Saturday, 31 March 2012

Théorie de l'évolution

Rue des fourbisseurs, AvignonOù la théorie de l'évolution prend un tour nouveau.
A new twist in the evolution theory.

In a similar vein do you remember this one : "something somewhere went terribly wrong"?
A form of devolution than many of us should ponder...A propos, vous souvenez-vous de ce dessin-là : "quand les choses ont mal tourné" ? Les anglophones ont créé un mot pour ça : devolution, le préfixe inversant le sens de l'évolution. Mais le mot dévolution existait déjà en français juridique, avec un tout autre sens...

Friday, 30 March 2012

Drive-in views

I've shown before the view you get from the top floor of Les Halles carpark. Here's the panorama you get when you turn 90 degrees towards the popes palace. Talk about parking with a view. How about setting up a restaurant here instead?

J'ai déja montré la vue qu'on a sur le Ventoux depuis le dernier étage du parking des Halles. Maintenant voici ce qu'on voit quand on se tourne vers le palais des papes. Elles en ont de la chance, les voitures, d'avoir une si jolie vue ! On se prend à rêver de mettre là un resto...

Wednesday, 28 March 2012

Creative corner

Coin rue d'Amphoux-rue Bonneterie, Avignon"I must disguise my identity from others" says Superman (real woman or transsexual?)
"Autonomous brains - independent anartist group" says the red flag with bones and brain.
This particular street corner seems to be a favorite with street artists. You will see below that before this work, there was another one back in January. Unfortunately the lady who owns the house hates it all. She arrived home just as I was taking the bottom photo, we chatted briefly, she was furious. Aftern trying to tear the paper off round the back of the character's head, she went home and rang the city council to ask for a clean-up. The wall was repainted a few days later (not high enough to cover the red flag though) but it wasn't long before Superman appeared. I imagine she's the one who tore part of his cape off. I personally find these art works fun and creative but street artists if you read me (and I know some of you occasionally do), how about choosing another location for your creativity from now on?

Je dois dissimuler ma véritable identité, dit Superman (vraie femme ou transsexuelle ?)
Cerveau-tonome, collectif d'anartistes indépendant, dit le drapeau rouge qui le surplombe. Ce coin de rue semble particulièrement attirer les artistes sauvages. Ci-dessous, un autre collage datant du mois de janvier, homme assis sur le rebord du mur. Je le trouvais plutôt charmant mais malheureusement la dame qui vit là n'apprécie pas du tout. Je l'ai vue rentrer chez elle alors que je prenais des photos, nous avons un peu parlé, elle était exaspérée. C'est elle qui a commencé à arracher le papier à l'arrière de la tête du personnage. Ne réussissant pas à le décoller davantage, elle est partie téléphoner aux services de la mairie pour que tout soit repeint, ce qui a été fait quelques jours plus tard (pas assez haut cependant pour couvrir en entier le drapeau rouge - ça doit être la hauteur syndicale ?). Mais il ne s'est pas écoulé très longtemps avant que Superman apparaisse. J'imagine que c'est la même dame qui lui a déchiré sa cape. Personnellement j'adore ces clins d'oeil qui parsèment la ville mais oh les artistes si vous me lisez, je crois que ce serait sympa d'aller porter votre créativité ailleurs.

Tuesday, 27 March 2012

Claudio et le cerf

Marché à la brocante du samedi matin, Villeneuve-lèz-AvignonJe vous présente Claudio Castello. Quand j'ai entrepris de dessiner la superbe tête de cerf qu'il vendait il m'a très gentiment apporté un tabouret. Le fauteuil contemporain qui brillait d'un blanc aveuglant juste à côté du cerf n'aidait pas à créer une composition équilibrée et j'ai été ravie de voir Claudio s'y asseoir. Quand je lui ai demandé s'il voulait bien ne pas bouger pendant trois minutes le temps que je fasse un portrait rapide, il a très gentiment accepté. Ensuite il a pris diverses poses que j''ai eu plaisir à photographier. Vous trouverez mon dessin ci-dessous. Il laisse à désirer sur de nombreux plans : proportions, perspective (et puis il faut que j'apprenne à dessiner les mains !!!) mais il m'encourage à continuer à dessiner, j'adore ça. Maintenant la question que je me pose c'est si je le mets en couleurs ou pas. Tel quel, il manque de relief, c'est certain, mais j'ai peur de tout gâcher. A votre avis, je tente ? Je ne pourrai pas revenir en arrière...
Meet Claudio Castello. When I set out to sketch the magnificent deer head he was selling he kindly found me a stool to sit on. The glary white contemporary chair next to the deer didn't help create an interesting composition so I was delighted to see Claudio sit in it. When I asked him whether he would agree not to move for three minutes, time enough for me to do a quick portrait, he kindly obliged. Later on he struck a number of other poses which I enjoyed taking pictures of. Below is my sketch. Let's face it, there's room for much improvement : proportions, perspective (and wish I could draw hands to begin with !!!) but the final result is fun enough to make me want to keep sketching. For this one I'm still debating with myself whether I should add watercolours or not. As is, my sketch lacks depth, that's for sure - but what if I spoil it all? What do you think, should I try? There will be no turning back...

Monday, 26 March 2012

Green light into town

Route de Lyon, AvignonComposition au feu vert en venant du Pontet.

Green light driving into town from Le Pontet.

Saturday, 24 March 2012

Les prospères brocanteurs

Marché à la Brocante, Villeneuve-lèz-AvignonLast Saturday our sketch crawl group met at the Saturday antiques market in Villeneuve-lèz-Avignon. Sketching around the market was gorgeous fun. Here's a fun portrait fellow sketcher Marie-France did : with their round bellies she called them 'the prosperous antique dealers'. A while later I photographed one of them, seated. You might recognise his hat, moustache and yellow shirt...
Below, a prickly fish keeps a watchful eye over Fort St Andre and the area.
Samedi dernier, notre groupe de rando-croqueurs s'est réuni au marché à la brocante de Villeneuve-lèz-Avignon. Il y avait plein de choses à dessiner, on s'est beaucoup amusés. Voici un portrait fait par Marie-France, une de nos croqueuses : ventre rond, les prospères brocanteurs ? Un peu plus tard, j'ai photographié l'un d'eux assis : vous reconnaitrez sans doute son chapeau, sa moustache et sa chemise jaune.
Ci-dessous, un poisson très fâché surveille le fort St André et ses abords.

Friday, 23 March 2012

Which side up?

Bords du Rhône, allées de l'oulleOn the Rhone, green markers are to be left on the port side as you sail downstream.
Which side is up is yet another matter.

Sur le Rhône les marques vertes doivent être laissées à bâbord quand on descend vers la mer.
Où est le haut, où est le bas, ça c'est encore un autre sujet.

Wednesday, 21 March 2012

Short film/short story

Rue Bonneterie, Avignon
Fenêtre sur Courts - Avignon short film festival 9-11 March 2012.
I love this clever poster but I couldn't attend, I was in Paris. I didn't quite miss out though because I got involved in a short movie myself that weekend. Let me explain : riding the Parisian metro on the Saturday morning, I found myself standing next to a young man travelling with a large suitcase and a long black cane. He had such a happy grin on his face that I took it as an incentive to chat; I asked what the long cane was for. He obligingly explained that it was a telescopic perch to attach a mike to, that his large suitcase was full of movie-making equipment and that he was on his way to shoot a short film with the two girls seated across from him. All three said they were students in the same movie-making school (ESRA) and had been given an assignement on Friday night : produce a short short film (1 to 3 minutes) in less than 48 hours, on a given theme. The finished product was to be handed out by Sunday night, complete with soundtrack & music. It would serve as a test. Out of the 60 young people in competition, only half would pass. The three friends had just spent a sleepless night working out the scenario and were on their way to the Champs Elysées to proceed with the shooting. A couple of young actor friends were to join them there (one had just let them down and while we were talking one of the girls was texting around to find a replacement. In a matter of minutes she had found one). Once the images were in the box the three friends knew they were in for another sleepless night editing the movie. What was the topic they'd be given, I asked ? "Savannah", they said - with one compulsory line to appear in the dialogs : "you don't know it but you're already dead". The girls told me that the hard question had been how to tackle a theme such as savannah when you live in Paris. In the end they decided to take a side aproach: there's a famous cake brand called Savane (savannah) - what if the characters had some during the movie? They had done their shopping, were ready to shoot and the world was their oyster.
A couple of metro stations later, the group and I went our own ways. I couldn't help but marvel at the joyful energy they radiated. Isn't it wonderful to see youths ready to embrace the world that opens up to them? Good luck kids, I hope you do well! As far as I'm concerned I got much more than a movie : the dream movie that was in their eyes.
Affiche : Fenêtre sur Courts, 9-11 mars 2012. Dommage, j'ai raté ce festival de courts métrages, j'étais à Paris ce week-end là. Mais je n'ai rien perdu : à Paris j'ai eu ma "fenêtre sur court" bien à moi.
Je vous raconte : le samedi matin alors que j'étais dans le métro, j'ai vu monter un jeune homme portant une grande canne noire et une grosse valise. Il avait des étoiles dans les yeux et un sourire qui ne s'effaçait pas. Un sourire dans le métro ? Cette rareté m'a donné envie d'entamer la conversation. Je lui ai demandé à quoi servait la canne. Très heureux de raconter, le jeune homme m'a expliqué qu'elle était téléscopique, que c'était en fait une perche de prise de son, que dans sa valise il y avait tout un matériel de prise de vues et qu'il partait tourner un très court métrage en équipe avec les deux filles assises en face de lui. Les trois amis m'ont alors raconté qu'ils étaient tous élèves de l'
ESRA (Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle) et que vendredi soir ils avaient reçu une mission : réaliser en 48 heures un très court métrage (1 à 3 minutes) sur un thème donné. Le film terminé devait être déposé à l'école dimanche soir, monté, sonorisé, et serait éliminatoire : des soixante jeunes lancés dans ce défi, seuls la moitié serait reçus. Les trois amis venaient de passer une nuit blanche à mettre au point le scénario et s'en allaient aux Champs Elysées procéder au tournage. Deux amis comédiens les y rejoindraient (l'un venait de les laisser tomber et pendant que nous parlions l'une des filles lançait des textos à la ronde pour trouver un remplaçant. En quelques minutes elle avait trouvé. De l'intérêt d'avoir un réseau...). Une fois les images dans la boîte, le trio s'attendait à passer une deuxième nuit blanche à travailler au montage et à la bande son. Je leur ai demandé quel était le thème imposé. "Savane" m'ont-ils dit, et il y a une réplique obligatoire à placer dans le film : "Tu ne le sais pas encore mais tu es déjà mort". Ils s'étaient longuement demandés comment on gère le thème 'savane' quand on vit à Paris. Finalement ils avaient trouvé un biais : et si les personnages mangeaient du gâteau Savane à un moment du film ? Ils avaient fait les courses, le film était déjà dans leur tête, ils étaient en route pour le réaliser. Que la jeunesse est belle quand elle est passionnée, enthousiaste et que le monde s'ouvre à elle ! Quelques stations plus tard, nous nous sommes séparés. Je leur ai souhaité bonne chance, ils sont partis vers leur aventure. Moi j'ai eu mieux qu'un film : le film rêvé que j'ai vu dans leurs yeux.

Tuesday, 20 March 2012

Goo price ??

Rue de la république, Avignon
Seen last Saturday at Pimkie's fashion store: Goo price, 40% discount. Go figure.
(please turn to the comments section for a clue).

Vu samedi dernier chez Pimkie : Goo price, 40% de réduction.
Goo (anglais) : substance visqueuse, épaisse, gluante. Prix gluant ?
(pour comprendre le quiproquo, cliquez sur 'commentaires')

Monday, 19 March 2012

Jackie and her two daddies

Do you remember the cute Jack Russell who'd come to look at her portrait while we were on a sketch tour? (see Sketch in the City here). She's a lively two-year old named Jackie. There she is at the door of l'Atelier Gallery John Gormsen where she lives with her two daddies. The gallery is entirely dedicated to showing the work of Danish artist John Gormsen. He and husband Laurent got married in Denmark because same sex marriage isn't legal in France... at least not yet: the subject might actually be one of the major issues of the Presidential election coming up this May : Socialist candidate François Hollande supports gay marriage while our current President seeking re-election Nicolas Sarkozy is against it. Polls show that a majority of French people (63%) is now in favour of it. It looks like time is working in favour of gay rights and I believe it's a good thing.

Vous souvenez-vous du Jack Russell qui était venu admirer son portrait lors de notre rando-croquis ? (voir "Sketch in the city" ici). C'est une petite femelle de 2 ans qui n'est jamais fatiguée de jouer, et son nom est Jackie. La voici à la porte de l'Atelier Galerie John Gormsen, place St Pierre à Avignon, où elle vit avec ses deux papas. Cette galerie expose exclusivement les oeuvres de l'artiste danois John Gormsen. John et Laurent se sont mariés au Danemark car en France le mariage homosexuel n'est pas autorisé... en tout cas pas encore, mais ce sujet sera  peut-être l'un des grands enjeux de l'élection présidentielle du mois de mai 2012. Le président sortant, Nicolas Sarkozy, est contre mais le candidat socialiste François Hollande est pour. Les sondages montrent qu'une majorité de français (63%) y est aujourd'hui favorable. Il semble que le temps travaille pour les droits des homosexuels et je pense que c'est une bonne chose.
J'espère que le sujet des droits gay n'occultera pas l'intérêt pour le travail de John Gormsey, à découvrir ici. Et allez faire un tour à la galerie, ne serait-ce que parce que la place St Pierre a un charme fou et que l'église est une splendeur !

Saturday, 17 March 2012

Long time no see

Coin rue d'Amphoux-rue Bonneterie
Street corner. What do you think she's saying? All creative captions welcome.

Coin de rue. Que pensez-vous qu'elle lui dit ? Les bulles les plus fantaisistes sont les bienvenues.

Friday, 16 March 2012

Citadin / city dweller

Gare TGV Avignon
Seen a the TGV train station, a young generation outfit: shiny leather shoes, slim cut jeans, leather jacket with shirt appearing underneath, bright red shoulder bag, orange stand-up suitcase on wheels. The mobile phone glued to the ear is there too of course, in the left hand, hidden by a fluff of shiny hair. Any thoughts ?

Vue à la gare TGV d'Avignon, une tenue de jeune citadin : chaussures en cuir bien cirées, jeans slim cut, blouson en cuir avec la chemise qui dépasse, sac rouge vif en bandoulière, valise orange sur roulettes verticales. Le téléphone portable collé à l'oreille est là aussi bien sûr, dans la main gauche, caché par un flot de boucles bien propres. Des commentaires ?

Thursday, 15 March 2012

La fête au cormoran

Ile de la Barthelasse, Avignon
Fog this morning. Like every year the fun fair has settled in Avignon for three weeks.

Brouillard ce matin. Comme tous les ans, la fête s'est installée à Avignon pour trois semaines.

Wednesday, 14 March 2012

What does it mean?

On board the TGVSeen on board the TGV high-speed train. Would any of my readers know what these characters mean?
Answer on 18th March: they mean "Hope". Thank you Keropokman of Singapore City Photo !

Vu dans le TGV. L'un de mes lecteurs sait-il ce que signifient ces caractères ?
Réponse le 18 mars : ils signifient "espoir". Merci à Keropokman de Singapore City Photo !

Tuesday, 13 March 2012

Asleep in the TGV

On board the TGVCame back from a weekend in Paris on a very early train on Monday. Most passengers were still asleep when the sun started to rise through patches of fog over the serene landscapes of Burgundy.

Lundi je suis rentrée d'un week-end à Paris par un train très matinal. La plupart des passagers dormaient encore lorsqu'un pâle soleil s'est levé sur les paysages de la Bourgogne, traversant les bancs de brume.

Monday, 12 March 2012

Trio with red cape

Rue des ciseaux d'or, AvignonPetit chaperon rouge.
Little red riding hood with dad and bro'. Certainly safer here in town than alone in the woods!

Sunday, 11 March 2012

Street violinist

Rue des fourbisseurs, Avignon
Musiciens de rue. Ils étaient trois : violoniste, accordéoniste/chanteuse, percussionniste.
Street performers. It was a threesome : violinist, accordionist/singer, percussionist.

Saturday, 10 March 2012

Side light, side door

Eglise St Pierre, AvignonNail it down !
Enfoncez le clou !
Side door of St Pierre church. I've never seen it open.
Porte latérale de l'église St Pierre. Je ne l'ai jamais vue ouverte.

Friday, 9 March 2012

Tous vents

Le mistral violent qui souffle depuis hier peine à arracher l'écharpe grise accrochée au sommet du Mont Ventoux.

The violent mistral wind that has been blowing since yesterday struggles to tear off the dark clouds clutching the summit of Mount Ventoux.

Thursday, 8 March 2012

Persil & thym

Rue Persil, AvignonParsley (and thyme) Street. Grey winter day enlivened by a humorous branch of scented herbs.
Rue Persil (et thym). Journée grise illuminée par l'humour et un parfum de garrigue.

Tuesday, 6 March 2012

Birthday colours

At homeMerci à ma soeur pour ce joli bouquet d'anniversaire ! L'avantage de les photographier c'est que je vais pouvoir en profiter bien plus longtemps.

I'm delighted with the tulips my sister just gave me for my birthday. By photographing them I'll be able to enjoy them much longer!

Monday, 5 March 2012

Monday morning

Rue Bonneterie, AvignonTypical streetscape of the not so glamorous part of downtown Avignon : slightly rundown facades, poorly parked car on a very narrow sidewalk, lady on a bike with a baby seat at the back, strong sun and shadow stripes.

Une vue typique des rues les moins glamour d'Avignon intra muros : des façades fatiguées un peu de guingois, une voiture mal garée sur un trottoir minuscule, une jeune femme à vélo avec un siège bébé derrière, un paysage fortement zébré par l'ombre et le soleil.

Saturday, 3 March 2012

Lecture en couleurs

Accordionist Lea Lachat and double bass player Vincent Bauza at a great performance I attended last week. I've already featured these two wonderful musicians on this blog here and there. Treasured moments...

L'accordéoniste Léa Lachat et le contrebassiste Vincent Bauza accompagnaient la semaine dernière un spectacle magnifique, une lecture de l'Enéide de Denis Guénoun d'après Virgile. Vous les avez déjà vus sur ce blog, lui ici, elle là. Que de bons souvenirs...

Friday, 2 March 2012

Ne fait pas le printemps

Plaine de GordesBeautiful as it may be, this single tree isn't enough to announce spring. All other almond trees I've seen this week are bare, the rest of nature still speaks of winter and a new cold spell is forecast for next week. Patience...

Si une hirondelle ne fait pas le printemps, un amandier non plus. Celui-ci était bien le seul que j'aie vu fleurir cette semaine. Ses congénères sont encore bien nus, le reste de la nature ne nous parle encore que d'hiver et on annonce le retour du froid pour la semaine prochaine. Patience...

Thursday, 1 March 2012

Theme day: Electricity

Found the following message pinned on my door last Friday :
"Sorry to remind you that you live with others. Running down the stairs while shouting at 11:00 PM is not on. Moving furniture around, walking around in high heels at midnight... the insulation is very poor. I'm not against parties but there are limits... and RESPECT... Next time I'll call the police!!! PS: buy some slippers, please!!!"
Wow, that's some angry message! Can you feel the electricity in the air ?
That came as quite a surprise: now that my daughter is a student in Montpellier I live alone most of the time and I do wear slippers in winter. In the four years that I've lived here we've never had a complaint from any of the three different neighbours we've had. And this comes from the young girl downstairs who puts on some loud music almost every day? Admittedly my daughter invited six friends over for a party last Thursday to celebrate her driver's licence but were they that noisy? I guess they were. This was my interpretation of this month's City Daily Photo theme : Electricity. Click here to view thumbnails for all participants

J'ai trouvé le message ci-dessus scotché sur ma porte vendredi dernier. Lisez vous-même...
Elle était bien fâchée, ma jeune voisine du dessous. Sentez-vous l'électricité dans l'air ?
J'ai été assez sidérée : depuis que ma fille est étudiante à Montpellier je suis le plus souvent seule à la maison et l'hiver je porte des chaussons. En quatre ans ici aucun des trois voisins différents que nous avons eu ne s'est jamais plaint de nous. Et ce message vient de celle qui met sa musique à fond presque tous les jours ? Certes ma fille a invité six amis jeudi soir jusqu'à minuit pour fêter son permis de conduire, mais était-ce si terrible ? Il faut croire que oui...
J'ai choisi cette image pour interpréter le thème électricité qui était le sujet du mois pour les blogueurs du réseau City Daily Photo. Cliquez ici pour voir les photos de tous les participants

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails