Monday, 28 January 2008

More street poems


Walking in Avignon, in my suburb at least, you often come across stenciled messages written on the pavement. Several appeared recently. Some are cryptic or intriguing, others quite poetic:
- "A Jeudi" - see you on Thursday (I first thought something would happen the following Thursday, but no)
- "Fais comme chez toi" - make yourself at home (at home in the street? is it a message to the homeless???)
- "Je suis sur un fil. Il y a beaucoup de vent" - I'm on a thread, there's lots of wind (our planet today)
- "J'ai froid. Je pleure de la neige" - I'm cold. I'm crying tears of snow (My favourite - I love this one).
n photos
Dans les rues d'Avignon, ou en tout cas dans celles de mon quartier, on tombe très souvent sur des messages au pochoir écrits sur les trottoirs. Cryptiques, surprenants ou délicieusement poétiques, ils stimulent l'imagination. Plusieurs sont apparus ces dernières semaines :
- A jeudi (J'ai d'abord cru qu'on annonçait un évènement pour le jeudi suivant, mais non !)
- Fais comme chez toi (Chez toi dans la rue ? Est-ce un message aux SDF ?)
- Je suis sur un fil, il y a beaucoup de vent (ça, c'est la situation de notre planète aujourd'hui)
- J'ai froid. Je pleure de la neige (absolument mon préféré, je suis sous le charme).
avignon photos Some other messages have been around since last summer, such as these in rue Violette, not far from the Avignon Art School. You rarely see them as a group like here, they usually come in isolation.Translations :
Now your turn (A ton tour)
Your turn to play (A toi de jouer)
Forget (Oublie)
The flavour of things (Le goût des choses)
You live (tu vis)
What if tomorrow nothing? (Et si demain rien?)
Depending on your imagination, you can combine these words to make sentences or take them separately.
photos avignon
Ces messages sont venus s'ajouter à une autre série qui date déjà de l'été dernier. En voici tout un groupe rue Violette, pas loin de l'Ecole d'Art d'Avignon. Il est rare de les trouver en nombre comme ici, d'habitude ils sont isolés. Les voici :
A toi de jouer. A ton tour.
Oublie. Le goût des choses. Tu vis. Et si demain rien?
Selon votre imagination, ces messages peuvent lus séparément ou associés pour former des phrases.

The authors are students of the Avignon Art School. How do I know? I sneaked inside the school yesterday, out of curiosity, and found the stencils in one of the corridors, among a stack of painted canvasses. Is that meant to be conceptual art? Now since the message above adresses the reader directly (You think what? You say nothing), please give us your opinion. Would you enjoy finding messages such as these under your steps or do you see them as dirty graffiti?

Les auteurs sont des étudiants de l'Ecole d'Art d'Avignon. Comment je le sais ? Je suis allée y faire un tour hier, par curiosité, et en me balladant dans les couloirs je suis tombée sur les pochoirs, au milieu de toiles peintes. Est-ce de l'art conceptuel ? Puisque le message ci-dessus met directement à contribution le lecteur (Tu penses quoi ? Tu dis rien), donnez donc votre avis : Ca vous plait ou ça vous agace ?

38 comments:

Nathalie said...

BTW, notice from the first photo how narrow the pavement often is...

Carlos Lorenzo said...

It must be wonderful to come across poetic phrases that lead you to think about elevated things or simply kindle your soul for a while.

Olivier said...

personnellement j'adore, je trouve que c'est de la poésie urbaine.

Valérie de Haute Savoie said...

J'aime beaucoup beaucoup !

alice said...

J'adore! J'aimerais bien voir des trucs comme ça par ici mais Vannes est une ville beaucoup trop coincée, ce serait tout de suite effacé...

claude said...

C'est relativement discret, par rapport aux grafitti. Je trouve cela très original. Il ne faudrait pas non plus qu'il y en ait de trop.

quintarantino said...

Urban poetry...

Peter said...

The way it's done here, on the pavements, I quite like it! I would perhaps not like to see it on the walls of the Pope Palace.

Sally said...

You live in a suburb? i always think of your place with the view over the rooftops as right in the thick of the central action!

Yes, summer has returned ! Well, bound to - just as kids go back to school. Feb is always the stickiest and hottest as you know!

The 3 days of the Straya Day weekend were magnifique - warm - 25 deg - gentle zephyrs. Perfection. Now humidity will set in for the next month. Grrr.

Nathalie said...

Peter your photo as a child is a beauty!
Sally, maybe I misused the word suburb. I should have used neighbourhood perhaps. I do live in the town centre, but these street messages only appear in my area, not in the poshest part of the city near the Pope's palace. Less police patrols I suspect. The streets get pretty dark here at night.

Cergie said...

AH ! Mais non ! Ce n'est pas la photo de Peter mais celle de Mattias son petit fils !
Je ne pense pas que Peter soit encore aussi jeune !
;o)

Tu te souviens, bien sûr, de cette photo que Gregory avait utilisée.

"QUE FAIS TU
DE MES MOTS SI
TU NE LES LIS PAS
TU LES EFFACES
AVEC TES PAS ?"

Ces mots, je les avais trouvés sur un trottoir de Lyon (il y en avait d'autres, ceux là était parfaits pour un jongleur de mots), et donc pas si loin d'Avignon, mais je ne pense pas que ce soit le même pochoirtiste qui ait oeuvré, quoique souvent les "artistes" se promènent...
J'aime beaucoup, la composition parfaite de ta photo du dessus et le fait que le message soit posé avec soin / le support, de même sur celle du dessous (sur la bordure)
L'étroitesse du trottoir est liée à celle des ruelles. Cela ne serait sans doute pas plus mal qu'il n'y ait pas de séparation entre voiture et piéton, juste une limitation de vitesse. Attention et respect mutuels.

Nathalie said...

Cergie, ah mais si Peter se déguise derrière un portrait d'emprunt c'est pas de jeu !

Oui je me souviens de ta photo de Lyon et de ces mots magnifiques dont Imparfait Présent s'était emparé

Maintenant pour ce qui est de l'attention et du respect mutuels, on voit bien que tu ne vis pas dans le sud ! Quand on voit la vitesse à laquelle certains jeunes fous mènent leurs caisses dans les petites rues d'Avignon on est contents qu'il y ait l'amorce d'un bout de trottoir pour se réfugier !!!

Hyde DP said...

art or graffiti
always a thin dividing line but then it can sometimes be both
ephemeral urban art takes many shapes of which this stencilling is just one example.

Chuckeroon said...

.....this is definitely a plus, confined to the "proper" place (do NOT ask the next question!!).

I'm waiting for it to appear here...maybe I've missed it.

Chuckeroon said...

.....this is definitely a plus, confined to the "proper" place (do NOT ask the next question!!).

I'm waiting for it to appear here...maybe I've missed it.

AnneduSud said...

J'aime aussi cette poésie des rues, ces petits clins d'oeils poétiques, bien plus agréables que les tags qui fleurissent si vite sur murs et vitrines!
Bisous

catherine said...

Je t'ai quitté à Sydney ! je te retrouve à Avignon !
moi aussi j'aime beaucoup ces messages, dommage que l'on connaisse les auteurs, il y avait un mystère qui me plaisait bien.
Bises

les maudites said...

Je suis fan de ce genre de messages. Une peu de poésie urbaine... Et puis cela fait sourire ou intrigue, mais ne laisse pas indifférent.

Ming the Merciless said...

I love the concept. Art, poetry and graffiti all together.

I love the one you liked too.

Maxime said...

Initialement paru après mai 68, le petit livre "les murs ont la parole" est réédité ces jours-ci.
Ces petits mots au pochoir qui surgissent de nouveau dans la ville me font penser à des lutins, à la fois espiègles et dérangeants, gais ou mélancoliques, suivant l'humeur du passant.

Peter said...

J'ai suivi la discussion sur mon portrait. C'est bien moi - à un an. Il faut bien mettre une photo de sa propre personne? Je pourrai mettre Georges C.?

oldmanlincoln said...

Thanks for the visit. I appreciate your explanation too.
Thanks for that. I am not sure what it is that I am looking at.

Olivier said...

Je reviens de chez l'ami Abraham Lincoln et je viens de lire ton texte, merci d'avoir exprimer aussi bien (et en anglais, ce qui est pour moi un exploit ;o)) ) ce que je voulais dire.

Clueless in boston said...

Definitely adds a needed touch of whimsy and poetry to city life. I like the stenciling, though I'm sure city administrators do not approve.

d. chedwick bryant said...

growing up in NYC I love most graffiti, although there has been less and less of it over the decades. I remember someone had stenciled hummingbirds all over the five boroughs one year, and they were fun to find! then in midtown we had a summer of blue footprints on the sidewalk... I'd love to see these little phrases underfoot.

Jilly said...

this is wonderful. I love that the students felt free enough to put their words on the various pavements. I love anything where people can have free expression. Yes, I don't like graffiti when it defaces buildings or works or art - no no no - but this is charming.

I too have left a message on Abraham's blog. I wondered if perhaps he was talking about commenting on other people's and the difficulties in doing this every day?

Marie-Noyale said...

J'adore flaner en marchant dans les rues,
et trouver ces petits messages sur mon passage serait loin de me deplaire...
Presque plus de charme au sol que sur les murs..

Fabrice said...

Je viens de visité ton blog avec grand plaisir
Et c’est aussi avec plaisirs que je te donne le mien, en espérant qu’il te plaise comme j’ai aimé le tien
http://blog-breizh.blogspot.com/
Amicalement Fabrice

Olivier said...

voila on est Jeudi, et on attend ? (voir ta premiere photo) que va t-il donc se passer ;o)

Nathalie said...

Mais oui tu as raison Olivier, avec une photo pareille lundi, je ne pouvais pas laisser passer jeudi sans poster ;-)

Gwyn said...

Love them! Who says words cannot be art. It adds spice to what we take for granted.

Catherine said...

J'adore ce "à jeudi" qui laisse la porte ouvert à toutes sortes d'histoires pas encore racontées...
il y a des gens qui marchent le nez en l'air, il va falloir marcher en regardant ses pieds maintenant ...

Deslilas said...

Les murs prenaient la parole il y a 40 ans. Sous les pavés certains voyaient la plage.
Tout n'est pas perdu semble t il, tout au moins à Avignon.

Mélisse said...

J'aime beaucoup ce genre de pochoirs, il y en a beaucoup chez moi aussi (même la mairie s'y est mise pour une campagne contre les déjections canines!). Tu penses quoi, tu dis rien c'est aussi le refrain d'une chanson de Louise Attaque ;-)

fardoise said...

Grillée, je suis grillée, c'est quelque chose que je voulais faire depuis longtemps. Mais comme tes photos sont meilleures que les miennes (fichue myopie qui fait que même en numérique les miennes ne sont pas nettes, mais c'est bien de restituer aussi cette vision là)

Anonymous said...

JE N'AURAIS JAMAIS CRU CROISER MES POCHOIRS SUR INTERNET. MAIS POURQUOI PAS...

Michel Benoit said...

J'adore aussi.

ed said...

A片,A片,成人網站,成人影片,色情,情色網,情色,AV,AV女優,成人影城,成人,色情A片,日本AV,免費成人影片,成人影片,SEX,免費A片,A片下載,免費A片下載,做愛,情色A片,色情影片,H漫,A漫,18成人

a片,色情影片,情色電影,a片,色情,情色網,情色,av,av女優,成人影城,成人,色情a片,日本av,免費成人影片,成人影片,情色a片,sex,免費a片,a片下載,免費a片下載,成人網站,做愛,自拍

情趣用品,情趣用品,情趣,情趣,情趣用品,情趣用品,情趣,情趣,情趣用品,情趣用品,情趣,情趣,情趣用品

視訊聊天室

情色,AV女優,UT聊天室,聊天室,A片,視訊聊天室


UT聊天室,視訊聊天室,辣妹視訊,視訊辣妹,情色視訊,視訊,080視訊聊天室,視訊交友90739,美女視訊,視訊美女,免費視訊聊天室,免費視訊聊天,免費視訊,視訊聊天室,視訊聊天,視訊交友網,視訊交友,情人視訊網,成人視訊,哈啦聊天室,UT聊天室,豆豆聊天室,
聊天室,聊天,色情聊天室,色情,尋夢園聊天室,聊天室尋夢園,080聊天室,080苗栗人聊天室,柔情聊天網,小高聊天室,上班族聊天室,080中部人聊天室,中部人聊天室,成人聊天室,成人

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails