Friday, 12 December 2014

Le retour de La Peste à Beaumes



Today Friday 12th of December will see the return to the church of Beaumes-de-Venise of a spectacular 17th century painting which had been away for over a year for restoration. This piece of art is not only remarkable by its large format and quality but also by its story: in 1628 when the bubonic plague was ravaging the region, the city council of Beaumes vowed to dedicate a painting to the Virgin Mary if she protected the village. Since only half the villagers died, the survivors held their vows. The painting, clearly devided in two parts, top and bottom, depicts the Virgin Mary and baby Jesus in the clouds above while below, the villagers pray her to spare them. If you look at the detailed images you'll see men to the left, women to the right, some already displaying signs of the disease : bleeding abscesses and dark eyes. Isn't it amazing to think that in those dreadful times the only response a city council could come up with in the face of a major threat to public health was prayer?
The painting and two smaller ones will be presented to the public this afternoon at 5:00 pm at the local Tourist Office, where the specialists in charge of the restoration will explain how they worked. It should be fascinating. No doubt that the locals who have known the painting so dark that its subject was hardly clear will be thrilled by its beauty and clarity now. The three paintings will remain on display at the tourist office for a week before being transported to Notre Dame d'Aubune chapel where they originally were. If you're around, do come and see them!


Evènement ce soir vendredi 12 décembre à 17h : le magnifique tableau La Peste revient à Beaumes-de-Venise après une longue absence pour restauration et sera présenté au public à l'Office du Tourisme. Ce tableau du XVIIe siècle est remarquable non seulement par sa taille et sa beauté mais aussi par son histoire : en 1628 alors que la peste ravageait la Provence le conseil municipal fit voeu d'offrir un tableau à la vierge Marie si elle protégeait le village. Comme seule la moitié du village mourut, les survivants firent exécuter le tableau. Clairement séparé en deux parties haute et basse, on y voit en haut Marie et Jésus dans les nuages tandis qu'en bas sont représentés les villageois priant, hommes à gauche, femmes à droite, dont certains déja atteints par la peste comme l'attestent leurs yeux cernés et leurs bubons. Que penser d'une époque où pour lutter contre une catastrophe de santé publique le conseil municipal avait pour seul recours la prière ?

La présentation de ce tableau et de deux autres plus petits à l'Office du Tourisme ce soir donnera l'occasion aux spécialistes qui ont restauré ces tableaux comment ils ont travaillé. Ca sera certainement passionnant. Nul doute que pour beaucoup de balméens qui ont connu ces oeuvres si sombres qu'elles étaient difficilement lisibles, ce sera un émerveillement de les retrouver si belles et si claires. Les trois tableaux resteront exposés à l'Office du Tourisme de Beaumes pendant une semaine après quoi elles seront transportées dans la chapelle de Notre Dame d'Aubune où elles étaient à l'origine. Venez nombreux les voir !
 L'arrivée des tableaux à l'Office du Tourisme de Beaumes de Venise.
Setting up the painting in its temporary location at the Beaumes-de-Venise Tourist Office.




9 comments:

William Kendall said...

Magnificent art... and I think at some point I might well have heard the story.

Thérèse said...

Les details que tu nous montres sont magnifiques: un vrai miracle ces restaurations!
La peste de 1628 a Toulouse a elle-meme fait environs 50 000 victimes soit une estimation d'un tier de la ville! On a du mal a s'imaginer ce mal et ces chiffres retranscrits dans notre monde d'aujourd'hui.
Ton titre fait peur!

jeandler said...

Quel est l'auteur de cette œuvre magnifique ? J'aime en particulier la représentation des stigmates de la maladie sur les personnages implorants.

Brigitte said...

Un retour dans le passé, une bien belle oeuvre, je suis très admirative du travail des restaurateurs sans eux bien des oeuvres auraient disparu. Merci

Dianne said...

Amazing art-works Nathalie and how lovely that they are being returned to their original home.
Thank-you for sharing these captures.

claude said...

Comme Thérèse, ton titre m'a fait peur, quand on voit que la peste est à Madagascar.
Comme jeandler j'aurais bien aimé quel en était son auteur.
Bon week-end !

Bob Crowe said...

Yes, and a spectacularly ineffective technique. They didn't know any better. Has modern society done better with ebola?

cassandrae said...

quelle trésor pour la chapelle.

c'est magnifique. cette richesse de couleur me rapelle lexposition de la renaissance que j'ai visite tant de fois ici.
merci Nathalie.

Nathalie Beaumes said...

Bob I don't think much better has been done with ebola, I was definitely thinking of the parallel too.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails