Saturday, 24 October 2009

Max and the blues

Cloitre St Louis
Parcours de l'Art finishes on October 24th. Last day today.
The author of the above piece is unknown to me. There is no reference to it in the event's catalogue and I didn't write it down while visiting the exhibition. Can anyone help identify it? The colour looks very much like Klein blue but funny little horns the size of a little finger pop out of the canvas to come and play with the strong light above. The full piece is in the middle, details on both sides.
Note: the author has now been identified, her name is Marie Paule Bilger (thanks to Françoise Vadon).

Le Parcours de l'Art se termine le 24 octobre. Dernier jour aujourd'hui.
L'auteur de cette oeuvre m'est inconnu. Je n'ai pas noté son nom lors de ma visite et l'oeuvre n'est pas dans le catalogue de l'exposition. Quelqu'un peut-il m'aider à l'identifier ? La couleur ressemble beaucoup au
bleu Klein avec de drôles de cornes qui jaillissent de la toile et viennent jouer avec la lumière très forte qui la surplombe. La toile entière est au milieu, détails sur les côtés.
Note : l'auteure a maintenant été identifiée, il s'agit de Marie Paule Bilger (merci à Françoise Vadon).

Max Charvolen was guest artist of this year's Parcours de l'Art. His works explore the geometry of space. To create this piece he covered the walls, cealing and floor of a tiny storage room in an old house with canvas which he painted. He then tore off the canvas from the walls, cutting along the angles so that the room's volume is now represented flat. The brown shape in the middle is the floor , the black rectangles around it are the walls, one with a door : if you try and put it all up again, can you imagine the room's size and shape? Charvolen was artist in residence in Avignon during the month of July. He applied his canvas strips to a number of architectural details around town : steps, columns, street corners etc. and then painted them and put them flat. He calls them "city tongues" because of their shape - see one example behind the three men on the left. See more of Max Charvolen's work on Paris-art.com. or Galeriemartagon.com.

Max Charvolen était artiste invité du Parcours de l'Art cette année. Son travail explore la géométrie de l'espace. Pour créer cette oeuvre il a couvert de toile collée le sol, les murs et le plafond d'un cagibi dans une vieille maison, puis il l'a peinte. Ensuite il a arraché la toile en la découpant en suivant les angles, ce qui a mis tous les volumes à plat. La forme brun clair au milieu était le sol; en noir tout autour, les murs dont l'un avec une porte. Si vous essayez mentalement de remonter les murs, pouvez-vous imaginer la pièce en 3D? Max Charvolen a été artiste en résidence à Avignon durant le mois de juillet. Il a appliqué ses toiles sur une variété de détails architecturaux de la ville : escaliers, corniches, recoins, pour créer ce qu'il appelle des "langues de ville" - voir un exemple derrière les trois hommes à gauche. On peut retrouver le travail de Max Charvolen sur Paris-art.com ou Galeriemartagon.com.And another thing: you know what I like about contemporary art? It's that it makes you look at everything around you as art. See the photo above? When I saw those little white and red dots floating in the fountain in the centre of St Louis cloister, I figured it was an installation, like a water version a Calder mobile... alas, they were only Coke and mineral water bottles put to cool off for the inauguration buffet. OK I ridiculed myself... or did I? Isn't it lovely?
Your comments about any of these three images are welcome.

Et pour finir, vous savez ce que j'aime dans l'art contemporain? C'est qu'il nous incite à voir tout ce qui nous entoure comme de l'art. Quand je suis arrivée au cloître St Louis et que j'ai vu ces bouchons rouges et blancs flottant au gré des courants dans le bassin de la fontaine au centre du cloître, j'ai pensé que c'était une installation, comme une version aquatique d'un mobile de Calder... mais non, ce n'étaient que des bouteilles de Coca et d'eau minérale mises à rafraîchir pour le buffet de l'inauguration. OK je me suis ridiculisée... mais vraiment tant que ça ? C'est beau, non ?
Vos commentaires sur l'une de ces trois images (ou sur les trois !) sont les bienvenues.

16 comments:

Zuleme said...

I prefer the bottle water sculpture to the others.

jedaen said...

I left two more comments Nathalie on the last post.

I love this blue along with the little horns. I would love to have a jacket like that ha ha.I would never have to worry about being mugged.

yvelinoise said...

Comme Zuleme ! je vote pour les jolis reflets de ciel entre les bouteilles.

Le travail de Max Charvolen retient quelque peu l'attention par ses dimensions hors norme et la liberté d'étalage sur sol et plafond (au lieu de se contenter du mur comme les peintures sur panneaux, entoilés ou non). Mais on s'en lasse vite.
Pour moi, c'est du bricolage à grande échelle ;-)
Le résultat de tous ses micmacs n'est guère différent des tableaux d'artistes contemporains que j'ai pu voir ici où là, à Beaubourg par exemple.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !..

yvelinoise said...

J'aime ces bouteilles qui font des ronds dans l'eau.

jeff said...

J'adore cette photo avec des bouteilles de coca ! ! ! Génial ! Je m'y vois bien aussi entrain d'admirer, prenant "ça" pour de l'art contemporain... essayer d'entrapercevoir le sens plus que profond de cette mise à l'eau pour les bouteilles de cette boisson gazeuse mondialement connue... J'y aurais vu une sorte de baptême en grand nigaud que je suis... la face émergée de l'iceberg coca-cola ( méfiez-vous, on ne voit que le bouchon... )... une après-midi de pêche pour très jeunes enfants symbolisée par cette mise à l'eau... des pas japonais immergés par un tsunami américano-labélisé... les trois grâces, blanches et innocentes ( les trois bouchons blancs au milieu des bouchons rouges... 13 bouteilles... 13 à table, le repas des fidèles et les trois apôtres... la traversée d'un gué pour des rondes bouteilles qui vont sur la rive d'en face... bref ! Faut que je m'arrête ! je peux être intarrissable en conneries ( oups ! ) au sujet de ce que je vois là ! ! !...:-)))
Mais alors Nathalie, l'art contemporain commence où et s'arrête où exactement ...?

Réflexion du soir...

Bises Nathalie...;-)
Bon et excellent dimanche plein de soleil ! Je passe demain vers chez toi pour aller vers Montpellier !
Ciao Nath...,
Jeff

jedaen said...

Nathalie, I got back from an outing so I had a chance to read your last comment and I replied.NOt hard for me to get spurred on.

Owen said...

So what on earth were all the little things sticking out of that rich blue surface ??? Carrots with the blues ???

Books, said...

Nathalie said, "The author of the above piece is unknown to me. There is no reference to it in the event's catalogue and I didn't write it down while visiting the exhibition. Can anyone help identify it?"

Nathalie, I will try to find out information about this piece for you, if I can.

Artist Max Charvolen's "city tongues" is very interesting!
Merci, for explaining his artwork and sharing his links too!

Nathalie said, I figured it was an installation, like a water version a Calder mobile... alas, they were only Coke and mineral water bottles put to cool off for the inauguration buffet. OK I ridiculed myself... or did I? Isn't it lovely?

No! Because sometimes the most recognizable of items can be mistaken for artwork and before I read your piece I thought that it was part of the an art exhibition too...
...Statement: Please Don’t Throw Plastic in the Water.
DeeDee ;-D

Books, said...

Typo Corrected: before I read your piece I thought that it was part of the art exhibition too...

Lady P said...

when i saw your last photo - i thought two things at once as well - art installation or merely cokes in the stream. but does it matter - because i am certain that it made you smile when you first saw that and so did i

Anil P said...

What an innovative way to cool off bottles in flowing water :)

The setting must be nice to have a stream gurgling by.

Significant Snail said...

I like the bottles in the water ... sort of 'situational' art, I guess that's what you could call it?

Thérèse said...

Une surprise peut-être même un petit cadeau empoisonné, lol.

Peter said...

Blues at the St. Louis cloister, St. Louis Blues!

The bottles... Whatever you may say about modern art, it opens your eyes... everything can be "art"! A couple of days ago I took some shots of oils tains on the pavement and felt that they could remind me of some nice paintings!

Nathalie said...

Jeff, la multiplicité de ton analyse m'épate ! Quelle inventivité !

Et en effet tu poses bien la question: Mais alors l'art contemporain commence où et s'arrête où exactement ...?

Les anglophones ont une réponse pour ça : "beauty is in the eye of the beholder", la beauté est dans l'oeil de celui qui regarde. Si tu trouves ça beau, c'est beau.

Oui mais j'ai répondu un peu à côté de la question : Si c'est beau, est-ce que c'est nécessairement de l'art?

Jilly said...

I laughed at this and your words but it's so right, hard to know what is an art installation and what are bottles cooling off. I agree with Peter's words - so often I see something that seems like art and isn't - yet of course it IS.Right - ...n the eye of the beholder indeed.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails