. Qui a dit conte de fées ?

This blog takes part in Skywatch Friday, a growing community of bloggers who look up to the sky every Friday. Click here to view more spectacular skies around the world.

Ce blog participe à Skywatch Friday, une communauté de blogueurs qui lève les yeux au ciel tous les vendredis. Cliquez ici pour voir d'autres cieux spectaculaires dans le monde entier.

Thursday, 5 November 2009

Rust turned to gold

ZI CourtineAn antique hoisting crane in some distant outback ghost town? You could think so...

Un antique engin de levage dans une ville fantôme de l'outback? On s'y croirait presque...

Heavy machinery rusting to gold in the sunset...
Equipement lourd dont la rouille vire à l'or au coucher du soleil...

I'm sure that fellow blogger Owen of Magic Lantern Show, great lover of rust and abandoned industrial sites, would love this place - check out this post and this one for example. Here's to you Owen ;-)
(Owen is an American who has been living in Paris for many years. He's a gregarious guy with a great sense of humor. His blog is in English but his photos and stories are strongly related to his life in France - if you're interested in all things French, do check it out)


Je suis certaine que mon confrère blogueur Owen de Magic Lantern Show, grand amateur de rouille et de friches industrielles, adorerait cet endroit. Je lui dédie ce billet.
(Owen est un américain installé à Paris depuis de nombreuses années. Son blog est en anglais mais ses photos et ses histoires se nourrissent de sa vie en France. J'aime son côté chaleureux et son sens de l'humour. Un blog à suivre pour les anglophones amoureux de la France...)

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails