Tuesday, 10 February 2015

La Peyriere sous la neige

La Peyrière, Beaumes-de-Venise
Snow over La Peyrière, a delightful property for rent in Provence in the summer. Above, a nature reserve where thyme and rosemary grow wild. Below, vineyards and olive groves.
To see the same view in summer when you're dying for a swim in the pool click here.
For more details about the property, full description, photo gallery, rates and availibility, click here.

Neige sur la Peyrière, une délicieuse maison à louer en Provence pendant l'été. Au-dessus, la garrigue où poussent pins, thym et  romarin. En-dessous, des vignes et des champs d'oliviers.
Pour voir la même vue l'été quand la piscine appelle à la baignade cliquez ici.
Pour plus de détails sur la maison, description, galerie photo, tarifs et disponibilité, cliquez ici.

                                     For a summer view of the same bird, click here.
                                   Pour voir ce bel oiseau pendant l'été, cliquez ici.
La Peyriere, luxury 4-bedroom holiday home in Provence - fantastic views, privacy, wine region,
La Peyrière, location de vacances en Provence - vue exceptionnelle, pas de voisins, région des vins.

Tuesday, 3 February 2015

Snow forecast

 There's snow forecast for tonight - will we wake up to a white garden? I'd love that. I'm not working tomorrow so I'd have plenty of time to explore and take pictures. But they're only talking about a couple of inches, perhaps three. I doubt it'll be very spectacular - probably nothing like these pictures which I took last week at the top of Mount Ventoux: it's less than an hour's drive from home but it's another world.

La météo prévoit de la neige pour cette nuit. Allons-nous trouver le jardin tout blanc au réveil ? Ca me plairait, j'aimerais faire des photos. Mais on annonce à peine 5 cm, peut-être un peu plus sur les reliefs : je doute que ce soit aussi spectaculaire que ces photos que j'ai prises au mont Ventoux la semaine dernière : il y a moins d'une heure de route mais c'est vraiment un autre monde ! 




Sunday, 1 February 2015

February Theme Day: What I would miss

The first day of each month is Theme Day for the City Daily Photo community. What would I miss if I left Avignon? Its bridge of course, the famous Pont d'Avignon, and its river, the Rhone. A river gives any city a meaning, purpose and sense of direction that no crossroads could. Water is photogenic and forces nature's way into town. Our 13th century bridge, or the 4 arches left of it out of the original 24, tells of the city's long-standing history - even better when you're lucky enough to catch it under the rising moon as I did this January. See more theme day entries here. Go on, go see the world!

Le premier jour de chaque mois est journée à thème pour les blogueurs du réseau City Daily Photo. Qu'est-ce qui me manquerait si je quittais Avignon ? Son pont bien sûr, et son fleuve, le Rhône. Une ville au bord d'un cours d'eau a toujours une dimension particulière mais quand c'est un fleuve aussi puissant que le Rhône, il imprime fortement sa marque. Le pont St Bénézet, du haut de ses sept ou huit siècles, maté par le fleuve qu'il a longtemps enjambé, raconte à sa façon la longue histoire de la ville. Début janvier, je l'ai capturé au lever de la pleine lune. Moment fugace et magnifique. Allez voir d'autres images sur le thème de "ce qui me manquerait" tout autour du monde en cliquant ici. Pour être fidèle à l'esprit de Michel Renaud, il faut y aller voir, 

Friday, 30 January 2015

Winter sky

Winter view over the last two arches of the pont d'Avignon. Sky or water? They melt into each other.
Go see more skies at Skywatch Friday, there are some fantastic ones.

Vue hivernale sur le pont d'Avignon. Ciel ou eau ? Ils se fondent l'un dans l'autre.
Pour partir sous d'autres cieux, allez donc faire une visite sur Skywatch Friday.

Wednesday, 28 January 2015

Charlie encore



Du fait des obsèques de ma mère je me trouvais à Paris le 11 janvier 2015. Il était évident pour moi d'aller participer à la marche en mémoire des victimes des meurtres terroristes des 7 et 8 janvier. Ce fut une expérience unique. Sur place nous avons finalement peu marché : coincés quelque part entre République et Nation nous avons simplement grossi le flot puissant des millions de gens qui se joignaient au cortège. L'atmosphère était recueillie, choquée et pourtant pleine d'énergie. Une intention commune. Un désir commun de ne pas laisser la brutalité et l'obscurantisme prendre le pas sur la paix et la liberté. 
Pendant un bon moment nous avons cheminé à côté des journalistes du Prix Albert Londres. Leur banderole portait la devise remaniée : "Notre métier n'est pas de faire plaisir, non plus que de faire du tort, il est de porter la plume le crayon dans la plaie". Ils ont eu la gentillesse de distribuer alentour quelques affiches qu'ils avaient réalisées. J'ai été heureuse d'en porter une. Après tout je suis auteure de blog et si je ne me sens pas rebelle, je me sens libre.
A mon retour à Avignon j'ai pu voir que la mairie aussi arborait deux bannières noires de part et d'autre de l'entrée. Jusqu'à quand seront-elles là ? Qu'est-ce qui viendra après ? Car c'est la grande question maintenant : comment conserver dans l'avenir et dans notre vie de tous les jours l'esprit qui nous a animés le 11 janvier ? 


Because of my mother's funeral I happened to be in Paris on 11th January, 2015. How could I not attend the huge march that was held on that day in memory of the victims of the Paris terrorist attacks? It was a unique experience. In fact, marching we didn't really do : for hours we merely stood somewhere between Republic and Nation squares in a crowd that grew so constantly that it hardly moved forward. The spirit was calm, mournful but uplifting at the same time, A common sense of purpose. A common desire to see peace and freedom win over brutality and obscurantism.
For a long while we marched alongside members of the Albert Londres prize foundation. They kindly gave us a couple of their posters to hold. Here it is: "I am Charlie, I am Human, I am an Author, I am  Rebellious, I am Free, I am Irreverential, I am Committed". I was happy to hold mine up. After all I am a blog author and if I don't feel like a rebel I do feel free.
Back in Avignon, I noticed that the Avignon Town Hall also currently features twin "Je Suis Charlie" banners. How long will they be there for? What will they be replaced with? Of course the question now is how do we carry forward in our everyday lives and actions the spirit that brought us together on 11th January? There is no simple answer.

Friday, 23 January 2015

Nothing else worth posting


I'm sorry I have a problem getting back to my blog. I can't bring myself to post a run-of-the-mill photo of the region: nothing seems strong and meaningful enough, So after much doubt (is it relevant to this blog?) I've decided to post this photo of my mum, taken on 8th of June, 2010 on her 77th birthday. This is the photo she chose to appear on the programme of her funeral. That's how she wanted to be remembered. 
And if you want to listen to her singing "I could have danced all night" with her friend Katia in October 2012, click here. She was almost eighty then - who would have guessed?

Je suis désolée, je n'arrive pas à reprendre mon blog. J'ai quelques photos prises récemment mais rien qui me semble assez beau ou assez puissant. Après bien des hésitations j'ai choisi de montrer cette photo de ma maman, prise le 8 juin 2010 lors de son 77ème anniversaire. C'est elle qui a choisi cette photo pour illustrer le programme de la cérémonie de ses obsèques. C'est l'image qu'elle voulait qu'on garde d'elle.
Et si vous voulez la voir chanter "I could have danced all night" avec son amie Katia en octobre 2012, cliquez ici. Elle allait avoir 80 ans mais qui l'aurait deviné ?

Thursday, 8 January 2015

Je suis Charlie

Match tragique à Charlie-rit-des-églises : Liberté 0 -, Barbarie 12.
J'étais déjà en deuil - je le suis doublement.

I was already in mourning - now more than ever.
Learn more here - if you don't already know.

Friday, 2 January 2015

Transition

Sorry, no cheerful New Year wishes here. To me, 2015 will be the year that my mother will not see. Hard for me to rejoice. There will be times to be merry later of course, but not now.

Désolée, pas de voeux joyeux ici. Pour moi, 2015 est l'année que ma maman ne verra pas. Difficile de me réjouir. Il y aura des moments joyeux plus tard bien sûr, mais pas maintenant.

Friday, 26 December 2014

Rain and tears

Some Christmases are more joyous than others. Our dear mother drew her last breath on December 23rd at 7:00 pm. She had seen her four daughters and all of her grand-children, said goodbye to her best friends and died peacefully listening to Bach chorals and holding my sister's hand. Music and love, the two pilars of her life, supported her till the end.

Certains Noëls sont plus joyeux que d'autres. Notre chère maman a rendu son dernier souffle le 23 décembre à 19h. Elle avait revu ses quatre filles et tous ses petits-enfants, avait dit au revoir à ses amis les plus chers, elle est partie en paix en écoutant du Bach et en tenant la main de ma soeur. L'amour et la musique, les deux piliers de sa vie, l'ont accompagnée jusqu'au bout.

Saturday, 20 December 2014

At the end of the day


De retour en Provence je retrouve le soleil, tellement absent à Paris. Mais si le ciel est bleu, l'esprit est loin d'être festif. Je repars à Paris le 23 décembre pour un Noël qui sera le dernier de ma maman. Nous serons tous autour d'elle. Elle a promis de tenir jusque là. Après ce sera difficile. Mais elle continue à se projeter dans l'avenir en choisissant musiques et textes pour son enterrement. C'est un merveilleux projet à partager avec elle qui a toujours eu tant de talent à organiser des fêtes. De plus nous savons ainsi que nous ferons les choses comme elle l'aurait voulu. Elle a envisagé l'Adagio pour cordes de Barber puis l'a rejeté : trop triste. "Tu vas faire pleurer tout le monde", a dit ma soeur. Je suis d'accord. Et vous ?

Back in Provence today I warm up to the sun, so desperately absent in Paris. But if the sky is blue the spirit is far from festive. On December 23rd I'll be going back to Paris for a Christmas that'll be my mother's last. We'll all be around her. She promised to hold on until then. Beyond that I doubt she'll carry on much longer. But she continues to look to the future by choosing musics, poems and hymns for her funeral. It's a wonderful project to share with her, she's always been such a good party planner and this way we'll know we'll be doing things the way she wanted them. She considered playing Samuel Barber's Adagio for strings but later rejected it: too sad. "You'll  bring everyone to tears", said my sister! I agree. Do you ?

Thursday, 18 December 2014

Etoile du soir / Evening star

Sur la route. Encore une mes recherches sur le flou de pluie. 
Oui il y avait une étoile dans le pare-brise. Peut-être mène-t-elle à Bethléem ?

On the road. Another piece of my research work around rainy blur.
Yes there was a star in the windscreen. Perhaps does it lead to Bethlehem?

Tuesday, 16 December 2014

Café parisien

Paris

En face de la gare de Lyon, la brasserie l'Européen sous la pluie. Je rends grâce à l'électricité qui tourne en magie une sombre et froide nuit d'hiver. Avons-nous assez conscience du luxe que cela représente ?

Across from Gare de Lyon station, L'European café in the rain. You've got to be grateful for electricity which turns a dark and cold night into magic. Are we aware of the luxury of it all?

Sunday, 14 December 2014

Le sac jaune

Never leave your luggage unattended in a train station, it could be destroyed by an antiterrorist squad. Of course if you keep it in sight because you're photographing it, you'll be right.
I'm in the Avignon TGV station, off to Paris again.

N'abandonnez jamais vos bagages, ils pourraient être détruits par une brigade anti-terrorisme. Bien sûr, si vous le gardez à l'oeil parce que vous le photographiez, ça devrait bien se passer.
Nous sommes à la gare TGV d'Avignon, je repars à Paris.

Friday, 12 December 2014

Le retour de La Peste à Beaumes



Today Friday 12th of December will see the return to the church of Beaumes-de-Venise of a spectacular 17th century painting which had been away for over a year for restoration. This piece of art is not only remarkable by its large format and quality but also by its story: in 1628 when the bubonic plague was ravaging the region, the city council of Beaumes vowed to dedicate a painting to the Virgin Mary if she protected the village. Since only half the villagers died, the survivors held their vows. The painting, clearly devided in two parts, top and bottom, depicts the Virgin Mary and baby Jesus in the clouds above while below, the villagers pray her to spare them. If you look at the detailed images you'll see men to the left, women to the right, some already displaying signs of the disease : bleeding abscesses and dark eyes. Isn't it amazing to think that in those dreadful times the only response a city council could come up with in the face of a major threat to public health was prayer?
The painting and two smaller ones will be presented to the public this afternoon at 5:00 pm at the local Tourist Office, where the specialists in charge of the restoration will explain how they worked. It should be fascinating. No doubt that the locals who have known the painting so dark that its subject was hardly clear will be thrilled by its beauty and clarity now. The three paintings will remain on display at the tourist office for a week before being transported to Notre Dame d'Aubune chapel where they originally were. If you're around, do come and see them!


Evènement ce soir vendredi 12 décembre à 17h : le magnifique tableau La Peste revient à Beaumes-de-Venise après une longue absence pour restauration et sera présenté au public à l'Office du Tourisme. Ce tableau du XVIIe siècle est remarquable non seulement par sa taille et sa beauté mais aussi par son histoire : en 1628 alors que la peste ravageait la Provence le conseil municipal fit voeu d'offrir un tableau à la vierge Marie si elle protégeait le village. Comme seule la moitié du village mourut, les survivants firent exécuter le tableau. Clairement séparé en deux parties haute et basse, on y voit en haut Marie et Jésus dans les nuages tandis qu'en bas sont représentés les villageois priant, hommes à gauche, femmes à droite, dont certains déja atteints par la peste comme l'attestent leurs yeux cernés et leurs bubons. Que penser d'une époque où pour lutter contre une catastrophe de santé publique le conseil municipal avait pour seul recours la prière ?

La présentation de ce tableau et de deux autres plus petits à l'Office du Tourisme ce soir donnera l'occasion aux spécialistes qui ont restauré ces tableaux comment ils ont travaillé. Ca sera certainement passionnant. Nul doute que pour beaucoup de balméens qui ont connu ces oeuvres si sombres qu'elles étaient difficilement lisibles, ce sera un émerveillement de les retrouver si belles et si claires. Les trois tableaux resteront exposés à l'Office du Tourisme de Beaumes pendant une semaine après quoi elles seront transportées dans la chapelle de Notre Dame d'Aubune où elles étaient à l'origine. Venez nombreux les voir !
 L'arrivée des tableaux à l'Office du Tourisme de Beaumes de Venise.
Setting up the painting in its temporary location at the Beaumes-de-Venise Tourist Office.




Wednesday, 10 December 2014

Painting class - portrait

Portrait session at my painting class in Carpentras last Monday. Above, my work at an early stage during one of the sitter's breaks. Below, another student at work. Learn more about the painting classes here (in French). As always the exercise was challenging but most enjoyable. I'm always impressed by our teacher's patience and dedication.

Séance de portrait d'après modèle vivant à mon cours de peinture de Carpentras lundi dernier. Ci-dessus, ma première esquisse durant l'une des pauses du modèle. Ci-dessous, une autre stagiaire devant son travail presque terminé. Pour en savoir plus sur l'atelier Nuance des Arts, cliquer ici. Je suis toujours impressionnée par les qualités pédagogiques et la patience de notre professeur, Jean-Christophe Gondouin

Monday, 8 December 2014

Serie Rouge

Un instant suspendu dans la nuit.

A moment in time stolen from the night.

Friday, 5 December 2014

Aubune in grey

Notre Dame d'Aubune, Beaumes de Venise
From the almost naked vineyards emerges the now familiar church spike of the little chapel of Notre Dame d'Aubune. We've had more rain this autumn than I can ever remember and it's raining again today. Thick clay clings to your boots if you attempt to go for a walk. This particular plot of vine was replanted a couple of years ago - notice how the new pickets are aluminum instead of wood as they used to be.
This blog participates in Skywatch Friday - click to see more skies around the world.

D'entre les pieds de vignes maintenant presque nus émerge la silhouette familière de la chapelle de Notre Dame d'Aubune. Du plus loin que je me souvienne, on n'a jamais eu autant de pluie en automne que cette année; il pleut à nouveau aujourd'hui. La glaise lourde vous colle aux semelles si vous essayez d'aller faire un tour. Ce vignoble a été replanté il y a deux ans, notez comme les nuveaux piquets sont en aluminium et non plus en bois comme autrefois.
Ce blog participe à Skywatch Friday : cliquez pour partir sous d'autres cieux que j'espère plus riants.

Tuesday, 2 December 2014

Emergeant de la brume...

Pas grand-chose. Juste quelques baies émergeant de la brume matinale...
Nothing much. Just a bunch of berries emerging from the morning mist.

Sunday, 30 November 2014

I heart Paris


Today my heart is in Paris where my mother lives.I took this photo last month on an earlier visit to her. She's not well and my thoughts are with her.
Who among you knows Paris well enough to say what building this is?

Mon coeur en ce moment est à Paris, où vit ma maman. J'ai pris cette photo le mois dernier lors de ma dernière visite chez elle. Elle ne va pas bien et mes pensées l'accompagnent.
Lequel d'entre vous connait assez bien Paris pour dire ce qu'on voit ici ? 

Friday, 28 November 2014

Le Barroux

Hike around the hilltop village of Le Barroux yesterday morning. The sky speaks for itself.
This blog participates in Skywatch Friday : click to see more amazing skies around the world.

Petite rando autour du village du Barroux hier matin. Le ciel parle assez du temps que nous avons.
Ce blog participe à Skywatch Friday : cliquez pour partir sous d'autres cieux.

Wednesday, 26 November 2014

Leftovers

Beaumes-de-Venise

November: in the local vineyards, small bunches of grapes which escaped the harvest shrivel under the first frosts.

Novembre : dans les vignes d'ici, quelques grappes oubliées lors des vendanges se crispent sous les premiers frimas.

Tuesday, 25 November 2014

Avec un ciel si bas...

Beaumes-de-Venise
Sometimes thick fog eats up the vineyards.
Beyond this gray wall there's a sharply rising hill and a lovely 12th century chapel I've shown many times on this blog, but you wouldn't know it today.

Quand le brouillard mange les vignes je repense à Brel : Avec un ciel si bas.
Derrière ce mur de grisaille il y a une colline qui s'élève en pente raide et, à mi-hauteur, la petite chapelle de Notre Dame d'Aubune que j'ai souvent montrée ici mais aujourd'hui, impossible de le deviner.

Sunday, 23 November 2014

Le Côtes du Rhône nouveau est arrivé

Avignon, place de l'horloge 
Grand celebration of this year's new wine last Thursday in Avignon. At 6:00 pm all local winemakers corporations marched up the main street in a colourful display of robes, hats and banners. Then a wine tasting event was organised in front of the town hall, looking grand in all its festive season's decorations. Booths offered wine tasting on the basis of one free glass + 5 wine tasting coupons for 5 euros. Visitors then walk from booth to booth and pick the wines they wish to taste. The event attract a large crowd (over 2,000 people said the organisers).  Copied from the Beaujolais nouveau concept it's a fun event, however a Cote du Rhone wine only a few weeks old is far from having reached full maturation and to tell you the truth, is nothing to rave about. After the photo shoot we moved away from the crowd and picked a small restaurant where we had 'proper' wine !
Grande fête du Côtes du Rhône nouveau jeudi dernier à Avignon. A 18h30 les corporations de vignerons remontaient la rue de la république dans un beau défilé de costumes et de bannières. Sur la place de l'horloge, devant l'hôtel de ville habillé de lumière pour l'hiver, une dégustation de vins nouveaux attendait les très nombreux visiteurs (plus de deux mille, nous a-t-on dit). Le principe : un verre gratuit et cinq bons de dégustation pour 5 euros. Après, il n'y a plus qu'à parcourir les stands. Copiant le concept du Beaujolais nouveau, la fête était joyeuse mais l'amateur de bon vin n'y trouvait pas son compte. Quand le vin est trop jeune, il est trop jeune. Nous avons préféré aller dîner un peu plus loin dans un petit resto et boire du vrai vin.
Below, the batucada leading the march. A batucada is a traditional Brasilian drums and percussions band which usually accompanies carnivals to rhythms of samba and the like. While they were great to listen to and  did wonders to attract the crowds, I'm not sure they really fitted into a traditional Provencal winemakers event. But the world is getting global, like it or not.

Ci-dessous, la batucada menant le défilé. A l'origine une batucada est un ensemble de percussions brésilien qui accompagne les carnavals dans des rythmes proches de la samba. Même si ce groupe a fait preuve d'un vrai talent pour faire vibrer la nuit et attirer les foules, on peut se demander s'il avait sa place dans une fête de vignerons provençaux. C'est la mondialisation, qu'on le veuille ou non...


Friday, 21 November 2014

I could live there

Last Sunday we sat down to a picnic lunch at the top of the village of Joucas. Admiring the view I thought to myself I could live there. On the downside the village is now almost entirely owned by holidaymakers : on this autumn day  the vast majority of houses were closed, the streets empty, the village looked dead. Too bad. I don't think I'd want to be the only living soul there...
With this post I'm participating in Skywatch Friday, a community of bloggers who look up to the sky every Friday. Do visit to see more skies around the world!

Dimanche on s'est installés pour pique-niquer en haut du village de Joucas. En admirant cette vue je me suis dit que j'aimerais vivre là. Mais à la réflexion je me suis rendu compte que le village était un repaire de résidences secondaires : en ce jour d'automne presque toutes les maisons étaient fermées, les rues absolument vides, le village semblait mort. Finalement je ne crois pas que j'aimerais être la seule âme ici.
Ce billet participe à Skywatch Friday, une communauté de blogueurs qui lèvent les yeux au ciel tous les vendredis. Allez y voir pour partir sous d'autres cieux !

Wednesday, 19 November 2014

Raccord /

I hadn't taken pictures of the pont d'Avignon in ages. On Sunday, the water levels weres high and the afternoon light spectacular. I  decided that keeping obvious my collage of two images could be fun.

Ca faisait une éternité que je n'avais pas photographié le pont St Bénézet. Dimanche, l'eau était haute et la lumière de fin de journée spectaculaire. J'ai décidé de garder très apparent mon collage de deux photos.

Monday, 17 November 2014

After the flood

Avignon, le pont St Bénézet


After the flood, the big clean up. On Saturday afternoon the Rhone reached a peak level of 5.30 meters which flooded the road you see here at the foot of the pont d'Avignon. The water dropped back to 4.60 on Sunday when I took these photos. City council employees were busy cleaning the silt on the road before reopening it to traffic. In the mean time visitors could enjoy walking around with no cars but I'm sorry that I wasn't there yesterday, it would have been spectacular : most of the grassy areas you see in the bottom image were under water.

Après la crue, le grand nettoyage. Samedi après-midi le Rhône est monté jusqu'à une cote de 5,30 mètres, ce qui a inondé les allées de l'Oulle. Le niveau était déjà redescendu à 4,60 m dimanche quand j'ai pris ces photos. Les employés municipaux s'activaient à nettoyer la boue de la route avant de la rouvrir à la circulation. En attendant, on pouvait s'offrir le luxe de s'y promener sans voitures. Je regrette quand même de ne pas avoir été là hier, les images auraient été spectaculaires :  la plupart des zones herbeuses qu'on voit dans l'image du bas étaient sous l'eau.


Saturday, 15 November 2014

N'ayez pas peur, la police tue !

Rue des teinturiers, Avignon 
 La mort de Rémi Fraisse lors d'un affrontement musclé entre forces de l'ordre et manifestants écologistes sur le chantier contesté du barrage du Sivens il y a trois semaines trouve des répercussions jusque sur les murs d'Avignon. Le ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé hier que les grenades offensives (dont l'une a causé la mort du jeune homme) seraient désormais interdites dans le cadre des opérations de maintien de l'ordre public. L'affaire n'est pas terminée. Les manifestations continuent, les révélations aussi et l'avenir du barrage de Sivens reste inconnu.

"Have no fear - Police kills !" or when national issues make their way to the walls of Avignon.
Have you heard of  Remi Fraisse, a young botanist killed three weeks ago during a demonstration against a dam to be built in Sivens, in the southwest of France? He was killed in the back by a grenade thrown by the police during a particularly violent confrontation with young green protesters. Since then there have been multiple demonstrations against the police and the future of the dam is still unknown. Learn more about here.

Interior minister Bernard Cazeneuve has since declared that from now on concussion grenades would be banned from police equipment however this doesn't seem to have calmed protesters down. 


Wednesday, 12 November 2014

Heavy rains

Beaumes-de-Venise
Heavy rains yesterday over the vineyards near our home.

Fortes pluies hier sur les vignes près de chez nous.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails