Wednesday, 31 March 2010

Daniel Grobet, meet the artist

"Trajectoires", Cloître St Louis
Continued from yesterday's post:
Mobiles were made to move, the name says it. In this exhibition particular attention was paid to lighting so that the shadows would enhance the works' ever-moving lines. Walking around the Trajectoires exhibition in Daniel Grobet's wake was a real joy. The artist obviously took great pleasure in presenting each piece, demonstrating its movement, explaining the forces at work and the concept or story behind it. A passionate man, his audience-captivating presence really gave the retrospective its full dimension.

Suite du billet d'hier :
Les mobiles sont faits pour bouger, le nom le dit assez. Dans cette exposition, une attention toute particulière a été portée à l'éclairage de façon à ce que les ombres mettent en valeur les lignes changeantes des oeuvres. Visiter la rétrospective
Trajectoires dans le sillage de Daniel Grobet fut un pur bonheur. L'artiste prenait manifestement plaisir à présenter chaque pièce, en montrer le fonctionnement et en expliquer le concept ou l'histoire. Homme passionné et passionnant, il donnait toute sa dimension à l'oeuvre exposée.
The mobile above had been slightly damaged by a bit of rough handling by visitors, but a seemingly unfazed Grobet worked calmly at restoring its balance. Notice how the various iron circles, each thinner than the other, extend way out towards the lady on the left. The piece's span is actually huge ; its movement and balance are wonderful to watch.

Le mobile ci-dessus avait été légèrement endommagé par une manipulation un peu trop vive d'un visiteur mais Daniel Grobet, apparemment peu perturbé, a travaillé calmement à en restaurer l'équilibre. Remarquez comme les cercles de fer, chacun plus léger que le précédent, s'étendent loin vers la dame tout à gauche. L'envergure de cette pièce est impressionnante, son équilibre et son mouvement magnifiques à regarder.
After a particularly upsetting episode where Switzerland denied entry to refugees, Grobet created this piece as a representation of his country effectively locking itself in prison in order to protect itself from outsiders. Cast shadows, among which fingers turned jail bars, play a significant role in the composition.

Après un incident où la Suisse avait refusé l'entrée à des réfugiés, décision qui avait particulièrement choqué Daniel Grobet, il a créé cet ensemble comme une représentation de son pays qui dans son obsession de se protéger s'enferme lui-même en prison. Les ombres, dont celle des doigts devenus barreaux, jouent un rôle majeur dans la composition.
Daniel Grobet will be present on Wednesday, Friday, Saturday, Sunday and Monday to guide you through the exhibition and demonstrate how the pieces work. Don't miss a chance to meet him.

Daniel Grobet sera sur place mercredi, vendredi, samedi, dimanche et lundi prochains pour vous montrer son travail et vous guider à travers l'exposition. Ne manquez pas cette chance de le rencontrer !
www.danielgrobet.com
...and I didn't even show you the "fire catcher" series where lit candles play a major role: as they burn and lose weight, the piece's balance shifts and changes. Fascinating!

...et je ne vous ai même pas montré la série des "attrape-feu" où des bougies allumées jouent un rôle majeur : au fur et à mesure qu'ellesse consument et perdent du poids, l'équilibre de la pièce se modifie : fascinant !

16 comments:

brigetoun said...

j'ai souffert de la brutalité de certains visiteurs (pas uniquement pour la détérioration mais parce que les balancements trop rapides et violents cassaient le charme)
La dernière est formidable pour les photos avec le jeu des ombres (même moi j'en ai réussi une vraiment)

Thérèse said...

Simplement extraordinaire! J'ai toujours été sous le charme des mobiles. Ceux-ci semblent fabuleux, d'autant plus qu'ils ont chacun, si je comprends bien, un message accroché à leurs mouvements. Un nom à retenir. Je vais de ce pas sur le site.

Olivier said...

une belle rencontre avec cet artiste et un superbe jeu avec les ombres

Dave-CostaRicaDailyPhoto.com said...

Fascinating and creative. Thank you for introducing us to this art.

fardoise said...

Merci Nathalie, nous avons mis une copie de ton article à l'accueil de l'expo.

Babzy said...

un artiste à découvrir , merci je ne connaissais pas , j'adore les mobiles :)

jeandler said...

Ah! si j'étais mobile!

Magnifique

Avignon said...

Ça y est, j'ai trouvé les titres de tes deux notes sur Daniel Grobet :

GROBET - A

GROBET - B

;=])

AnneduSud said...

C'est noté sur mes tablettes, je tente d'y aller ce week end.
Une nouvelle petite fille est née aujourd'hui chez mon fils et sa douce, une petite Meije qui j'espère trouvera sa trajectoire et son équilibre!

crederae said...

magnifique photo Nathalie,j'adore les jeux des ombres ca accentue leurs mouvements.
J'aime cette idée de toucher l'art.Quand j'ai vu la statue de St. Pierre à Rome dans St. Peter's Basilica,un orteil de la statue a presque disparu, à cause de la friction des baiser que les fidèles l'ont donné. C'est poignant mais un peu drôle. L'art est trop sacré à toucher.haha.

crederae said...

bien je voulais dire le contour de l'orteil a presque disparu les bises n'étaient pas si hot que ca ha ha!

Nathalie said...

PS - la dame à gauche, c'est ma maman!

crederae said...

Bonjour la mère de Nathalie!!!!

Avant que Nathalie a dit, je pensais- j'aime les souliers et le foulard de cette femme!

Virginia said...

Votre maman?? Trés jolie!!!

This artist and his work is fascinating Nathalie and of course you captured it beautifully. I wish I could have walked alongside you and Maman. :)

Who Is Afraid of Tim Burton? Two?... said...

Bonjour! Nathalie,
Daniel Grobet and his artwork or work of art is very...fas-cinating.
Being an artist too...I'am always interested in artist and their artwork.
Merci,
DeeDee ;-D

Gunn said...

Great !! Both the art,- and your photographs!

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails