Monday, 24 May 2010

Missed opportunity

Near SorguesPoppy fields, one of spring's favourite sights in many countries. This one belongs to an organic farm; the soil is left to rest this year. Nice photos but I could have done better: last Thursday, driving to my fitness class in Sorgues (a few kilometres out of Avignon) I saw an intensely red poppy field, redder than I'd ever seen before. Then I noticed a number of strange mounds in the middle, like round rocks. In fact they were sheep, about a dozen of them. Can you imagine the orgiastic feeling a sheep must have when let loose on such a rich feeding ground? I figured I was holding my best photo opportunity in a long time: sheep shoulder deep in a sea of red poppies munching on mouthfuls of them. I contemplated stopping immediately but I was on my way to the gym, I didn't want to be late. I knew this would be a half-an-hour project, walking around the field to get the best angle, trying to approach the sheep slowly without scaring them... No. Best leave it till after the gym. I drove on.
For the full hour I was at the gym I fantasized about the dream shots I would take - I couldn't wait. An hour later I was back. The poppy field was there but the sheep had gone. Had they escaped from another field and been taken back where they belonged? I will never know but my dream shot opportunity was lost. I'm still brooding over it. Has anything like this ever happened to you?
Un champ de coquelicots : dans de nombreux pays c'est un des plus beaux signes du printemps. Celui-ci appartient à une ferme d'agriculture biologique, cette année la terre se repose. Jolies photos mais j'aurais pu faire mieux : vendredi dernier alors que je roulais sur une petite route de campagne en direction de Sorgues (à quelques kilomètres d'Avignon) où je vais à un cours de fitness, j'ai vu un champ de coquelicots d'un rouge incroyablement intense. Puis j'ai remarqué de grosses masses grises au milieu, comme des rochers ronds. De plus près j'ai découvert que c'étaient des moutons, environ une dizaine. Je me suis imaginé le sentiment orgiaque d'être mouton lâché dans un pré aussi riche, et puis tout de suite j'ai pensé que je tenais une occasion photographique exceptionnelle : des moutons noyés jusqu'à l'épaule dans une mer rouge de coquelicots, la bouche pleine de fleurs - le rêve ! J'ai pensé m'arrêter aussitôt mais mon cours de gym allait commencer et je savais que le projet me prendrait au moins une demi-heure : tourner tout autour du champ pour trouver le meilleur angle, tenter de m'approcher doucement des moutons sans leur faire peur... non, il valait mieux revenir après.
Pendant toute mon heure de gym j'ai rêvé aux photos fabuleuses que j'allais faire. J'avais du mal à contenir mon impatience. Une heure après j'étais de retour : le champ de coquelicots était là... mais les moutons avaient disparu. S'étaient-ils échappés d'un champ voisin où on les avait ensuite ramenés ? Je ne le saurai jamais mais en tout cas, j'avais raté une occasion unique. J'enrage encore. Vous est-il déjà arrivé une aventure de ce genre ?

39 comments:

brigetoun said...

je ne pensais déjà pas possible ce champs ci, tant pis pour les moutons

Mathilde said...

Sublime photo en tout cas, même avec les moutons disparus ! Une aventure de ce genre ? Comme ça là tout de suite, non ça ne me vient pas !

Forest Green said...

Never put off until later what you can do right now. It always seems to lead to missed opportunities for me.

Owen said...

Plenty of times... which has taught me to always try to have the camera around, and nearly always stop immediately to go look at things, as they may very well not be there later. I once had an entire building vanish before I could get back and photograph it... demolished. Another time, a car that had been burned out in the woods, the next day it had been removed...

But it's ok, your poppies are perfectly pretty here, even without the sheep munching on them... we'll just have to imagine. And at least you got a good workout in...

Daniel Sawyer said...

C'est dans ces moments qu'il faut s'arrêter mais hélas on en a jamais le temps. Oui cela m'arrive souvent.

Caroline said...

Truly beautiful. Thanks so much. I am saving up for a visit to your beautiful part of the world!

Paul said...

Wow, what beautiful wild flowers. I think this kind of thing happens to most people, the day you cannot take your camera, or like your experience, you put it off for a little while and the moment is gone.
I try to always take my camera with me, you just never know what will occur from day to day. My Leeds in Yorkshire daily photo would have less pictures without chance encounters and a little timing.

Avignon said...

J'aime ces champs de couleurs.

Une course aux moutons aurait bien valu une séance de fitness !

Comme un footing le long du Rhône...

8-)))

Tuula said...

I hate when that happens, I usually obsess about missing my "perfect shot" for a few days.

Let's hope the sheep are "local" & will be passing through the fields again, maybe you'll get a second chance!

jeandler said...

Les moutons? Ils se sont perdus dans cette forêt vierge!
Tu as sacrifié les moutons pour un cours de gym. Tu n'aurais pas fait une bonne bergère!

Joan Elizabeth said...

I have never seen a poppy field like this ... that is a shot I would like to take one day ... but I guess I will have to visit France first.

Thérèse said...

Is it for real? Wow!

"J'ai besoin d'un mouton... dessine-moi un mouton..."

Chri said...

En tous les cas, si j'avais mangé de la viande, j'aurais gouté volontiers à ses moutons aux pavots...
Si je retrouvais les images magnifiques manquées par manque d'appareil, de temps, de retard à l'allumage...

Virginia said...

Oh Nathalie, only photographers would understand your disappointment. I don't leave home often without my camera on the floor board of the car, but oh yes, I've missed some good ones. I'm with Ownen though, your field of poppies with other wildflowers is a delight for us all.
V

Olivier said...

et oui, il faut jamais laisser passer une bonne photo et une bonne idée ;))

SKIZO said...

In your honour and in the honour of wall the Photographers, I published an ilustration.

jeff said...

Skizo... "La ferme !"
Comme dirait mon meilleur copain suédois à la vision de cette photo... "Fatche de con ! Ce champ de coquelicots est sublime en couleurs et quelle photographie ! ! !"
J'en suis baba Nathalie !
Je rêve d'un champ pareil où je me laisserais aller à courir avec toi à mes côtés, au ralenti ( c'est mieux ! ), et où nous nous roulerions ensuite dans l'herbe pour s'en fumer une !...
Nath ! Tes deux photos sont une extase !

Bob Crowe said...

You've been looking at too much Renoir and Monet again. No less lovely.

claude said...

'est magnifique !
Il ne faut jamais reporter à plus tard ce que l'on peut faire de suite.
Ne pas prendre mon appareil avec moi alors que je fais une belle rencontre.
C'est assez énnervant.

Joyce said...

Thanks for sharing these amazing photos. They make me SMILE and make me Happy...ah to be there in person!
Joyce

yvelinoise said...

Heureusement qu'ils sont partis les moutons, sinon plus de fleurs à photographier !

Avignon a raison, une partie de saute-mouton en plein air vaut bien une séance de fitness en salle ;-)

crederae said...

ewe Nathalie quelle magnifique douceur de photo et d'idée-
voiçi une petite chanson pour l'occasion*

il pleut il pleut bergère
[bergère Nathalie]
rentre les gris moutons
[avec ton appareil photo]
rentre les bien vi-te
bien vi-te à notre vue.

This rattles my urban existence.

Pour nous qui vous aime- rien de l'univers est semblable si quelque part, on ne sait où, des moutons que nous ne connaisons pas ont, oui ou non, mangé des coquelicots.

Oui je rate les choses bonne de la vie des fois et j'essaie de penser des bonnes choses que j'ai gagné sur l'autre chemin.

merci Nathalie-c'est magnifique

Nathalie said...

Yvelinoise - oui mais je n'aurais pas joué à saute-mouton dans ce champ de coquelicots, j'aurais marché à pas de loup ce qui ne m'aurait pas fait travailler mon rythme cardio-vasculaire! Il m'aurait fallu des comparses, des compères. Viendez ma bande !

Crederae : "j'essaie de penser aux bonnes choses que j'ai gagné sur l'autre chemin", voilà qui est très sage.

Zuleme said...

It makes me think of the poppy field in the Wizard of Oz, maybe your sheep were just sleeping.

DAVID McGRIEVEY said...

Sheep can be annoyingly uncooperative models, still, you painted a lovely image of them with your words.
David, NYC

Nathalie said...

David you made me laugh with your comment about sheep making uncooperative models. Looking at the lovely illustrations on your blog, I doubt you've used them as models often though! :-)

Jilly said...

Oh goodness yes, it happens often - and I pretty much take my camera to the loo with me! It's just that you can be looking one way when you could have looked the other and suddenly the 'shot' walks past you. Too late. Or you see the shot as you are driving and by the time you've parked and run back, it's all over.

I love your field of poppies regardless but yes I know just what you mean.

Ceciel said...
This comment has been removed by the author.
Ceciel said...

Je me souviens d'une occasion manquée cet hiver. Il y a sur mon trajet quotidien un panneau indiquant "l'Ain à vélo", sous lequel se trouve un range-vélos (que j'imagine destiné essentiellement aux personnes qui ont opté pour la formule bus+vélo, puisqu'il se trouve près d'un arrêt pour le seul bus amenant "en ville")... Un jour très enneigé de février, il y avait là deux vélos parfaitement enveloppés de blanc. Le cliché était amusant. Mais j'étais en voiture et je n'ai pas pris le temps de m'arrêter (pas osé non plus, devant le défilé de travailleurs-conducteurs...). Et le soir à mon retour, les vélos étaient toujours là mais la neige n'avait pas tenu sur leur cadran, et le décor n'était plus aussi immaculé qu'au matin...
Ce jour-là, j'avais mon appareil avec moi. Mais ce qui arrive le plus souvent, c'est que je ne l'ai pas ! Alors je prends d'innombrables photos mentales :-)

Pedro D. H. said...

european gardens... so beatiful...

a hello from brazil.

Catherine said...

On avait rangés les moutons ?
Peut-être t'étais-tu endormie en les compatant, au pied d'un arbre Alice,.....euh ! Nathalie :-?

Note que le propriétaire du champs aurait pu retourner sa terre, et qu'il ne reste que les moutons.....Alors entre le "vert" plein et le "vert" vide, je pense que le rouge qui est resté est la meilleure opportunité.

Nathalie said...

Catherine, pas mal le vert plein et le vert vide - préférons le vert plein de rouge!

Marie-Noyale said...

Moi je les trouve superbes tes coquelicots...
cela me manque tellement je n'en ai pas vu depuis si longtemps!!!

DAVID McGRIEVEY said...

Nathalie,
Your words are too kind and your photography, sublime. Thanks for your encouraging words.
X David, NYC

Babzy said...

Oui bien sûr, il suffit que je ne prenne pas mon Canon pour qu'il se présente une image unique à capturer ;) Magnifiques les coaquelicots !

Who Is Afraid of Alfred Hitchcock? said...

Nathalie said,"For the full hour I was at the gym I fantasized about the dream shots I would take - I couldn't wait. An hour later I was back. The poppy field was there but the sheep had gone. Had they escaped from another field and been taken back where they belonged? I will never know but my dream shot opportunity was lost. I'm still brooding over it. Has anything like this ever happened to you?"

Bonjour! Nathalie,
Oh! Oui, on many, many occasion(s), but the photographs that you present here (with the missing sheep(s)) nonetheless,are still breathtakingly,...beautiful.
By the way, the last photograph is very beautiful.(Visually, because my eyes are focusing on the "red poppies" and the "green" grass...Personally, I think that the "sheep(s)" would have distracted me from noticing the beauty of the poppies in the field.)

Merci, for sharing!
DeeDee ;-D

Merisi said...

Gorgeous images!

I empathize with you about the lost sheep.
Maybe you do get another chance, I do hope so.

Art by Colugnatti said...
This comment has been removed by the author.
LLB said...

D'une vue à une autre , les sensibilités restent les mêmes :

http://lechoixduregard.blogspot.com/2011/02/02-fleurs-sauvages.html

En ces jours d'hivers il est bon de se rappeler la lumière du printemps ...

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails