Thursday, 11 February 2016

What was that?

Corner of rue du Vieux Sextier and rue Florence. What was going on there? You tell us.

Coin de la rue du Vieux Sextier et de la rue Florence. Que se passait-il, là ? A vous de nous le dire.

Tuesday, 9 February 2016

Catchitecture

On the return from a hike around the village of Le Beaucet I picked a few colourful branches of pyracantha to take home but I dropped them for a minute on an old stone wall, time to take a picture of an interesting house. There came a cat who was obviously disturbed in its routine itinerary by the prickly obstacle. Well, too bad. Snap!
The house in question was... the one below. Old village, new architecture. What do you think of it?

Au retour d'une rando autour du petit village du Beaucet j'ai cueilli quelques jolies branches de pyracantha que j'ai posées une minute sur un petit mur, le temps de photographier une maison intéressante. Vint un chat qui se trouva fort perturbé dans son itinéraire habituel par cet obstacle inconnu. Tant pis pour lui, clic !
La maison en question était... celle-ci. Vieux village, architecture moderne, qu'en pensez-vous ?
 

Sunday, 7 February 2016

Evening reds

Beaumes-de-Venise
Evening reds over the vineyards. Many vines like this one are still awaiting trimming. February is often the time when it's done.

Rouge du soir sur les vignes. Beaucoup comme celle-ci attendent encore d'être taillées.
Ce soir incandescent me fait penser au poème d'Aragon Les yeux et la mémoire :

C'est une chose étrange à la fin que le monde
Un jour je m'en irai sans en avoir tout dit
Ces moments de bonheur ces midis d'incendie
La nuit immense et noire aux déchirures blondes

Rien n'est si précieux peut-être qu'on le croit
D'autres viennent Ils ont le coeur que j'ai moi-même
Ils savent toucher l'herbe et dire je vous aime
Et rêver dans le soir où s'éteignent des voix
[...]
Il y aura toujours un couple frémissant
Pour qui ce matin-là sera l'aube première
Il y aura toujours l'eau le vent la lumière
Rien ne passe après tout si ce n'est le passant

C'est une chose au fond que je ne puis comprendre
Cette peur de mourir que les gens ont en eux
Comme si ce n'était pas assez merveilleux
Que le ciel un moment nous ait paru si tendre
[...]
Malgré tout je vous dis que cette vie fut telle
Qu'à qui voudra m'entendre à qui je parle ici
N'ayant plus sur la lèvre un seul mot que merci
Je dirai malgré tout que cette vie fut belle.

Thursday, 4 February 2016

The lovers

 Place du palais, Avignon
Winter in Avignon. There's no season for being in love.
Hiver avignonnais. Il n'y a pas de saison pour être amoureux.

Wednesday, 3 February 2016

Tea at La Mirande


Hotel de la Mirande is a five-star boutique hotel located just outside the Popes Palace in Avignon. With prices that are out of reach for someone like me, the best option to enjoy this superbly peaceful and relaxing place is to go and have tea there. Period furniture, dim lights, deep armchairs, soft music and a selection of fine leaf teas brewed at the perfect temperature of 70°C which you can have with a choice home-made pastries, everything speaks about quiet luxury. The perfect place to unwind on a winter afternoon.

L'hôtel de la Mirande est un hôtel cinq étoiles situé juste à l'arrière du Palais des Papes. Compte tenu des prix inabordables pour quelqu'un comme moi, la meilleure option pour profiter de ce lieu de parfaite relaxation est d'aller y prendre le thé. Mobilier d'époque, lumières tamisées, fauteuils profonds, musique douce et une sélection de thés en feuille infusés à la température parfaite de 70°C à combiner avec un choix de pâtisseries maison, tout n'est que luxe et calme feutré.  L'endroit parfait où s'abandonner par un après-midi d'hiver.

Monday, 1 February 2016

Daisies in my coffee


Daisies popped out of my cup after I finished drinking my coffee last week at the New Goeland café, 22 rue Saint Agricol in Avignon. Unexpected but fun! You'll find more photos of Avignon cafés here. And for more café or coffee shop scenes around the world, click here: it's Theme day today for bloggers of the City Daily Photo network.

Quand j'ai eu fini de boire mon café, des pâquerettes ont surgi de ma tasse au New Goëland, 22 rue Saint Agricol à Avignon. Jolie surprise !  Retrouvez d'autres photos de cafés avignonnais ici. Et pour voir d'autres scènes de coffee shops ou de cafés partout dans le monde, cliquez ici. On est le 1er du mois et c'est le thème du jour pour les blogueurs du réseau City Daily Photo.


Friday, 29 January 2016

Hiking in January

Hiking in Provence is fantastic in January, the temperatures are great. The walk around Le Beaucet and Saint Gens offers a great diversity of landscapes. In the photo below, can you spot the troglodyte house huddled against the cliff? The red door will help you. In winter the south facing facade ensures plenty of sunshine and in winter the big tree in front of the house provides refreshing shade. Do you think you could live there? The nearest village is 3 km away but the nearest shops are more like 6 km.
Randonner l'hiver est super agréable en Provence, il ne fait pas trop chaud. La randonnée autour du Beaucet et de Saint Gens offre une grande diversité de paysages. Dans la photo ci-dessus, voyez-vous la maison troglodyte qui se fond dans la falaise ? La porte rouge vous aidera. L'hiver la façade plein sud offre beaucoup de soleil et l'été, le gros arbre offre l'ombre nécessaire. Pourriez-vous habiter là? Le premier village est à 3 km mais les premiers magasins plutôt à 6 km.


Tuesday, 26 January 2016

Le champignon de Saint Gens

Towering above the ermitage of Saint Gens, an amazing rock called the mushroom monolith (mushroom is "champignon" in French). Far in the distance pinky shades suggest the town of Carpentras. Last Sunday was a beautiful day for hiking. If you stay on the track the view you get of the rock is the one below. I had to climb right up to get the full perspective above. That was fun. To get an idea of the monolith's size, see the head and shoulders of the hiker standing at its base.

Surplombant l'ermitage de Saint Gens, un étonnant monolithe champignon. Tout au fond dans la plaine on devine  les tons rosés de la ville de Carpentras. Dimanche dernier était une journée idéale pour randonner. Si on reste sur le chemin, la vue qu'on a du monolithe est celle ci-dessous. Il a fallu que je grimpe beaucoup plus haut pour gagner la vue panoramique ci-dessus. Très amusant. Pour avoir une idée de la taille du rocher, voyez la tête du randonneur qui se tient à la base.

Sunday, 24 January 2016

Les Macarons d'Avignon

Colourful macarons for sale at "Le monde du macaron" at  13 rue rouge, one of Avignon's pedestrian streets. From what people say, they're very nice. Check out their facebook page.

Le macaron est à la mode, vous en verrez de toutes les couleurs au "Monde du Macaron" au 13 rue rouge, l'une des rues piétonnes d'Avignon. Les commentaires des dégustateurs semblent élogieux. Un lieu à suivre sur leur page facebook.

Friday, 22 January 2016

Flamingoes of Camargue, continued

Flamants roses de Camargue, suite. Le parc ornithologique du Pont de Gau est un paradis pour photographes animaliers : les flamants roses sont si près que vous n'aurez même pas besoin d'un gros zoom, surtout si vous venez aux heures où on les nourrit. En janvier, vous assisterez à la parade nuptiale des mâles qui lèvent très haut le cou en criant et en tournant la tête de gauche à droite. Avec un bon zoom vous aurez tout le détail de leurs plumes et vous pourrez aussi photographier les espèces  plus sauvages telles que hérons, canards et passereaux. Plus d'infos sur le parc ornithologique de Camargue ici.

Pink flamingoes of the Camargue, continued. The nature park of Pont de Gau is a photographer's paradise. The flamingoes are so close, especially at feeding times, that you don't even need a huge telelens on your camera. January is the time when males engage in courtship parades where they stretch out their necks very tall, screeching and turning their heads left and right.  If you've got a zoom you'll catch every detail of their feathers and you'll also be able to photograph more discrete species such as herons and ducks. More about the park on their website here.
 

Wednesday, 20 January 2016

The charge of the pink flamingoes

 Regardez ici la vidéo que  j'ai prise samedi dernier en Camargue :  La charge des flamants roses.
C'est assez spectaculaire. C'était où exactement ? C'était là.

Watch here the video I took last Saturday in the Camargue: The charge of the pink flamingoes.
It's pretty spectacular. Where was it exactly? Here.


Monday, 18 January 2016

Café

One short black, one latte, or what's left of them. Sugar cube wrappings. Long winter shadows.
A very nice moment.

Un petit noir, un grand crème, ou ce qu'il en reste. Papiers de sucre. Longues ombres d'hiver.
Un très bon moment.

Friday, 15 January 2016

Dentelles de Montmirail

Continued from this post. After I took my first set of photos the sky turned so dark that I considered turning back and going home but in the end I decided to keep going and climb further up, hoping for a tear in the clouds. How right was I. Suddenly the dentelles turned to a glowing gold and then slowly veered to pink with Mount Ventoux in the distance. It was exhilarating. I got home at dusk.
This post is linked to Skywatch Friday : click to see more skies around the world.

Suite de ce billet. Après mes premières photos le ciel s'est bouché. Il est devenu si sombre que j'ai failli faire demi-tour et rentrer chez moi mais finalement j'ai décidé de continuer à monter, espérant une trouée dans les nuages. J'ai eu raison d'y croire. Tout à coup les dentelles ont brillé d'un blond doré avant de lentement virer au rose comme le Mont Ventoux au loin. Je suis rentrée presque à la nuit.


Wednesday, 13 January 2016

Pour Nine, ma voisine

Pour Nine qui signe toujours "ta plus proche voisine" et qui me tarabuste depuis des mois pour que je reprenne mon blog, une photo de ses chères Dentelles de Montmirail, un territoire qu'elle connait comme sa poche, elle l'arpente depuis qu'elle est toute petite. Je suis allée y marcher avant-hier, la lumière était absolument spectaculaire. Tu as raison Nine, c'est une merveille ! D'autres photos dans mon prochain billet.

For Janine aka Nine who always signs "your closest neighbor" and who's been pestering me for months to start blogging again, a photo of her beloved Dentelles de Montmirail, the closest mountain range to where we live . She knows the area like the back of her hand, she's hiked here ever since she was little. The day before yesterday the light was absolutely spectacular. You're right Nine, our backyard is a beautiful part of the world. More photos in my next post.  

Saturday, 9 January 2016

Still life with cat

Still life with sleeping cat. Photo taken last summer in my sister's garden. After we had a mid-afternoon glass of fruit juice her cat settled for a nap on the tray. Of all places. As cats do.
This post is linked to Saturday Critters and Camera Critters. Click if you're curious!

Nature morte au chat. Photo prise l'été dernier chez ma soeur. Après qu'on ait pris un verre de jus de fruits dans le jardin, le chat s'est installé pour une sieste sur le plateau. 
PS - j'ai participé aux Impromptus Littéraires sur le thème des rimes volées à Hugo : c'est à lire ici.

Thursday, 31 December 2015

...and a Happy New Year !

To my dear blogging friends who've been hoping for a new post here for many months, the least I could do was post a greeting card. Here it is. To the world who needs it, I wish a safe, healthy,friendly, compassionate and cooperative year. To all I wish happy and joyful times.

Sorry for the lack of color in both my picture and the message. I'm fine and doing well, it's just that the current weather is somewhat depressing.  My photo was taken in February 2015 - ten months ago - but will there be snow this winter? We've had such odd weather so far : Our days since much before Christmas have been mostly gray and dull, with mild temperatures and no rain. Where are the clear blue skies that used to pep up our Provençal winters? Is that what global warming holds in store for us?

On a personal side, will there be another post here in 2016? I'm not sure. While I occasionally feel like blogging again, I don't have much photographic material to show. My photos rarely have to do with Avignon these days. Life changes and so do we. But who knows, I'm leaving the door ajar, you'll always be welcome here and I'll keep reading your messages.
In the mean time BE WELL !  All my love,
Nathalie
-----------------------------------------------------
A tous mes amis de la blogosphère qui espèraient depuis longtemps un nouveau billet ici, je devais au moins une carte de voeux. La voici. Pour cette année qui vient je souhaite au monde qui en a bien besoin la sécurité, la santé, l'amitié, la compassion et la coopération. A tous je souhaite des temps heureux et joyeux.

Pardon pour cette carte qui manque un peu de couleur. Pas d'inquiétude, je vais bien, c'est juste que le climat est un peu déprimant. J'ai pris cette photo l'hiver dernier, en février 2015,mais quel hiver aurons-nous cette année ? Depuis la mi-décembre la plupart de nos journées ont été grises, atones, sans pluie mais sans lumière. Où sont les ciels bleus et lumineux qui dynamisaient nos hivers provençaux ? Est-ce là la marque du réchauffement climatique ? 

Pour ce qui me concerne, y aura-t-il d'autres billets ici en 2016 ? Je n'en sais rien. J'ai parfois envie de reprendre ce blog mais je manque de matériel photographique, la vie change et nous aussi : de nos jours, mes photos concernent rarement Avignon. Mais qui sait, je laisse la porte ouverte, vous serez toujours les bienvenus et je continuerai à lire vos messages.
En attendant, portez-vous bien. Je vous embrasse,

Nathalie

Thursday, 9 April 2015

Les primevères / the primroses

Ici c'est le jardin de mon enfance, de mes dimanches et de mes vacances, celui de mes grands-parents qui est devenu celui de ma mère. C'est le jardin où j'ai cueilli des framboises dont je me gavais au fur et à mesure, ramassé des noisettes que je cassais entre deux pierres pour les croquer sur place, laissant sur les marches de petits tas de coquilles fracassées, celui où j'ai grimpé dans tous les pommiers, celui au fond duquel nous avions une petite maison d'enfant avec de vraies fenêtres vitrées et une porte qui fermait à clé, un sol en ciment, des petits meubles en bois,  des petits vases en verre où nous mettions de minuscules bouquets et surtout un vrai poële où nous faisions du feu sans grande surveillance des parents. C'est un jardin de liberté et d'aventure, peuplé de souvenirs.
Au printemps la pelouse se couvre de couleur avec les primevères et chaque année cela remplissait de joie le coeur de maman qui disait  "ces primevères, c'est un enchantement !". Aujourd'hui elle n'est plus là pour le voir ni pour le dire et j'ai fait le tour du jardin avec beaucoup d'émotion.

This the garden of my youth, the garden where I used to spend my Sundays and holidays; it was my grand-parents' and then became my mother's. This is the garden where I used to climb every tree, pick raspberries that I stuffed myself on, where I used to pick walnuts and hazelnuts from under the trees and crack them open by banging them with a stone, eating them on the spot and leaving little heaps of broken shells on the steps. This is the garden at the far end of which we had a little children's house with real glass windows and a door that locked with a key, with a concrete floor and sturdy child-size wooden furniture, tin or porcelain crockery, small glass vases where we would place tiny bouquets and best of all, a stove that we children could make fire in with very little parent supervision. It's a garden of freedom and adventures filled with memories.
In the spring the grass fills up with primroses which are a fiest for the eyes. My mother loved them. Every year she would marvel at the colourful sight and say "these primroses are just magic". This year she's neither there to see them or say it and I walked around the garden with much emotion.


Tuesday, 10 February 2015

La Peyriere sous la neige

La Peyrière, Beaumes-de-Venise
Snow over La Peyrière, a delightful property for rent in Provence in the summer. Above, a nature reserve where thyme and rosemary grow wild. Below, vineyards and olive groves.
To see the same view in summer when you're dying for a swim in the pool click here.
For more details about the property, full description, photo gallery, rates and availibility, click here.

Neige sur la Peyrière, une délicieuse maison à louer en Provence pendant l'été. Au-dessus, la garrigue où poussent pins, thym et  romarin. En-dessous, des vignes et des champs d'oliviers.
Pour voir la même vue l'été quand la piscine appelle à la baignade cliquez ici.
Pour plus de détails sur la maison, description, galerie photo, tarifs et disponibilité, cliquez ici.

                                     For a summer view of the same bird, click here.
                                   Pour voir ce bel oiseau pendant l'été, cliquez ici.
La Peyriere, luxury 4-bedroom holiday home in Provence - fantastic views, privacy, wine region,
La Peyrière, location de vacances en Provence - vue exceptionnelle, pas de voisins, région des vins.

Tuesday, 3 February 2015

Snow forecast

 There's snow forecast for tonight - will we wake up to a white garden? I'd love that. I'm not working tomorrow so I'd have plenty of time to explore and take pictures. But they're only talking about a couple of inches, perhaps three. I doubt it'll be very spectacular - probably nothing like these pictures which I took last week at the top of Mount Ventoux: it's less than an hour's drive from home but it's another world.

La météo prévoit de la neige pour cette nuit. Allons-nous trouver le jardin tout blanc au réveil ? Ca me plairait, j'aimerais faire des photos. Mais on annonce à peine 5 cm, peut-être un peu plus sur les reliefs : je doute que ce soit aussi spectaculaire que ces photos que j'ai prises au mont Ventoux la semaine dernière : il y a moins d'une heure de route mais c'est vraiment un autre monde ! 




Sunday, 1 February 2015

February Theme Day: What I would miss

The first day of each month is Theme Day for the City Daily Photo community. What would I miss if I left Avignon? Its bridge of course, the famous Pont d'Avignon, and its river, the Rhone. A river gives any city a meaning, purpose and sense of direction that no crossroads could. Water is photogenic and forces nature's way into town. Our 13th century bridge, or the 4 arches left of it out of the original 24, tells of the city's long-standing history - even better when you're lucky enough to catch it under the rising moon as I did this January. See more theme day entries here. Go on, go see the world!

Le premier jour de chaque mois est journée à thème pour les blogueurs du réseau City Daily Photo. Qu'est-ce qui me manquerait si je quittais Avignon ? Son pont bien sûr, et son fleuve, le Rhône. Une ville au bord d'un cours d'eau a toujours une dimension particulière mais quand c'est un fleuve aussi puissant que le Rhône, il imprime fortement sa marque. Le pont St Bénézet, du haut de ses sept ou huit siècles, maté par le fleuve qu'il a longtemps enjambé, raconte à sa façon la longue histoire de la ville. Début janvier, je l'ai capturé au lever de la pleine lune. Moment fugace et magnifique. Allez voir d'autres images sur le thème de "ce qui me manquerait" tout autour du monde en cliquant ici. Pour être fidèle à l'esprit de Michel Renaud, il faut y aller voir, 

Friday, 30 January 2015

Winter sky

Winter view over the last two arches of the pont d'Avignon. Sky or water? They melt into each other.
Go see more skies at Skywatch Friday, there are some fantastic ones.

Vue hivernale sur le pont d'Avignon. Ciel ou eau ? Ils se fondent l'un dans l'autre.
Pour partir sous d'autres cieux, allez donc faire une visite sur Skywatch Friday.

Wednesday, 28 January 2015

Charlie encore



Du fait des obsèques de ma mère je me trouvais à Paris le 11 janvier 2015. Il était évident pour moi d'aller participer à la marche en mémoire des victimes des meurtres terroristes des 7 et 8 janvier. Ce fut une expérience unique. Sur place nous avons finalement peu marché : coincés quelque part entre République et Nation nous avons simplement grossi le flot puissant des millions de gens qui se joignaient au cortège. L'atmosphère était recueillie, choquée et pourtant pleine d'énergie. Une intention commune. Un désir commun de ne pas laisser la brutalité et l'obscurantisme prendre le pas sur la paix et la liberté. 
Pendant un bon moment nous avons cheminé à côté des journalistes du Prix Albert Londres. Leur banderole portait la devise remaniée : "Notre métier n'est pas de faire plaisir, non plus que de faire du tort, il est de porter la plume le crayon dans la plaie". Ils ont eu la gentillesse de distribuer alentour quelques affiches qu'ils avaient réalisées. J'ai été heureuse d'en porter une. Après tout je suis auteure de blog et si je ne me sens pas rebelle, je me sens libre.
A mon retour à Avignon j'ai pu voir que la mairie aussi arborait deux bannières noires de part et d'autre de l'entrée. Jusqu'à quand seront-elles là ? Qu'est-ce qui viendra après ? Car c'est la grande question maintenant : comment conserver dans l'avenir et dans notre vie de tous les jours l'esprit qui nous a animés le 11 janvier ? 


Because of my mother's funeral I happened to be in Paris on 11th January, 2015. How could I not attend the huge march that was held on that day in memory of the victims of the Paris terrorist attacks? It was a unique experience. In fact, marching we didn't really do : for hours we merely stood somewhere between Republic and Nation squares in a crowd that grew so constantly that it hardly moved forward. The spirit was calm, mournful but uplifting at the same time, A common sense of purpose. A common desire to see peace and freedom win over brutality and obscurantism.
For a long while we marched alongside members of the Albert Londres prize foundation. They kindly gave us a couple of their posters to hold. Here it is: "I am Charlie, I am Human, I am an Author, I am  Rebellious, I am Free, I am Irreverential, I am Committed". I was happy to hold mine up. After all I am a blog author and if I don't feel like a rebel I do feel free.
Back in Avignon, I noticed that the Avignon Town Hall also currently features twin "Je Suis Charlie" banners. How long will they be there for? What will they be replaced with? Of course the question now is how do we carry forward in our everyday lives and actions the spirit that brought us together on 11th January? There is no simple answer.

Friday, 23 January 2015

Nothing else worth posting


I'm sorry I have a problem getting back to my blog. I can't bring myself to post a run-of-the-mill photo of the region: nothing seems strong and meaningful enough, So after much doubt (is it relevant to this blog?) I've decided to post this photo of my mum, taken on 8th of June, 2010 on her 77th birthday. This is the photo she chose to appear on the programme of her funeral. That's how she wanted to be remembered. 
And if you want to listen to her singing "I could have danced all night" with her friend Katia in October 2012, click here. She was almost eighty then - who would have guessed?

Je suis désolée, je n'arrive pas à reprendre mon blog. J'ai quelques photos prises récemment mais rien qui me semble assez beau ou assez puissant. Après bien des hésitations j'ai choisi de montrer cette photo de ma maman, prise le 8 juin 2010 lors de son 77ème anniversaire. C'est elle qui a choisi cette photo pour illustrer le programme de la cérémonie de ses obsèques. C'est l'image qu'elle voulait qu'on garde d'elle.
Et si vous voulez la voir chanter "I could have danced all night" avec son amie Katia en octobre 2012, cliquez ici. Elle allait avoir 80 ans mais qui l'aurait deviné ?

Thursday, 8 January 2015

Je suis Charlie

Match tragique à Charlie-rit-des-églises : Liberté 0 -, Barbarie 12.
J'étais déjà en deuil - je le suis doublement.

I was already in mourning - now more than ever.
Learn more here - if you don't already know.

Friday, 2 January 2015

Transition

Sorry, no cheerful New Year wishes here. To me, 2015 will be the year that my mother will not see. Hard for me to rejoice. There will be times to be merry later of course, but not now.

Désolée, pas de voeux joyeux ici. Pour moi, 2015 est l'année que ma maman ne verra pas. Difficile de me réjouir. Il y aura des moments joyeux plus tard bien sûr, mais pas maintenant.

Friday, 26 December 2014

Rain and tears

Some Christmases are more joyful than others. Our dear mother drew her last breath on December 23rd at 7:00 pm. She had seen her four daughters and all of her grand-children, said goodbye to her best friends and died peacefully listening to Bach chorals and holding my sister's hand. Music and love, the two pilars of her life, supported her till the end.

Certains Noëls sont plus joyeux que d'autres. Notre chère maman a rendu son dernier souffle le 23 décembre à 19h. Elle avait revu ses quatre filles et tous ses petits-enfants, avait dit au revoir à ses amis les plus chers, elle est partie en paix en écoutant du Bach et en tenant la main de ma soeur. L'amour et la musique, les deux piliers de sa vie, l'ont accompagnée jusqu'au bout.

Saturday, 20 December 2014

At the end of the day


De retour en Provence je retrouve le soleil, tellement absent à Paris. Mais si le ciel est bleu, l'esprit est loin d'être festif. Je repars à Paris le 23 décembre pour un Noël qui sera le dernier de ma maman. Nous serons tous autour d'elle. Elle a promis de tenir jusque là. Après ce sera difficile. Mais elle continue à se projeter dans l'avenir en choisissant musiques et textes pour son enterrement. C'est un merveilleux projet à partager avec elle qui a toujours eu tant de talent à organiser des fêtes. De plus nous savons ainsi que nous ferons les choses comme elle l'aurait voulu. Elle a envisagé l'Adagio pour cordes de Barber puis l'a rejeté : trop triste. "Tu vas faire pleurer tout le monde", a dit ma soeur. Je suis d'accord. Et vous ?

Back in Provence today I warm up to the sun, so desperately absent in Paris. But if the sky is blue the spirit is far from festive. On December 23rd I'll be going back to Paris for a Christmas that'll be my mother's last. We'll all be around her. She promised to hold on until then. Beyond that I doubt she'll carry on much longer. But she continues to look to the future by choosing musics, poems and hymns for her funeral. It's a wonderful project to share with her, she's always been such a good party planner and this way we'll know we'll be doing things the way she wanted them. She considered playing Samuel Barber's Adagio for strings but later rejected it: too sad. "You'll  bring everyone to tears", said my sister! I agree. Do you ?

Thursday, 18 December 2014

Etoile du soir / Evening star

Sur la route. Encore une mes recherches sur le flou de pluie. 
Oui il y avait une étoile dans le pare-brise. Peut-être mène-t-elle à Bethléem ?

On the road. Another piece of my research work around rainy blur.
Yes there was a star in the windscreen. Perhaps does it lead to Bethlehem?

Tuesday, 16 December 2014

Café parisien

Paris

En face de la gare de Lyon, la brasserie l'Européen sous la pluie. Je rends grâce à l'électricité qui tourne en magie une sombre et froide nuit d'hiver. Avons-nous assez conscience du luxe que cela représente ?

Across from Gare de Lyon station, L'European café in the rain. You've got to be grateful for electricity which turns a dark and cold night into magic. Are we aware of the luxury of it all?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails