Sunday, 27 February 2011

Rustrel, meet a local

Rustrel, Colorado provençalAfter a lovely hike through the Provencal Colorado, I return to the car along a tiny country road. On the way I meet a local farmer on his bike - not very talkative, too busy keeping an eye on his veggie patch I presume? In the distance, colourful ochre cliffs literally glow in the late afternoon sun.
Après une splendide ballade dans le colorado provençal, je regagne ma voiture par une petite route de campagne. J'y croise un paysan du coin sur son vélo - pas très bavard, trop occupé à protéger son jardin des oiseaux sans doute ? Au loin, les falaises d'ocre se la jouent technicolor en grand écran dans la lumière de fin d'après-midi.

Friday, 25 February 2011

Yellow, red, white

Rustrel, colorado provençal
Continued from my previous post, more photos of our little Provencal Colorado.
Suite de mon billet précédent - encore quelques images du Colorado provençal.
Numerous trails criss cross the area. Yellow, red, white, each bend brings new colours.
De nombreux sentiers sillonnent ces collines. Jaune, rouge, blanc, chaque tournant apporte de nouvelles couleurs.
Sometimes deeply entrenched at the bottom of the cliffs, sometimes enjoying panoramic views...
Parfois on s'enfonce au pied des falaises, parfois des vues panoramiques se dégagent...
Can you imagine the joy of kids playing in these coloured sands ?
Imaginez la joie des enfants à jouer dans ces sables colorés !
Stupendous rock formations created by erosion. Some areas were also used as ochre quarries.
Etonnants découpages créés par l'érosion. Certaines collines étaient aussi exploitées en carrières d'ocre.
A path along the hill top, a steep drop to the left.
Un passage un peu aérien sur un chemin en hauteur. Emotifs s'abstenir.
Some trails are reserved to hikers, some are shared with motocross fans. This guy on his motorbike had managed to climb a very steep trail turned to mud slide by previous rains - unfortunately his two companions were unable to negotiate this tricky leg so he turned back to join them and they went on to try another passage. He turned around in front of me but it all happened in a few seconds, hence the poor quality of my photo. When I followed him I had a hard time negotiating the downhill slide myself, I almost fell in the mud.
In my next post we'll meet another guy on a bike.

Certains chemins sont réservés aux piétons, d'autres sont partagés avec les amateurs de motocross. Ce jeune homme sur sa moto cross venait de monter un chemin très raide qui avec les pluies des jours précédents était devenu un véritable toboggan de boue. Mais ses deux compagnons n'avaient pas réussi à négocier ce passage difficile, il a donc fait demi-tour pour les rejoindre en bas et chercher un autre itinéraire. Il a fait son demi-tour devant moi mais tout s'est passé en quelques secondes, d'où la mauvaise qualité de ma photo. Derrière lui j'ai moi-même eu bien du mal à descendre le toboggan de boue, j'ai bien failli me retrouver sur les fesses. Dans mon prochain billet nous rencontrerons un cycliste d'un autre genre.

Wednesday, 23 February 2011

Colorado provençal

Rustrel, colorado provençal
Some sixty kilometres east of Avignon, the valley of Rustrel hosts some amazing rock formations locally known as the Provencal Colorado. No comparison in scale with the American Colorado but the vivid ochre colours and amazing shapes sculpted by erosion make the area an amazing destination for a Sunday hike.
A soixante kilomètres à l'est d'Avignon, la vallée de Rustrel abrite des formations géologiques qu'on appelle ici le Colorado provençal. Minuscule à l'échelle du Colorado américain, ces collines aux couleurs vives sculptées par l'érosion n'en restent pas moins une superbe destination pour une randonnée dominicale.
When I visited two weeks ago, the afternoon sun was delightfully warm but in the shadows the air was still bitterly cold. The pond below and parts of the little stream above were frozen solid in places. In some other places, trickling waters had changed paths into slippery mud slides where soil clang to shoes in thick layers. Hikers had a hard time negotiating those and I wish I could have photographed some of the acrobatic poses they took.
En ce début février il faisait délicieusement bon au soleil d'après-midi mais le froid restait tapi dans les creux ombragés : la mare ci-dessus était entièrement gelée et les bords du petit ruisseau aussi. Ailleurs, là où tout fondait, le ruissellement des eaux avait transformé certains chemins en toboggans de boue où la terre qui collait par paquets sous les chaussures faisait faire aux randonneurs des glissades acrobatiques dignes des jeux d'Intervilles.

Monday, 21 February 2011

Portrait of a dream

Bonheur de lecture, la Charité, CarpentrasI can say that this a natural portrait: no post processing was involved apart from cropping.
All I did was set my camera on time priority and during the 2 second exposure let my camera slide from my model's face to the orange and red table cloth covering the table she was sitting at. I love its Shroud of Turin effect.
I have few opportunities to do portraits. I've never been comfortable with photographing strangers in the street without their consent, I am too shy to ask and my children are now too old to serve as unsuspecting victims (these little critters tend to become independent over the years !) so I'm really grateful to my friends at the Bonheur de Lecture reading group in Carpentras for letting me experiment with portraits at their monthly readings.
After Louis & Jean, Frederic and Lea the accordionist, many thanks to Laure Sultana for being my model this time.

Portrait d'un rêve... ce portrait est naturel, il n'a fait l'objet d'aucun traitement d'image à part un recadrage. Je me suis contentée de mettre mon APN sur 'Time Priority' et de régler l'ouverture sur 2 secondes. Durant ce temps j'ai d'abord visé le visage de mon modèle puis glissé vers la nappe rouge et orange qui recouvrait la table à laquelle elle était assise. J'adore son effet suaire de Turin.
En dehors du festival d'Avignon en juillet, j'ai peu l'occasion de faire des portraits. Je ne suis jamais à l'aise quand je photographie des inconnus dans la rue sans leur accord, je n'ose pas demander et mes enfants sont maintenant trop grands pour me servir de naïves victimes (étonnant comme ces petites créatures deviennent indépendantes avec le temps !) alors je voudrais vraiment remercier mes amis du groupe Bonheur de Lecture de Carpentras d'accepter ma présence comme photographe à leurs lectures mensuelles. J'y fais des expériences passionnantes. Après Louis et Jean, Frédéric et Léa l'accordéoniste, merci à Laure Sultana d'avoir été mon modèle cette fois-ci.

Saturday, 19 February 2011

Villars in winter

Vilars, near Apt
There is no shortage of days trips you can take out of Avignon to satisfy a photographer's bulimia. Driving on a late Sunday afternoon from Rustrel (photos of that soon) to Saint Saturnin les Apt (remember these images?) the tiny village of Villars caught my eye - a cluster of houses perched on a hill top, a church spike, smoke from burning leaves, wide expanses of dark bare vines, soft hill curves, a branch of golden oak leaves. The most peaceful scene ever. Do yourself a favour, click on the photos to enlarge them, you'll be able to immerse yourselves in the scenery and enjoy the details.
Avignon et sa région sont un paradis pour photographes boulimiques - les sorties du dimanche offrent toujours de beaux cadeaux. Sur la route qui mène de Rustrel (photos bientôt) à Saint Saturnin les Apt (vous rappelez-vous ce clocher ?) le petit village de Villars m'a saisi comme un coup de poing au détour d'un virage. Au milieu d'un océan de vignes grises et nues, la fumée d'un feu de feuilles mortes, les ondulations douces d'un vallon, la percée d'un clocher - une scène divinement paisible. Faites-vous plaisir, cliquez sur les images pour les agrandir, vous entrerez dans le paysage et profiterez des détails.

Friday, 18 February 2011

Apparition

Antique shop, L'isle sur la SorgueAn old painting in a antiques shop window, the reflection of bare trees across the street, what an amazing vision! It is short lived: a grumpy old lady appears at the shop door and goes "you shouldn't be doing this, it's wrong!". Oh dear, here they go again! Many antique dealers and semi-fake vintage home decoration shop owners in l'Isle sur Sorgue are so paranoid about copycats stealing their stylish ideas that they post no photo signs everywhere and get very angry if you disregard them.
I explain why my photo can't possibly be used by anyone in the home decoration industry, to no avail. "You should ask permission first" the lady says sternly. Truly annoyed this time I snap back that in the street I am free to do as I please and that if her boss would care to come and speak to me here I'll be happy to give him an earful about his paranoia. There.
Our Lady of Inspiration please pray for us.

Un tableau ancien dans la vitrine d'un antiquaire de l'Isle sur Sorgue, le reflet des arbres nus de l'autre côté de la rue et voilà une apparition digne de Sainte Thérèse de Lisieux. Mais en fait d'apparition, c'est une dame d'âge mûr qui surgit à la porte du magasin et me lance d'un ton furieux "vous ne devriez pas faire ça, ce n'est pas bien !". Oh non, ça recommence ! Les antiquaires et marchands d'objets de déco soigneusement vieillis de l'Isle sur Sorgue ont tellement peur de se faire voler leurs idées tendance qu'ils posent partout des panneaux "no photo" et deviennent très agressifs si l'on passe outre. Je lui explique que ma photo n'a aucune chance de servir de modèle à un copieur d'antiquités, rien n'y fait. "Vous devriez demander la permission d'abord" ronchonne mon aigrie. Très agacée je lui réponds que sur le trottoir je suis libre et que si son patron souhaite venir m'y rejoindre je serai ravie de lui donner mon sentiment sur sa paranoïa. Ah mais !
Notre Dame de l'Inspiration priez pour nous.

Thursday, 17 February 2011

Claim to Madness

Place Pignotte, AvignonWho posted two anonymous poems on the glass doors of the phone booth on Pignotte square? The author himself I assume. One of the poems is called Claim to Madness and it's not hard to think there's good reason for it; both poems are so chaotic and unpredictable I can't possibly contemplate translating them. Are they the work of a troubled mind? I am always amazed to see how rich in intriguing details the life of this city is - if only you take the time to look.

Qui a posté ces deux poèmes anonymes sur les parois de verre de la cabine téléphonique de la place Pignotte ? Poèmes confus, troublants, dont l'un a pour titre 'Prétention à la folie' et on n'est pas loin de penser qu'il y a de quoi... Est-ce l'auteur lui-même ? Je l'imagine. Je suis toujours fascinée par les mille détails surprenants qui font la richesse de la vie de cette ville - il suffit de prendre le temps de les voir.
Le spectre de l'habitude (click on the photo to enlarge it and read the poem for yourself)

Sous l'orme, où la joie informe est une ombre âgée,
Passez un matin, câlines, au bras de vos assassins ;
Là, tout vous sourit, l'aube vous nourrit, chantent les essaims
De futurs amers, guêpes de friture, envie encagée...

Garçons, vous voudriez croire aux moires, niez
Un destin-cuisine, en deux seins qu'usinera Mélusine !
Et ce phare étroit dans la nuit de poix où fuit l'opaline,
Vous chantera l'or terni qu'hier encor, vous admiriez

Et de celle qui s'aime ou de celui qui sème
Le reptile usage, éprouvant visage, ossuaire lent
Qui récolte en son suaire de lin l'hymne somnolent ?

Filez deux à deux ce linceul hideux où s'endort ce qui s'aime !
Prétention à la folie oooooooooooooooooClaim to Madness (Google translation at jb's request)

Je suis comme Artaud, nain,ooooooooooooooooo I'm like Artaud, dwarf
Connard, marteau, giflé ! ooooooooooooooooooo Asshole, hammer, slapped!
Et comme art, tôt j'ai main oooooooooooooooooo And like art, I soon put hand
Mise au stylo désenflé oooooooooooooooooooooo To less swollen pen
D'une encre noire ooooooooooooooooooooooooo In black ink
D'une illusoire ooooooooooooooo oooooooooooo In an illusory
Désespérée. ooooooooooooooooo oooooooooooo Desperate.

Elle, éthérée, ooooooooooooooooooooooooooooo She, ethereal
Plane et suture : ooooooooooooooooooooooooooo Plane and suture:
Littérature. oooooooooooooooooooooooooooooo Literature.

Wednesday, 16 February 2011

Exterior night

Boulevard Limbert, AvignonWe've had quite a lot of rain in the past two days so here's more splashing about, messing around with a moving camera behind a wet windshield. A bit scruffy possibly, but so much fun.
No Christmas lights involved, only an ordinary boulevard with traffic lights and lamp posts.

On a eu bien de la pluie ces deux derniers jours alors je continue ma série de jeux d'eau avec APN bougé derrière pare-brise mouillé. Ombre de rempart, lumières de ville, surprenant panneau de priorité émergeant d'une marée de bulles rouges, le résultat est un peu fouillis mais bien amusant quand même. Aucune décoration de Noël dans tout ça, juste la vie ordinaire d'un boulevard.

Monday, 14 February 2011

Sex toys for Valentine ?

Rue du portail Matheron, Avignon
Is it appropriate to advertise sex toys for Valentine's day in downtown Avignon ?
Much larger than a sex shop, Body house is a supermarket selling 'all things hot' located in the outskirts of Avignon. Their ad here says 'Body House . Valentine's day . Open Sunday 13 February . Sexy lingerie, sex toys, hot gifts'. I've seen Body House billboards out of town before but they were quite basic affairs bearing their logo and a photo of a girl wearing fairly decent lingerie (similar to what you see here), no other words. This is the first time I've seen a street ad campaign with sex toys explicitly mentioned. I'm not convinced. There are several schools in the vicinity; hundreds of young children walk through this street four times a day (remember many kids go home for lunch in France?). They're learning to read and the words are right at their eye level. As a mother I don't like the idea of having to explain to my 8-year old what a sex toy is. And I'd be even more worried about leaving the task to her grandfather, babysitter or my Ex's new girlfriend. I'd never thought of myself as particularly prudish so I really wonder: am I becoming League of Virtue material or do you think my point of view is a healthy one?
Would you care to share your thoughts with us ? I plan to send a link to this post to the city council.
Lingerie sexy, sex toys, cadeaux coquins... Est-il acceptable de faire de la pub pour des sex toys dans les rues d'Avignon pour la Saint Valentin ? Bien plus grand qu'un sex shop, Body House est un supermarché de l'érotisme situé à la périphérie d'Avignon. Les panneaux d'affichage qu'ils ont hors les murs sont assez sages avec juste la photo d'une fille en body (du même genre qu'ici) et leur logo, pas d'autres mots.
C'est la première fois que je les vois lancer une campagne de proximité en centre ville avec des termes aussi explicites. Et franchement je ne suis pas séduite. Il y a plusieurs écoles dans le quartier et des centaines d'enfants de maternelle et de primaire passent ici quatre fois par jour (beaucoup rentrent déjeuner chez eux). Ils apprennent à lire et les mots se trouvent juste à hauteur de leurs yeux. En tant que mère, je n'aurais pas envie d'avoir à expliquer à mon enfant de huit ans ce que c'est qu'un sex toy - et encore moins envie que ce soit sa nounou, son grand-père ou la nouvelle copine de mon Ex qui s'en charge. Je ne me suis jamais trouvée particulièrement prude alors je m'interroge : suis-je en train de virer au parangon de vertu ou ai-je raison de m'indigner ? J'aimerais bien avoir votre opinion sur cette question, j'ai l'intention de transmettre à la mairie le lien vers ce billet.

Mubarak ousted

Place Pie, AvignonForeign affairs - our regional newspaper Vaucluse matin's headline dated Saturday February 12th, 2011 :
"Joy in Egypt : After 18 days of dispute, Mubarak ousted by the street."
After Tunisia, the people of Egypt appear to have won the right to freedom...

Affaires étrangères encore - titre du quotidien régional Vaucluse Matin du samedi 12 février 2011 :
"L'Egypte en liesse : Après 18 jours de contestation, Moubarak balayé par la rue."
Après le peuple tunisien, le peuple égyption semble avoir à son tour gagné son droit à la liberté.

Our weekend was a pleasant and sunny one with lots of people enjoying sitting at terrace cafes.
Notre week-end a été beau et doux, beaucoup de gens ont apprécié de s'asseoir en terrasse.

Sunday, 13 February 2011

Préfecture, pluie

Prefecture of Vaucluse, the region's administrative headquarters, on a wet Saturday night.
Amazing what a bit of rain on a windshield can do.
No Christmas lights involved, only red traffic lights and yellow lamp posts.

Préfecture de Vaucluse, ancienne Caserne Chabran, 28 boulevard Limbert, Avignon un samedi soir sous la pluie. Vous ne l'aviez jamais vue si gaie ? C'est fou ce qu'un peu de pluie sur un pare-brise peut faire. Rien à voir avec Noël, ces lumières sont celles des réverbères et d'un feu rouge.

Saturday, 12 February 2011

Guantanamo square

Place Pie, Avignon
Place Pie : the complete remodeling of the square that started in January 2010 should be completed by July 2011 ; in the mean time it's a considerable mess.

Place Pie : la transformation complète de la place dont les travaux ont commencé en janvier 2010 devrait être terminée pour le festival en juillet 2011. En attendant c'est un brave chantier.

Friday, 11 February 2011

Artist at work

Skatepark, Villeneuve les Avignon
No woman no cry...
Villeneuve's skatepark was in full swing last Saturday afternoon with a large number of kids (mostly boys) roaming the area on their bikes, skateboards and little scooters.
At sunset a young man got out a couple of spray paint cans...

Samedi dernier le skatepark de Villeneuve bourdonnait d'activité avec un grand nombre de jeunes (surtout des garçons) circulant dans tous les sens sur leurs vélos, skates ou trottinettes.
Au coucher du soleil, un jeune homme sort ses bombes de peinture...

As the other kids keep whizzing by, a panda emerges...
Au bord d'un tremplin, un panda émerge...
Sometimes some take the time to watch the artist at work.
Parfois certains s'arrêtent pour regarder l'artiste travailler.
Last finishing touches... Uh ho, looks like the panda is smoking pot ;-)

En dernier, quelques volutes... Oh oh, on dirait que le panda fume un joint ! ;-)

Thursday, 10 February 2011

Le clocher

Saint Saturnin les Apt
This is where I was last Sunday at sunset. A gorgeous moment of peace and beauty.
Voilà où j'étais dimanche soir au coucher du soleil. Un moment magique de paix et de beauté.
The village is called Saint Saturnin les Apt and sits on a south facing hill in the Vaucluse range, way above the little town of Apt. It's an ancestral tradition in the region to build villages on rocky outcrops with commanding views of the plains below. The dry stone houses were clustered below a fortified castle ; in case of an invasion villagers gathered behind the fortified grounds for safety. Today the castle is only ruins but the charming village and stupendous views remain. Across the plain is the Luberon mountain range.

The octogonal church spike carries eight bells.
Le clocher octogonal porte huit cloches.
On est à Saint Saturnin les Apt un village orienté plein sud perché sur une colline des monts du Vaucluse au-dessus de la petite ville d'Apt. C'est une tradition ancestrale dans la région de bâtir les village sur des éminences rocheuses dominant la plaine, avec un château fortifié surplombant une poignée de maisons en pierre sèche. En cas d'invasion les villageois venaient se réfugier derrière les épais murs fortifiés. Aujourd'hui le château et son abbaye ne sont plus que ruines mais il reste un charmant village et un panorama à couper le souffle qui porte jusqu'au massif du Luberon de l'autre côté de la plaine.

Wednesday, 9 February 2011

Wine and cheese

Caveau de l'isle, L'isle sur la sorgueVinsobres red or Jurançon white ? When the weather is cold, how about a cheese platter and glass of wine on Sunday morning after a brisk stroll through an almost deserted street market in l'Isle sur la sorgue? Below is le patron, Stephane describing the various types of cheese - served on a slate as per the current trend. I really like le caveau de la tour de l'isle, the wine and cheese are always top quality and the place is very cosy. I already mentioned this place last year when celebrating 200,000 visitors on this blog (see here).
Vinsobres rouge ou Jurançon blanc ? Quand il fait froid et qu'on vient de parcourir au pas de course le marché de l'Isle sur sorgue presque désert balayé par le mistral, il est bien tentant d'entrer se réchauffer au Caveau de la tour de l'isle avec un verre de vin et une assiette de fromages. Stéphane, le patron, vient vous décrire les spécialités choisies - servies sur une ardoise, c'est tendance. J'aime beaucoup ce lieu, l'atmosphère y est chaleureuse et les produits de grande qualité. J'y avais déjà fait quelques photos l'année dernière pour fêter les 200 000 visites sur ce blog, voir ici.


Allez vieux fous allez Allez apprendre à boire
On est savant quand on sait boire

Qui ne sait boire ne sait rien.

(Nicolas Boileau 1636-1711)

Go on old fools, go and learn to drink
He who knows how to drink is erudite
He who doesn't know how to drink knows nothing.
(by French poet Nicolas Boileau 1636-1711)

Tuesday, 8 February 2011

Paix amour unité

Rue Baraillerie, AvignonPeace Love Unity.
I discovered this stencil last week thanks to fellow Avignon blogger Michel Benoit (see his post here) which is amazing given that I drive through this lane three times a week. But as you exit this very narrow street you really have to look out for pedestrians, bikes, buses, you name it - so my mind is always focused on the traffic ahead, not wandering around looking for street art. I went back on foot a couple of days ago to have a better look. This anonymous passer by was obviously startled to see my camera aimed at him. The shot is totally random, I hope he won't mind me publishing his photo. I rarely do street portraits but here I found the contrast between the two faces quite striking.Paix amour unité.
C'est mon confrère blogueur Michel Benoit qui m'a révélé ce pochoir il y a quelques jours, voir son billet ici avec un gros plan sur l'oeuvre. Le plus étonnant c'est que je ne l'avais jamais vu alors que je passe devant trois fois par semaine en voiture. Mais au débouché de cette rue très étroite sur la rue Carreterie il faut faire tellement attention aux piétons, aux vélos et aux voitures que je n'ai aucune attention à donner à l'art des rues. J'espère que ce passant anonyme ne m'en voudra pas de publier son portrait ; c'est le hasard qui m'a fait le saisir au vol et pour une fois j'ai aimé associer visage peint et visage vivant.
Ce pochoir se trouve dans la rue Baraillerie, vous trouverez dans le billet de Michel des commentaires fort intéressants sur l'origine de ce nom.
PS pour mes amis pratiquant le street art : toute info concernant l'auteur serait la bienvenue.

Monday, 7 February 2011

A costly exercise

Pont de l'avocat, VelleronShould I focus on the blossoms in the foreground or on Mount Ventoux in the distance? Taking the time to experiment with various settings was a costly exercise, literally. Let me explain: I took these photos a couple of Saturdays ago, on a back country road from l'Isle sur la sorgue to Avignon. The weather was so beautiful I stopped several times along the way to take some pictures. Every time I would lock my car but leave my handbag inside since I only wandered a few paces from the car, always keeping it in sight. At 11:30 am I stopped near a bridge called Pont de l'avocat, took a photo of the bridge (see below) and then, turning around, noticed the gorgeous view towards Mount Ventoux - except it was spoiled by an ugly power line. The easy solution was to walk up the road a bit in order to leave the power line behind me. I walked no more than a hundred yards, turned round the corner of a garden, found these bushes that provided a great splash of colour in the foreground, took six photos with various settings, walked back. My car was out of sight for four minutes, no more. When I got back, what a shock: the front passenger window had been smashed and my handbag was gone. In it were my passport, national ID card, driver's license and car papers, check book, Visa card, a number of cheques I was to deposit at the bank,... the list goes on and on.
I spent the afternoon opposing my credit card, queuing at the police station to make my statement about the theft and getting my broken car window fixed. I was so angry with myself: no excuse for leaving my hand bag in my car. Silly me, silly me!

Est-ce mieux de faire la mise au point sur les bourgeons roses au premier plan ou sur le mont Ventoux au loin ? Prendre le temps de faire quelques essais m'a coûté cher, au sens propre. Je vous explique : un samedi matin il y a une quinzaine de jours j'étais sur une route de campagne entre l'Isle sur la sorgue et Avignon et le temps était si beau que je me suis arrêtée plusieurs fois pour prendre des photos. A chaque fois j'ai fermé ma voiture à clé mais laissé mon sac dedans car je ne marchais que quelques mètres, gardant toujours ma voiture à l'oeil. Vers 11h30 je me suis arrêtée au pont de l'avocat près de Velleron. J'ai d'abord fait une photo du pont (ci-dessous) puis en me retournant j'ai découvert une superbe vue sur le mont Ventoux, juste gâchée par une ligne électrique en travers. La solution était simple : remonter un peu le chemin pour laisser la ligne disgracieuse derrière moi. J'ai marché moins de cent mètres, tourné le coin d'un jardin, trouvé ces buissons qui m'ont fourni un joli premier plan, pris une demi-douzaine de photos et je suis revenue. En tout, ma voiture est restée hors de vue pendant quatre minutes, pas plus. A mon retour, le choc : la vitre avant droite avait été brisée et mon sac avait disparu. Dedans il y avait ma carte d'identité et mon passport, ma carte bleue, mon chéquier, mon permis de conduire, la carte grise de la voiture, des chèques que je devais déposer à la banque... la liste n'en finissait pas. J'ai passé l'après-midi à faire opposition à ma carte, à faire la queue au poste de police pour ma déclaration de vol et chez Carglass pour faire réparer ma vitre. Quelle imbécile, mais quelle imbécile ! Pourquoi avoir laissé mon sac dans ma voiture ?
The following day I got a phone call from the municipal police: my bag had been found in a ditch near a rubbish bin a few kilometres north of where it had been stolen. The cash in my wallet was gone (some 100 euros) but all my ID and personal documents were there. I was immensely relieved to get them all back but I'm still under shock. Has anything similar ever happened to you?

Le lendemain j'ai eu un coup de fil de la police municipale de l'Isle sur Sorgue : mon sac avait été retrouvé dans un fossé près d'une poubelle à quelques kilomètres de là où il m'avait été volé. Les espèces dans mon portefeuille avaient disparu (autour de 100 euros) mais tous mes papiers étaient là. Quel soulagement de ne pas avoir à refaire tous mes papiers... mais je reste sous le choc de ma mésaventure. Vous est-il déjà arrivé quelque chose de ce genre ?

Sunday, 6 February 2011

Vedene winter sunset

VedèneChurch steeple at sunset in the small village of Vedene, just east of Avignon. The freezing but crisp bright light is what makes the winters of Provence so amazing.

Clocher du village de Vedène au coucher du soleil. Toute la lumière glacée et pourtant rayonnante de la Provence en hiver.

Friday, 4 February 2011

Foreign affairs

Avenue de la croix rouge, AvignonSometimes foreign affairs invest the streets of Avignon. Such is the case at present. I've seen these posters appear in various parts of town since the revolution in Tunisia led to President Ben Ali stepping down and fleeing his country on January 14th, 2011 : poor quality black & white photos of French president Sarkozy and Tunisian president Ben Ali together, Tunisian flag flowing across the right hand side. No caption but clearly the message is about a alleged collusion between both men. The French government is accused by the opposition of having supported Ben Ali's repression of street action in Tunisia far beyond what is acceptable from a country that calls itself (or used to call itself) the country of human rights.
Will similar events affect other countries in the region ? Are more dictators about to fall? France is monitoring very closely the unfolding of events in Egypt, where President Hosni Mubarak doesn't appear ready to step down just yet, despite large demonstrations in Cairo. Is this something you hear about in your country?
(if the close-up below seems blurry, it's because the photo in the poster itself is very poor quality)
Quelquefois les affaires étrangères s'invitent dans les rues d'Avignon, c'est le cas en ce moment. Sur un panneau d'affichage Avenir (tout un symbole !) s'aligne une série d'affiches artisanales, simples photocopies d'une mauvaise photo où l'on voit le président Sarkozy et le président Ben Ali ensemble devant un drapeau tunisien qui occupe tout le côté droit. Pas de message mais l'image suggère clairement une collusion entre les deux présidents. Le gouvernement français (et en particulier son ministre des affaires étrangères Michèle Alliot Marie) est accusé d'avoir proposé son aide au Président Ben Ali pour réprimer les manifestations et en général soutenu ce dictateur bien au-delà de ce qui est acceptable pour un pays qui se veut (ou qui se voulait autrefois ?) le pays des droits de l'homme.
J'ai vu ces affichettes apparaitre un peu partout en ville depuis le 14 janvier 2011, jour où le président tunisien
Ben Ali, chassé par la révolution, a dû quitter le pouvoir et son pays. La révolution en Tunisie donnera-t-elle l'exemple dans la région ? D'autres dictateurs sont-ils sur le point de tomber ? Maintenant ce sont les événements en Egypte que nous suivons avec attention. Le président Hosni Moubarak partira-t-il dans les jours qui viennent comme le réclament avec insistance des milliers de manifestants au Caire ?On most posters I saw the face of Tunisian president Ben Ali had been scribbled upon or torn away. The series in my top photo is the only one I found where his face was almost intact. On this one (discovered yesterday in rue Bonneterie) it's president Sarkozy's face that is covered in graffiti. With a job approval rating currently at 27.7% (01 February 2011) you can hardly call him popular.

Sur la plupart des affiches que j'ai vues le visage du président tunisien Ben Ali avait été déchiré ou gribouillé. Sur celle ci-dessus, trouvée hier rue Bonneterie, c'est le visage du président Sarkozy qui était recouvert d'un graffiti. Il faut dire qu notre président n'est guère populaire ces derniers temps : 27,7% d'opinions favorables au dernier sondage de cote de popularité (1er fév 2011).

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails