Thursday, 2 August 2012

Glaces, beignets!

La Croix Valmer, plage du débarquement

"Ice cream, doughnuts, cold drinks!" : can you imagine pushing this cart along the beach all summer long? What a strenuous job!
.
"Glaces, beignets, boissons fraîches !" : pouvez-vous imager l'effort physique que c'est de pousser ce chariot dans le sable tout l'été ?  Un job éreintant si vous voulez mon avis !

13 comments:

Olivier said...

et pas de chou chou ?
en plus dans le sable brulant cela doit bien destroy les pieds

Jack said...

Yes, it is strenuous, but if he gets thirsty or hungry, it is right there!

louciao said...

No need to go to the gym and much better than sitting in an office staring at a computer screen, though.

Pierre BOYER said...

J'adore ces couleurs...
Belle journée,

Pierre

claude said...

Surtout sous un soleil de plomb.
Un job d'été assez dur mais que c'est bon un bon beignet !

Thérèse said...

Je peux seulement imaginer l'état de mes pieds au retour le soir... mais il faut ce qu'il faut...

Chri said...

Un boulot d'jeune gars bien en forme!
Dis, Nathalie,On ne se baigne pas à La Croix Valmer?

biebkriebels said...

I remember them walking with baskets over the beaches. They are now on wheels I see.

Nathalie said...

Chri, l'après-midi où j'ai fait ces photos il y avait eu un orage (ou en fait la menace d'un orage, car en fait il a très peu plu) qui avait fait fuir (presque) tous les vacanciers. Du coup cette plage généralement bondée n'avait pas du tout son allure habituelle. C'était étonnant.

D'habitude, ce vendeur de glaces doit non seulement pousser dans le sable mais en plus slalomer entre les nombreux baigneurs qui stationnent au bord de l'eau. Là il ne vendait pas grand-chose mais il faisait moins chaud et il pouvait circuler à son aise. D'où le sourire !!!

jeandler said...

Aussi, la pousse-t-il sur le sable mouillé.

Artem Tarasov said...

But at the fresh air, and not in a stuffy office! :)

Stefan Jansson said...

It's a tough job but someone has to do it.

Linda said...

My son learned German at school, but returned from a school watersports trip to Cap d'Agde fluent in 'beignet-speak'. They, and the other goodies sold from these carts, were the highlight of his trip. He felt sorry for the beignet sellers because some beach-dwellers were very rude to them.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails