Friday, 16 October 2020

Drifting away

 

Just visiting - realising I haven't posted anything here for over three years - ouch, it hurts.
Perhaps I should at least come back to say goodbye. 

I remember the odd feeling when sometimes in the past I've come across blogs that had been abandoned from one day to the next, almost as if the author had left in a rush and left pen and paper sitting on the writing table. How could they let it down that way without a word of explanation after sometimes putting amazing energy and personal involvement into it?

What makes the life and death of things?
For me, it was definitely moving to the countryside that prompted the decline. Avignon was a wonderful town to explore in photos, vibrant, lively, and very stimulating after my seven years in Australia. It was also a time when I was single, recently divorced, with plenty of time to devote to solitary wanderings and night-time photo editing.

Nothing was quite the same after I moved to Beaumes-de-Venise in 2013. While it's a charming village amidst the vineyards, it doesn't offer much to report on. Exploring the full cycle of the vine and grapes for a year was great fun, but would I want to do it again each year? It was clearly a lack of material worth publishing that brought this blog to a withering stop.

But visiting again today I'd like to say how grateful I am to this blog for the hours of joy it has brought me, and to my wonderful readers around the world for their supportive,interesting and fun comments - ten years, would you believe? It's been a fantastic experience. THANK YOU and farewell.

---------------------

Je repasse ici en visiteuse et je m'aperçois que n'ai rien posté depuis trois ans - aïe, ça fait mal. Alors je me dis que pourrais au moins laisser un petit mot d'adieu.

Je me souviens de mon sentiment de stupeur en découvrant parfois des blogs passionnants arrétés briusquement du jour au lendemain, comme si l'auteur s'était enfui en laissant papier et stylo sur la table. Comment avaient-ils pu abandonner ainsi une création personnelle dans laquelle ils avaient mis tant d'eux-mêmes et d'énergie ? 

Qu'est-ce qui fait que les choses naissent et meurent ?
Pour moi, le déclin a certainement commencé quand j'ai déménagé à la campagne. Avignon était une ville merveilleuse à explorer en photos, vivante, animée, et très stimulante après sept ans en Australie. Récemment divorcée, j'avais beaucoup de temps pour les explorations photographiques en solitaire et les soirées passées à trier et éditer mes photos.

Tout a changé quand je suis partie vivre à Beaumes-de-Venise en 2013. Ce village au milieu des vignes est charmant et les paysages alentour exceptionnels mais quand j'ai photographié le cycle complet de la vigne sur une année entière, ai-je forcément envie de recommencer l'année suivante ? Je me suis tournée vers la photo de famille et ce blog a doucement dépéri...

Mais repassant ici, je retrouve tout le plaisir que j'ai eu à tenir ce blog pendant des années (près de dix ans, tout de même !) et je tiens à vous remercier, lecteurs du monde entier, pour vos commentaires qui m'ont soutenue, divertie, intéressée, fait rire et vibrer.
Ca a été une expérience fabuleuse, MERCI !  Que l'avenir vous soit beau.


2 comments:

William Kendall said...

I had wondered. Take care.

Tilia said...

Contente de te savoir toujours parmi nous et heureuse dans ta nouvelle vie. Vu le contexte sanitaire actuel, tu as sans doute moins de craintes à avoir à Beaumes que tu n'en aurais à Avignon.

T'arrive-t-il de faire des photos de la faune et de la flore de ta contrée ? Je serais ravie si tu reprenais tes publications avec une formule de ce genre.

Quoi que tu fasses, bon vent et bonne route, Nathalie, prends soin de toi.
Amicales bises.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails