Wednesday, 21 September 2016

Handpicking the muscat grapes

The sweet muscat wine that Beaumes-de-Venise is renown for comes from hand-picked grapes.
The grape harvest started on September 5th and still isn't over. Bunch after bunch, the trailers are filled and taken down to the wineries or wine co-op in a constant to and fro of tractors.
Le muscat, vin doux naturel dont Beaumes-de-Venise s'est fait une spécialité, est fait de raisin ramassé à la main. Les vendanges ont commencé le 5 septembre et ne sont pas terminées. Seau après seau les remorques sont remplies puis descendues à la coopérative vinicole ou aux différents domaines dans un incessant ballet de tracteurs.

This post is linked to Skywatch Friday, a community of bloggers who look up to the sky every Friday. This week's series is called Harvest Moon Edition - how appropriate. Check it out to see other skies around the world.

16 comments:

William Kendall said...

Most people never get a chance to see this happening- you've documented it wonderfully.

Nathalie H.D. said...

Yes William, it's fantastic. In fact I've been living in the area for several years and it's the first time I'm actually getting out there to take pictures, and I'm discovering a whole new world in the process.

claude said...

J'aime beaucoup ta première photo.

Michel Benoit said...

J'aime beaucoup la première photo...
Sans blague... avec l'immense production de muscat ils vendangent tout à la main ? Noon... o.O
Même le muscat "petit grain" ?

Françoise Dumon said...

Beau reportage pour cet inconditionnel, le muscat de Beaumes. Je l'ai découvert, il y a déjà très longtemps, dans du melon, une merveille. Je ne savais pas que l'on mélangeait les cépages pour le faire...

Anonymous said...

ma préférée , devine la dernière !!!
ta voisine...................

chri said...

Superbe reportage et de belles images.

Helen said...

Fantastic to see. Interesting to see the mix of colours in the grapes.

Nathalie H.D. said...

Eh bien Bichel tu serais surpris, oui, ils vendangent ENORMEMENT à la main. Pour mes reportages je suis partie au hasard sur tout le territoire de l'AOC (Beaumes-de-Venise, Lafare, Suzette, La Roque Alric) et partout j'ai trouvé des vendangeurs qui travaillaient à la main. Il n'y a que dans la plaine loin en-dessous de chez moi que j'ai vu travailler une machine.

Nathalie H.D. said...

@ tous, merci de votre fidélité. Pour la première photo il s'agit d'un homme originaire de Futuna (une toute petite île du Pacifique) qui vit en France depuis 7 ans. Il travaillait avec une équipe composée en grande partie de marocains. L'ambiance y était très sympa.

Nathalie H.D. said...

@ Nine : celle où on voit le plus les Dentelles, bien sûr !

Bob Crowe said...

That first picture is gorgeous. It comes close to having an aroma.

crederae said...

merci chere Nathalie pour les magnifiques photos. c'est romantique a contempler lorigine du vin.
estce que ces travailleurs ont de l'emploi pendant toute lannee qui est relie aux vendages ou estce que c'est juste un travail de la saison.

en tout cas je dis la verite je suis en train de manger les raisins verts -sourire- ah c'est bon de la colombie britannique mais je prefererai le vin haha.
je t'embrasse. merci.

Kate said...

A perfect medley of fine photos to demonstrate the process.

BELAJAR BAHASA said...

Good Muscat grape, nice posting

Tilia said...

Comme Claude j'aime bien le vendangeur de ta première photo, il me fait penser à un égyptien des temps anciens.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails