Wednesday, 29 February 2012

Hivernales

Les Hivernales, festival hivernal de danse - Avignon 25 février-3 mars 2012.
Programme et réservations sur www.hivernales-avignon.com
Les Hivernales, winter dance festival - Avignon 25 February -03 March 2012.
Visit www.hivernales-avignon.com for programme and bookings.

Tuesday, 28 February 2012

Mercerie

Rue ThiersWhen you hear Revolution... Students' Thursdays Avignon University... Splendida Fiesta Saturday 11 February 2012. Hotchpotch of posters on an old haberdashery store awaiting a new life.
Talking to a young (30 something) bus driver the other day, she said she could remember Rue Thiers as one of the most vibrant and posh streets in town. Today it looks pretty rundown, counting not much more than two bars, a hairdresser, a grocery shop, a driving school, a tatoo parlor and a couple of kebab take-aways. The last upmarket boutique, a jewelry shop, is closing down : the owners are about to retire.

Quand t'entends révolution... Jeudis étudiants Avignon University. Splendida Fiesta le samedi 11 février 2012. Bousculade d'affiches ordinaire à la façade d'une boutique qui a connu des jours meilleurs. L'autre jour une jeune conductrice de bus (la trentaine) me disait que dans son enfance la rue Thiers était encore une rue riche, vivante et commerçante. Aujourd'hui c'est une artère bien triste dont les derniers commerces sont une vieille droguerie, un coiffeur, un agent d'assurances, un salon de manucure, une épicerie, deux bars-tabac, une auto-école, un dojo, une boutique d'antiquités, un salon de tatouage et deux kebabs. La dernière des jolies boutiques, une bijouterie-joaillerie, est sur le point de fermer : les propriétaires prennent leur retraite.

Monday, 27 February 2012

Seeing double

Place Pie, AvignonUn samedi après-midi devant le conservatoire de musique.
A Saturday afternoon in front of the conservatory of music.

Saturday, 25 February 2012

Sketch in the city

Place St Pierre, AvignonSquare Agricol Perdiguier, AvignonLast Saturday a small but keen group of amateur sketchers met in Avignon for a new session of what I'd like to call "sketch in the city", a local initiative inspired by Sketch Crawl. We decided we'd meet once a month. Our locations this time included the Agricol Perdiguier gardens in the morning and place St Pierre in the afternoon - where we came across the bunch of church chairs being discarded which I talked about in this post. I picked one and what do you think I did with it? I used it as a comfy seat for the rest of the afternoon. However I didn't want to take it home (I knew I'd never have the energy to treat it for woodworms and it really needed it) so when I was done with it I decided to leave it in town in a place useful to others. In the end I chose to leave it in a corner of Place Pie where homeless people often hang out. I was pleased to see that soon enough the chair was used by a couple of them. Unfortunately two days later the chair was no longer there. I wonder if it was removed by city council cleaners or taken home by someone ? I guess I'll never know.
Samedi dernier un petit groupe de dessinateurs amateurs s'est réuni pour ce que j'aimerais bien nommer "sketch in the city" une initiative locale inspirée du Sketch crawl. Nous avons décidé de nous retrouver une fois par mois pour croquer ensemble sur le vif des scènes de rue à Avignon. Cette fois-ci nous avons travaillé dans le square Agricol Perdiguier le matin et sur la place St Pierre l'après-midi... et c'est là que nous sommes tombés sur le lot de chaises d'église partant au feu dont j'ai parlé ici. J'en ai récupéré une et qu'en ai-je fait ? Je m'en suis servie tout l'après-midi pour dessiner confortablement. Mais je ne voulais pas la rapporter chez moi (je savais que je n'aurais jamais le courage de la traiter contre les vers), j'ai donc décidé de la laisser en ville à un endroit utile. Finalement je l'ai posée sur la place Pie au coin du conservatoire où je vois souvent des SDF et en effet j'ai eu le plaisir de voir très peu de temps après l'un d'entre eux s'y reposer. Malheureusement deux jours plus tard la chaise avait disparu. Enlevée par les services de nettoyage municipal ou récupérée par quelqu'un ? Je ne saurai sans doute jamais...
The four works above as well as the top one with the dog are by fellow sketcher Fabienne. Isn't she wonderfully talented?

Les quatre oeuvres ci-dessus ainsi que celle du haut sont de Fabienne - quel talent, hein ?

Avis
: le prochain "sketch in the city" sera le samedi 17 mars. Contactez-moi si vous souhaitez vous joindre à nous.

Thursday, 23 February 2012

Today I cried

Rue Grivolas depuis le 6ème étage du parking des Halles, Avignon
Yesterday I laughed, today I cried.
Yesterday my daughter, 18, passed her driving test at her first attempt. It was no mean feat: the success rate is only 60%, much lower than that of the baccalaureate (88%), which she passed last year. Her well-deserved success followed one year of accompanied driving, a scheme by which a youth drives with an adult (me) in the passenger seat, providing guidance and advice over a minimum of 3,000 kilometers. Statistics show that young adults who go through this scheme have a far lower accident rate than those who only follow a standard training course with a driving school (20 hours or so behind the wheel). Her achievement was very much the result of a strong and bonding team work between the two of us. Over time I truly enjoyed seeing her emerge as a safety-conscious, responsible and courteous driver. I'm really proud of her.
Today I cried. Driving to work at 8:40 am on the large boulevard outside the ramparts of Avignon, I heard the siren of a firemen's emergency medical services vehicle coming from a side street. Although the traffic lights were green for me, I stopped to give it right of way. But the red truck didn't come through and at first I couldn't understand why - until I realised another car was blocking its way, and shockingly - intentionally. I couldn't believe my eyes: while the street was perfectly empty the sparkling white SUV had stopped right in the ambulance's way. It stayed there for what seemed an eternity to me, 10 seconds maybe, and then slowly pulled away, not without the driver waving a middle finger at the firemen's truck. Yes, an offensive finger. I couldn't believe my eyes. Blue lights flicking, the red truck resumed its way towards the hospital. End of story.
Has this young man ever thought that one day the ambulance could carry his mother, child or best mate? My own thought was that my daughter would have to share the road with guys like him. I cried. Do you share my indignation?

Hier j'ai ri, aujourd'hui j'ai pleuré.
Hier j'ai ri. Ma fille de 18 ans a eu son permis de conduire, du premier coup. Avec un taux de réussite de 60%, le permis est aujourd'hui beaucoup plus difficile à avoir que le bac (88%). Cette réussite, c'est le résultat d'un beau travail d'équipe : depuis un an je la faisais conduire en conduite accompagnée. Un an et plus de trois mille kilomètres pour moi dans le siège passager à lui prodiguer conseils et encouragements, un travail intensif ces dernières semaines sur les manoeuvres, les créneaux, les marches arrière, les rond-points, le coup d'oeil sur l'angle mort... c'est avec plaisir qu'au fil du temps je l'ai vue devenir une conductrice efficace, courtoise et responsable. Je suis vraiment fière d'elle.
Aujourd'hui j'ai pleuré. En voiture à 8h40 ce matin sur le boulevard Limbert qui longe les remparts, au niveau du palais de justice j'ai entendu la sirène de l'ambulance des pompiers. Bien que le feu soit au vert pour moi, je me suis arrêtée pour laisser la priorité à ce véhicule qui arrivait de la route de Montfavet sur ma gauche. Mais une fois arrêtée je me suis aperçue que l'ambulance n'entrait pas dans le carrefour : une grosse voiture blanche arrivant en sens inverse de moi lui barrait le passage. Je me suis demandée si le trafic l'empêchait de dégager, mais pas du tout, la voie était parfaitement libre devant lui. Le conducteur s'était délibérément arrêté juste devant le camion de pompiers pour lui barrer la route. Oui, exprès. Et puis au bout d'un temps qui m'a paru effroyablement long, dix secondes peut-être, il a avancé lentement, non sans adresser un doigt d'honneur au camion des pompiers. Oui, un geste d'insulte. J'en suis restée choquée. Gyrophare bleu tournant toujours, le camion rouge a repris sa route vers l'hôpital. Fin de l'affaire.
Ce jeune homme s'est-il jamais dit que dans l'ambulance il pourrait un jour y avoir sa mère, son enfant ou son meilleur pote ? Moi je me suis dit que ma fille allait avoir à partager la route avec des gens comme lui. J'en ai pleuré. Partagez-vous ma révolte ?

Wednesday, 22 February 2012

22 février

Rue Carnot, Avignon.Personne n'est en sécurité le 22 février.

No one is safe on the 22nd of February. Safe House.

Tuesday, 21 February 2012

Church chair disposal

Eglise St Pierre, AvignonIs this Our Lady of the Sacred Chairs? Some friends and I came upon this scene on Saturday afternoon : all the old church chairs were sent off to be burned, replaced by rows of new ones. Couldn't a few be saved, I asked ? The lady explained that most were eaten up by worms, partly broken and really shaky, and since they were attached in rows of three it was difficult to sort them out but we were welcome to take as many as we wanted before the car came back to pick up the second round. Looking at the chairs closely we realised it was indeed difficult to find a strong and sturdy one but a friend and I each took one. I'll tell you later what I did with mine.

Est-ce Notre Dame des Saintes Chaises ? Samedi après-midi, toutes les chaises de l'église St Pierre partaient au feu, remplacées par des rangées de nouveaux sièges. Comme c'est dommage, ne peut-on en sauver quelques-unes, ai-je demandé ? Presque toutes sont mangées aux vers, ont des barreaux cassés ou une assise défoncée, m'a répondu la dame, et elles sont attachées par trois, ce qui rend le tri difficile. Mais si vous voulez vous servir avant que la deuxième remorque ne parte, allez-y ! En y regardant de près nous nous sommes aperçues qu'il était en effet difficile d'en trouver une en bon état mais une amie et moi en avons chacune pris une. Je vous dirai bientôt ce que j'ai fait de la mienne.

Monday, 20 February 2012

Water hole

Avignon, rue Guillaume PuyLocal news report : on Saturday morning, a car fell into a deep hole in rue Guillaume Puy. I'm glad it wasn't me, I drive through every day. Repairs in the afternoon: the cause was a leak in an underground water pipe.

Allez, une petite nouvelle locale : samedi matin une voiture est tombée dans un trou rue Guillaume Puy. Je suis contente que ça n'ait pas été moi, j'y passe tous les jours. Réparation l'après-midi : le trou avait été creusé par la fuite d'une canalisation d'eau.
The photo of the accident was sent to me by my friend M.D. - thanks to him for covering the event.
La photo de l'accident m'a été envoyée par mon ami M.D. - merci à lui d'avoir couvert l'événement.

Saturday, 18 February 2012

Pink peaks

Maguelonne, near MontpellierBacktrack to a weekend in January that I spent on the Mediterranean coast near Sète and Montpellier. From the vineyards by the beach, pink sunset over the distant Pyrenees range.

Petit retour en arrière vers un week-end en janvier passé au bord de la méditerranée près de Sète et Montpellier. Depuis les vignobles en bord de plage à Maguelonne, lumière rose du soir sur la chaîne des Pyrénées.

Friday, 17 February 2012

Chômage

Chômage in French means unemployment. The term is also used for the period during which a canal is emptied each year for clean-up and repairs - meaning forced stop-work for barge operators of course. Never any traffic on the Carpentral canal however ; it is only used for irrigation.

Le chômage désigne la période durant laquelle un canal est vidé chaque année pour être nettoyé et réparé ou consolidé, ce qui signifie évidemment le chômage forcé pour les mariniers. Mais point de trafic sur le canal de Carpentras, il ne sert qu'à l'irrigation.

Thursday, 16 February 2012

Wednesday, 15 February 2012

Five leaf clover

Five-leaf and four-colour clover. When it's too cold outside, how about a bit of indoor post processing fun?
The photo was taken in December.

Trèfle à cinq feuilles et quatre couleurs. Quand il fait trop froid dehors, on s'amuse sur écran à l'intérieur. La photo a été prise en décembre.

Tuesday, 14 February 2012

13h06

Parking des Halles, AvignonIf you park your car in Les Halles (six storeys of car parking above the covered market) make sure you pay a visit to the sixth floor even if your car is parked on another floor. The views from up there are stupendous. On a clear day in winter you can see the snowcapped summit of Mount Ventoux.

Si vous vous garez au parking des Halles (six étages de stationnement au-dessus du marché couvert) n'oubliez pas de faire un petit tour au sixième même si vous êtes garé à un autre étage. Le panorama sur les toits est fabuleux. En hiver si la journée est claire on voit le sommet enneigé du mont Ventoux.

Monday, 13 February 2012

Graphic lines

Café bar Lalogène, Place Pie, AvignonAt 3:00 pm,  rows of outdoor tables and chairs at Lalogene café on Pie square.
It really takes a very cold winter day to have no one seated here on a sunny afternoon.

15h en hiver : rangées de tables et de sièges en terrasse sur la place Pie.
Il faut vraiment qu'il fasse froid pour qu'il n'y ait personne assis là en plein soleil à l'heure du café.

Sunday, 12 February 2012

Where are the horses?

Place de l'horloge, AvignonIf you've been to Avignon chances are you know this carousel. What you may not know is that on February 5th a mad driver crashed a mercedes at full speed into it. It is reported that the young driver, who didn't hold a licence, had been chased by the police from several kilometres away. Local surveillance cameras caught him speeding up rue de la république at 180 kph and crashing into the carousel, causing the whole structure to move back two feet. Thank heavens it was 4:00 AM, the streets were empty and no-one was hurt, not even the driver and his two passengers who emerged unscathed, saved by the airbags. The carousel however suffered badly. It had to be entirely dismantled and sent to Italy for repairs and checkup of the mechanisms. The good news is it's now in the process of being rebuilt (my photos). The bad news is there's been some delay in the repairs and the horses are still in Italy. However it is hoped they'll be back and going round in circles again by April 1st. How do I know all this? I heard it from the horse's mouth - I mean the carousel owner ! (he's the man in the red checkered shirt)
Si vous avez visité Avignon, vous connaissez certainement le manège de la place de l'horloge. Ce que vous ne savez peut-être pas, c'est que le 5 février un conducteur fou a planté sa mercedes dedans. Il a été établi que le jeune conducteur sans permis était poursuivi par la police depuis Le Pontet. Les caméras de surveillance l'ont filmé remontant la rue de la république à 180 kmh et terminant sa course dans le manège, le faisant reculer de 50 cm. Heureusement il était 4h du matin, la place était déserte et personne n'a été blessé, pas même le chauffeur et ses deux passagers, sauvés par les airbags. Le manège, lui, a dû être entièrement démonté, renvoyé en Italie pour réparations et révision complète des mécanismes. Comment est-ce que je sais tout ça ? C'est le patron du manège qui me l'a dit (c'est l'homme à la chemise à carreaux rouges). La bonne nouvelle, c'est que le manège est en cours de remontage (mes photos). La mauvaise nouvelle c'est qu'il y a eu un peu de retard et que les chevaux, eux sont toujours en Italie. Mais si tout va bien le 1er avril au plus tard ils seront de retour et tourneront à nouveau... comme une horloge !

Watchful eyes.

Rue petite saunerie, non pardon : Rue de la Croix, Avignon
Rue de la petite saunerie is a very narrow street where few cars venture - most traffic is pedestrian. As you walk past this window you meet two sets of watchful eyes. I wonder who lives there?

La rue de la petite saunerie est une rue étroite où peu de voitures s'aventurent. L'essentiel du trafic est piéton. En passant devant cette fenêtre on se découvre observé. Je me demande qui vit là ?

Saturday, 11 February 2012

Fun around ice

Rue des Teinturiers, AvignonAt 5:00 pm on Thursday, three teenagers are having fun around one of the frozen water wheels in rue des teinturiers. Despite a heavy weight of ice, the wheel keeps turning slowly. Boys' question: if we throw in our own weight, will we be able to stop it? Making experiments is part of growing up : one pushes hard, the other stands on a water paddle (dangerous? nah...) and yes, the wheel stops! I turn up just in time to record their achievement. The boys ask me if they will appear in the press, I promise they'll be featured on my blog :). The next minute they all run away, they have to catch the bus home. Here's to you boys!
17h jeudi soir, trois ados autour d'une des roues gelées de la rue des Teinturiers. Malgré son lourd chargement de glace, la roue continue à tourner lentement. Question : est-il possible de l'arrêter ? Grandir, c'est faire des expériences : l'un pousse fort, l'autre se met debout sur l'une des aubes (dangereux ? nooon) ...et oui, la roue s'arrête ! J'arrive juste à temps pour immortaliser la scène. Les garçons me demandent si les photos paraîtront dans la presse, je leur promets qu'elles seront publiées dans mon blog. Voilà, je tiens parole :) La seconde d'après il s'élancent et disparaissent, ils ont un bus à prendre pour rentrer chez eux ! Above, the inside of the same wheel. Below, another wheel completely filled with ice.
Ci-dessus, l'intérieur de la même roue. Ci-dessous, une autre roue entièrement emplie de glace.

Friday, 10 February 2012

Cold !

Morning sky through the car's windshield before it had a chance to defrost. Who said freezing?
This is my participation to Skywatch Friday, a community of bloggers who look up to the sky every Friday.

Ciel du matin à travers le pare-brise de la voiture avant décongélation. Qui a dit froid ?
Visitez Skywatch Friday pour partir sous d'autres cieux...

Thursday, 9 February 2012

Chez Rouberty

Rue du portail Magnanen, AvignonOn this recently renovated facade an old engraved sign appears beautifully restored : Chez Rouberty on loge à pied et à cheval, which roughly translates as "Rouberty's, providing accommodation for people travelling on foot or on horseback". I wonder when this dates back to?
My special thanks to Jean-Louis Choquer for pointing out this sign to me during last month's Sketchcrawl. Who is Jean-Louis? Meet him through the photo and portrait I made of him on that day.
Sur une façade récemment rénovée, un ancien bandeau gravé a été remis en valeur : "Chez Rouberty on loge à pied et à cheval". Je me demande de quand il date ?
Remarque : j'avais écrit Roubert, Michel m'a fait remarquer le Y difficilement visible. C'est sans doute bien Rouberty en effet. Merci Michel, j'ai corrigé.
Merci à Jean-Louis Choquer de m'avoir fait remarquer ce bandeau lors de notre Sketchcrawl le mois dernier, je ne l'avais jamais remarqué. Qui est Jean-Louis ? Le voici tel que je l'ai dessiné et photographié ce jour-là.

Wednesday, 8 February 2012

Frozen wheels

L'isle sur Sorgue

With the Siberian temperatures we've had lately the wheels on the fast running waters of the Sorgue are gathering icicles again. Do you remember the amazing photos I took in December 2009 and February 2010? For current images, please visit my friend Michel's Avignon blog here : yesterday he posted a spectacular video showing the wheels in rue des Teinturiers turning despite being completely trapped in ice. Click on the video, it's worth seeing. You'll also find some beautiful photos of these frozen wheels on Fardoise's Avignon blog. There you are, that's winter in Provence. Enjoy.
Avec les températures sibériennes que nous avons depuis quelque temps les roues de l'Isle sur la Sorgue se sont à nouveau habillées de glace. Vous souvenez-vous des photos que j'avais faites en décembre 2009 et février 2010 ? Pour des photos bien d'actualité, allez voir le billet que mon ami Michel a publié hier sur son blog Avignon : on y voit une vidéo étonnante des roues de la rue des Teinturiers qui continuent à tourner bien qu'elles soient couvertes d'une énorme carapace de glace. Regardez la vidéo, ça vaut la peine ! Vous trouverez d'autres très belles images de roues gelées sur le blog de Fardoise "Avignon états et lieux". Voilà, c'est l'hiver en Provence. Formidable, hein ?

Tuesday, 7 February 2012

Lune d'hiver

The moon was full last night. I didn't spend much time admiring it. Current temperatures are well below freezing with dreadful northerly winds gusting at over 65 mph.

La lune était pleine la nuit dernière. Je n'ai pas passé longtemps à la regarder, il fait glacial avec un mistral effrayant et des rafales à plus de 100 km/heure.

Monday, 6 February 2012

Down by the river side

Allées de l'Oulle, AvignonFocus on a tree stump - unless you prefer a less blurry version below?
Gros plan sur une souche d'arbre - à moins que vous ne préfériez ci-dessous une image moins floue ?
From the island of la Barthelasse, a winter view of the ramparts of Avignon's old city centre and the town hall's sculpted bell tower. The striped green marker should be left on your port side (left) when you sail downstream. It is extremely cold in Avignon at the moment with freezing temperatures and ear-piercing northerly winds gusting up to 95 km per hour - atrocious.

Depuis l'ile de la Barthelasse juste en aval du pont Daladier, une vue hivernale des remparts et du Jacquemart de l'hôtel de ville. En navigation fluviale, la balise rayée verte et blanche doit être laissée à babord (gauche) si vous descendez vers la mer. Il fait extrêmement froid à Avignon en ce moment : moins 2° ce soir (température ressentie -17°) avec un mistral glacial et violent (65 km/h avec rafales à 100 km/h) - pas un temps à traîner dehors.

Sunday, 5 February 2012

On the road

On the road, abstract. All interpretations welcome.
Sur la route, abstrait. Toutes les interprétations sont les bienvenues.

Saturday, 4 February 2012

2012 Même pas peur

Rue Cornue, rue des Teinturiers, rue Thiers, Avignon
A Avignon les gouttières parlent : "Je ne veux plus qu'on me demande d'où je viens, je veux montrer ce que je sais faire. Je ne veux plus qu'on me demande d'avoir une première expérience quand je postule pour une première expérience. Je ne veux plus que la politique ressemble à un vieux disque rayé. Je ne veux plus avoir à choisir entre étudier et manger..."
Paroles de jeunes par centaines relayées par la Campagne 2012 Même pas peur initiée par Animafac, réseau national de 12000 associations étudiantes. Ce réseau promeut et accompagne les initiatives étudiantes sur de nombreuses thématiques : culture, solidarité, lutte contre les discriminations, environnement, médias etc. Ici les jeunes ont eu l'occasion de s'exprimer sur les choses qu'ils aimeraient voir changer. Un appel aux candidats aux élections de 2012 ? L'avenir ne semble pas rose pour les jeunes d'aujourd'hui. Qu'en pensez-vous ?
In Avignon, drainpipes speak: "I no longer want to have to explain where I come from, I want to show what I can do. I no longer want people to ask me about my previous work experience when I'm applying for my first job. I no longer want politics to sound like an old scratched vinyl record. I no longer want to have to choose between eating and studying..."
These are just a few of the hundreds of slogans volunteered by students in a campaign called "2012 not scared" organised by Animafac, a network of student organisations whose actions span across a variety of themes: social, cultural, environmental, anti-discriminatory etc. The students here got a chance to express the things they'd like to see evolve.  The future looks tough for our youth today. Is it the same in your country?

Friday, 3 February 2012

Elagage

Place Pignotte, AvignonIt isn't every day that you see a man at your window when you live on the 4th floor! Tree lopping last Monday was the cause. These tall plane trees get trimmed approximately every three years - see here the photos I took in January 2008. This post is my participation in Skywatch Friday - turn to it for more skies around the world.
Ce n'est pas tous les jours qu'on trouve un homme devant sa fenêtre quand on vit au quatrième étage. La raison ? L'élagage des platanes lundi dernier. Ces platanes sont étêtés tous les trois ans environ - retrouvez ici les photos que j'avais faites en janvier 2008. Ce billet est ma particpation à Skywatch Friday, une communauté de blogueurs qui lèvent les yeux au ciel tous les vendredis.

Thursday, 2 February 2012

Lost in thought

Rue d'Amphoux, AvignonPerdu dans ses pensées - à qui ou à quoi songe-t-il en boutonnant sa chemise ?
Lost in thought - who or what is he thinking of as he buttons up his shirt ?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails