Monday, 30 May 2016

Les cerises de la tentation

A couple of cherry trees planted along a country road - what worst temptation could there be to someone who drives past every day? Of course I kept an eye on them and saw the cherries get redder and redder. Of course I had to stop on Friday afternoon. Of course when a car passed by I tried to appear like I was just taking photos. Of course I also discretely gulped down a few. Of course I felt a bit guilty. Of course the fruit eaten straight from the tree are those which taste the best.

Deux cerisiers plantés juste au bord d'une route de campagne. Quelle pire tentation y a-t-il pour quelqu'un qui passe devant en voiture tous les jours ? Bien sûr que je les ai surveillés et que j'ai bien vu les cerises devenir de plus en plus rouges. Bien sûr que j'ai fini par m'arrêter vendredi après-midi. Bien sûrr que quand une voiture passait j'essayais de passer pour quelqu'un qui prenait seulement des photos. Bien sûr que j'en ai quand même croqué quelques-unes. Bien sûr que je me suis sentie un peu coupable. Bien sûr que les fruits mangés quand on les cueille sur l'arbre sont les meilleurs.


14 comments:

Nathalie H.D. said...

To tell you the truth I didn't feel that bad because of the two trees, one was clearly young and very productive, the other old and in not such good shape. On Friday I noticed the first tree had been entirely picked (by the owner I hope) while the other still had lots of cherries on it. I assumed the owner had taken all he wanted and the rest was for the birds. I believe the cyclists who quite often ride along this road must have had a go at them too, because the lower branches had been picked and the grass around the tree had been tramped upon. And I truly only ate a handful of those cherries :)

Nathalie H.D. said...

A dire vrai je ne me suis pas sentie si coupable que ça parce que des deux arbres, l'un était jeune et donnait beaucoup, l'autre vieux et en nettement moins bon état. Vendredi j'ai remarqué que le premier avait été cueilli entièrement alors que le deuxième (beaucoup moins fourni) n'avait quasiment pas été touché. J'en ai déduit que le propriétaire avait pris tout ce qu'il voulait et que le reste était pour les oiseaux, ou pour les cyclistes, car ils sont assez nombreux à passer sur cette route et j'ai remarqué que l'herbe avait été foulée au pied de l'arbre et que quelques branches basses avaient été cueillies. Il y a dû avoir quelques arrêts sympathiques. En tout cas moi je n'en a vraiment mangé qu'une poignée :)

Michel Benoit said...

Bien sûr ! ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Bergson said...

ettu as eu raison de toute façon c'était pour les merles

chri said...

AAARGhHH il faut les laver avant de les manger! Tu verrais ce qu'ils balancent dessus!!!

Stefan Jansson said...

I would have done the same.

Babzy B said...

Chanceuse 😊

William Kendall said...

Very tasty!

Nathalie H.D. said...

Chri - ah oui, tu as raison, surtout qu'il y a la vigne juste à côté et je ne crois pas qu'elle soit bio! Heureusement que j'en ai mangé très peu. Ah la vie est bien triste, si on ne peut même pas grappiller trois cerises sans flipper !

Anonymous said...

tu as bien fait... je sais où ils sont !!
Bises
Ta voisine...............

Tilia said...

Dans le même cas, j'aurais fait comme toi, je n'aurais pas pensé aux insecticides. Traitée ou pas, tes cerises donnent envie d'y goûter.
Mais mieux vaut aller grappiller les mûres sauvages. On n'a moins de chance de s'empoisonner.. enfin, j'espère !

Helen said...

Definitely begging to be eaten. There is an overloaded passionfruit vine on my walk at home and I just couldn't pluck up the courage to take one. The house just a little too close.

Jack said...

Both images are excellent. You seem quite embarrassed about having borrowed a few cherries . . .

Thérèse said...

Rien de meilleur qu'une tentation assouvie à moindre frais! Quel plaisir pour nos yeux à nous qui passons seulement.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails