Saturday, 30 April 2016

Iris dedans-dehors


A  bunch of irises in my mother's flat in Paris, and irises in the wild near my place in Provence. Two approaches to the same flower. Which one appeals to you most?

Un bouquet d'iris dans l'appartement de ma mère à Paris, et des iris sauvages pas très loin chez moi en Provence, deux approches bien différentes de la même fleur. Laquelle vous parle le plus ?

16 comments:

Nathalie H.D. said...

The photo of the irises at my mother's dates back to April 2014 - she'd just been diagnosed with cancer and I came over to visit her in Paris. I brought the irises along on the TGV, I'd picked them from my garden; I knew my mum would love them. And indeed she displayed them prominently in her living room. I took the photo to remember that precious moment and the charm of my mother's interior. I loved her flat. It's been sold now.
Now every time I see irises in the wild here I think of this moment - two years ago, how time flies...

Nathalie H.D. said...

La photo des iris chez ma maman date d'avril 2014. Ma mère venait d'apprendre qu'elle avait un cancer, je suis montée la voir à Paris et j'ai apporté avec moi, dans le TGV, ces iris que j'avais cueilli dans mon jardin. Je savais que ça lui ferait plaisir. Elle a mis le bouquet dans son salon et j'ai pris cette photo (et quelques autres) pour me souvenir de ce moment précieux et du charme ensoleillé de son intérieur. J'adorais cet appartement. Il a été vendu maintenant. Mais quand je vois des iris dans la colline, je pense toujours à ce moment. C'était il y a deux ans. Comme le temps passe...

Michel Benoit said...

Superbe appartement... Je rêve d'avoir ça à Paris !
Mes... iris se sont dilatés !!! (O.O)

William Kendall said...

For me, seeing them in the outdoors is best.

Kate said...

Your top comment helps me solve my mystery. I have met neither you nor your Mother, yet whenever I see deep purple irises, I think of the two of you. I remember how devastated you were when your Mother died so I wonder if you posted the irises at that time?

I love the setting for both your photos of purple irises; they each have their place in time.

chri said...

Les deux... L'une par le souvenir qu'il évoque et la lumière de cet appartement parisien, l'autre pour l'aspect libre et sauvage de la fleur en liberté...

Helen said...

As Kate said, 'They each have their place in time'. That said, If I were to discover these as 'wildflowers', when out walking, I would be over the moon with joy.

Tilia said...

Que ta première photo te soit chère, je le comprends parfaitement.
Et comme Michel j'admire l'appartement !

D'un autre côté, je préfère les iris sur pied, surtout en pleine nature. Le violet et le jaune se complètent mutuellement et s'harmonisent à merveille avec le ciel gris orage. C'est superbe !

eileeninmd said...

Hello, I love the purple irises, very pretty images. Happy Sunday, enjoy your new week ahead!

Gunn said...

What a cosy stylish living room, and the flowers you brought are just beautiful.

Tomate Farcie said...

The one outside. I would bring sit there with the flowers all afternoon, if I could.

claude said...

Quelle jolie pièce ! Le bouquet fait bien dans ce bel endroit et c'était pour faire plaisir.
Ceux dans la nature sont très beau aussi et j'aime ce côté champêtre.

claude said...

Hello Tomate Farcie !

Babzy B said...

Deux photos qui racontent des histoires différentes...difficiles de choisir :)

Thérèse said...

Ne nous donne pas de choix à faire surtout, chacune a son lot de bonheur.

jeff said...

Je préfère les iris dans l'appartement car ils y apportent une vraie touche de vie, de fantaisie, de poésie... Je sais qu'il est très difficile de se séparer des lieux où ont vécu nos amours les plus chers. C'est comme si la lumière d'un lieu familier, son mobilier, chaque chose à sa place faisait partie de notre histoire. Il est vraiment très dur de laisser ces endroits qui ressemblent aux personnes qui les ont habités et où se sont noués bien des souvenirs... Mais les souvenirs demeurent et tu auras toujours l'histoire de cet appartement er bien sûr de ta maman à chaque fois que tu croiseras des iris en pleine nature, iris eux devenus immortels car ils sont là chaque année, fidèles. Merci de nous raconter ton histoire à travers un bouquet de fleur ordonné et un bouquet de fleurs sauvages. Je partage ton émotion et ce petit pincement au coeur qui nous fait revivre des instants chers à notre vie. Des gros bisous Nathalie, sabs pluie je l'espère car ras le bol de ce mois de mai gris et pluvieux... Bises

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails