Wednesday, 12 September 2012

Sieste au hamac

Vite avant que l'automne n'arrive, une dernière évocation de sieste estivale.
Quick before autumn gets here, a last memory of a summer nap.

18 comments:

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ said...

C'est le pied !
(Je le dis vite avant que quelqu'un d'autre me la fauche !)

Baudoin van de Putte said...

Mais, gottferdom, savez-vous une fois que l'été n'est pas fini ???

jeandler said...

Vous avez bien de la chance, chers Avignonnais. J'ai sorti les chaussettes depuis hier et le hamac est rangé... Sans l'ombre d'un doute.

Collart Thierry et Marcia said...

Ici, il y a eu 10° aujourd'hui, le hamac est au placard !
Thierry.

Thérèse said...

Guili-guili... et puis non après tout...

Tilia said...

Voila ce que l'on appelle une photo en pied ! ;-)

Bob Crowe said...

See my son's blog post of Monday, http://photobutcherfortheworld.com/2012/09/strike-headquarters.html . He's a Chicago teacher in training.

biebkriebels said...

No tickling! Stop!

Jack said...

That could have been me this afternoon except I was wearing shoes.

nathalie, avignon said...

Ha ha ha Bob you're right, the 2 photos are remarkably similar in spirit and style ! The only difference is that your son is still busy taking photos while in the hammoc instead of having a rest.

Chri said...

Le soleil s'est posé là-haut,
Léger comme un matin de Pâques.
Moi, je suis couché sur le dos,
Dans mon hamac.

Ça dure depuis des années,
C'est dans mon signe du Zodiaque.
Peut-être même que je suis né
Dans mon hamac.

Parfois je voudrais travailler,
Mais y'a ma flemme qui contr'attaque
En me glissant un oreiller
Dans mon hamac. Oui, c'est ça, mon vieux.

D'ailleurs, à voir les autres faire,
Je sens bien que ça les détraque.
Moi, j'ai une santé de fer
Dans mon hamac.

Je n'ai pas froid, je n'ai pas chaud,
Je n'ai pas faim, je n'ai pas soif.
Le vent tendrement me décoiffe
Et vient me caresser la peau.

Oui, mais l'argent, faut pourtant l' trouver,
Mais j'ai plus d'un tour dans mon sac:
Je m'fais payer pour le brevet
De mon hamac.

C'est un hamac étudié pour,
Suspendu comme une Cadillac,
Presque une maison, un nid d'amour
Que mon hamac.

Aussi lorsqu'il y a dans l'air
Un doux parfum aphrodisiaque,
On peut voir les feuilles à l'envers
Dans mon hamac.

Mais s'il y a de la place pour un,
Quand on est deux, ça change et crac.
Tout compte fait on est aussi bien
Sur l'herbe.

Georges Moustaki.

Anonymous said...

une jolie photo de pied.
dm

Peter Olson said...

Difficile à trouver plus relax! :-)

claude said...

Mince, Thérèse m'a chipé mon guili guili.
Bichel a raison, c'est le pied !

AnneduSud said...

Tu participes au concours du 16° festival des Globe-trotters?

Jilly said...

Adorable. Excellent photo.

Ciripbogár said...

maximumgioa, maximum respect!

Joe said...

The perspective in this one makes me smile. Thx Nathalie.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails