Sunday, 17 June 2012

Petition contre les tags

Intersection rue Bonneterie - rue du Four de la Terre, Avignon

This wall regularly falls victim to graffiti so when someone stenciled the words "Petition against graffiti" of course it wasn't long before multiple signatures appeared under it. As much as I hate graffiti I can't help but enjoy this mischievous sense of humour.
The petition has been here for over a month while the signatures below have been cleaned several times. Is the line too high to reach for city council workers ? Anyway the incentive remains.
Last week someone added the bottom line : "J'aime jouer avec le feu mais j'aime pas me brûler !" (I love playing with fire but I hate getting burnt) - true for most offenders I suspect!

Cette façade est régulièrement dégradée par les tags alors évidemment quand quelqu'un a écrit "pétition contre les tags" tout en haut, il n'a pas fallu longtemps pour que les signatures s'accumulent en dessous. Autant je déteste les tags, autant j'avoue que ce genre d'humour me fait rire.  Ca fait plus d'un mois que la pétition est là alors que les signatures en-dessous ont été effacées plusieurs fois. Est-elle placée trop haut pour l'équipe municipale de nettoyage ? En tout cas l'appel au crime demeure.
La semaine dernière sont apparus les mots "J'aime jouer avec le feu, mais j'aime pas me brûler !": un sentiment partagé par la plupart des tagueurs j'imagine.



23 comments:

Joop Zand said...

Very nice shot....i like this composition.

greetings, Joop

Chri said...

Ces tags là? Une plaie de ville au même titre que les bagnoles mal garées, les pigeons, les mamies bousculantes, les pipis et cacas de chien, les deux roues bruyants, les crachats, les réflexions xénophobes etc etc

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ said...

Ces jours-ci le mur est noir de tags !!!

Anonymous said...

Ces tags ne sont-ils pas le reflet d'un mal-être comme les mendiants ou les clochards que la bonne société bien pensante empêche de dormir en supprimant les bancs traditionnels. Notre société n'est pas bling bling et ça nous gène.
MD

jeandler said...

Quand le mur sera noir, on taguera en blanc....

Chri said...
This comment has been removed by the author.
mirae said...

haha chère magnifique Nathalie j'adore ce blague. bien sur ils invitent les tags avec leurs mots haha. J'aime le tag la avec les lettres en noirs G A cet artiste a trouvé l'harmonie et la balance de la nature.haha. tu es d'accord.

Je t'embrasse, merci chère.

Virginia said...

Tagging is a pet peeve of mine here at home and in Paris where it is ruining the city as well.
V

Bob Crowe said...

Very clever, since the petition against graffiti is itself graffiti. Therefore, signers object to themselves, or at least their own actions. It's sort of an Escher drawing in words.

Jack said...

A clever petition and a clever photo, Nathalie. When I visited Avignon several years ago, I was struck by how much graffiti was there. I wish there was some way to reduce it.

delphinium said...

Moi je me pose quand même des questions. Oui, les tags peuvent être le reflet d'un mal-être mais est-ce que les gens qui les font se rendent compte que parfois ils sont dans la dépravation pure et simple des biens d'autrui?
des tags uniquement sur des maisons et des murs abandonnés? restriction et censure? Je ne sais pas, je n'ai pas de réponse. Tout ce que je sais, c'est que mon père n'avait pas été très heureux de trouver un tag sur le mur de sa maison...

Nathalie said...

Jack - I agree but I have no solution. The city council's idea was to clean up the graffiti faster than they appear but at this stage there's no long term positive result. The kids haven't grown tired of the game yet. The "petition" actually received a striking number of new signatures over the weekend :(((

Tilia said...

"J'aime jouer avec le feu mais j'aime pas me brûler !" :
ne pas avoir le courage d'assumer les conséquences de ses actes, voilà bien le problèmes de toute une partie de la jeunesse. Un problème qui s'est transformé en marée noire dans certaines urnes.

Nathalie said...

Tilia, je ne suis pas sûre que cette génération soit très différente des autres en matière de courage mais en effet, nous ne les avons pas habitués à faire l'expérience des conséquences de leurs actes. Ces petits-là ont été surprotégés et ça ne leur a pas rendu service. Les pov'chéris, il ne fallait pas les traumatiser en les grondant, encore moins en leur collant une fessée !

Nathalie said...

Delphinium je suis d'accord, il s'agit d'une dégradation immonde du bien d'autrui. Cet immeuble est beau et ne méritait pas ça. Aucun immeuble d'ailleurs ne mérite ça, sauf peut-être des lieux promis à la démolition.

ADMIN INDOJOBFAIR said...
This comment has been removed by a blog administrator.
mirae said...

haha Nathalie ca c'est trop mignon hahaha. Tu ne parles pas comme ils sont les criminels haha.

je suis d'accord c'est sale et ce n'est pas juste de faire les tags sur les immeubles qui n'appartient pas a eux mais encore je peux voir l'esprit de Avigon qui parle dans les rues
la phrase d'ironie.-petition contre graffiti- et les lettres artistiques des fois et une philosophie ironique encore.
Je ne serais pas surprise si c'était les étudiants de l'université.

En tout cas Nathalie, c'est plus pire ici. nous sommes la ville des meurtres. Et juste Vendredi soir passé deux personnes étaient tués sur notre campus. Je suis la beaucoup a travers les années meme la semaine passé et vraiment j'ai pleuré en face de cette tragédie meme si je ne connais pas les victimes.

tu n'as pas de trop de violence a Avignon si je comprends bien, alors tu as de la chance!!!
je t'embrasse.

mirae said...

et je ne pense pas que une bonne fessé c'est la solution pour nous.
je t'embrasse.

Nathalie said...

Ah Mirae :-) je ne crois pas qu'une fessée soit la solution, je n'ai jamais frappé mes enfants. Mais la fermeté et les limites sont des notions un peu trop oubliées des parents aujourd'hui et je le regrette vraiment !

mirae said...

je suis d'accord Nathalie, et je savais ce que tu voulais dire!
ici je crois que un grand problème c'est la violence des films et des jeux de l'ordinateur.mais ca c'est un débat.
et oui comment les enfants sont élevés c'est vrai- il n'y a pas assez de limites et responsabilité.mais en France peut etre c'est différent.
je t'embrasse.

mirae said...

et oui c'est la culture des fusils.Un grand massacre des états unis c'est arrivé dans une ville Columbine qui fabriquaient les armes pour les programes de George Bush.

Et aussi c'est le bullying dans nos écoles qui devraient concentrer plus fort sur les valeurs humaines.
je t'embrasse.

mirae said...

alors Nathalie, ta poste n'était pas vraiment sur le sujet de verser le sang alors je te dois un peu d'humour?

oui notre ville est reconnu comme la ville des meurtres mais aussi la ville des festivals haha. et ca c'est pourquoi je souris tout le temps. haha.
je t'embrasse.
belle journée magique.

Thérèse said...

C'était bien tentant, non?

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails