Monday, 13 August 2012

Je ne dois pas...

Pendant le festival d'Avignon j'ai trouvé les lignes suivantes sur la porte de deux garages mitoyens :
Je ne dois pas écrire sur les portes des garages de la rue du Collège d'Annecy
Je ne dois pas écrire sur les portes des garages de la rue du Collège d'Annecy
Je ne dois pas...
Joliment pervers, non ? Vous avez le souvenir d'avoir fait des lignes quand vous étiez à l'école ?

During the Avignon festival in July I found this repeated message on a couple of garage doors  :
I must not write on the garage doors of rue du collège d'Annecy
I must not write on the garage doors of rue du collège d'Annecy
I must not write on the garage doors of rue du collège d'Annecy...
Ha! How supremely perverse is that. Do you remember having to write lines in detention when you were a kid at school?


12 comments:

jeandler said...

Cela rappelle certaines punitions...
Des lignes. Vous m'en ferez cent pour demain !

Tilia said...

ni sur les autres portes, ni sur les murs !

Chri said...

Bonne idée préventive qui a eu l'air de marcher puisque personne ne semble avoir écrit sur les portes des garages de la rue du collège d'Annecy...

Bob Crowe said...

There is something about this that reminds me of the sentences Bart Simpson is forever writing on the blackboard in detention at the opening of The Simpsons.

This graffitist (I just made up the word) uses impermanent strips of paper. There is hope that his/her obsessive-compulsive disorder may be cured.

Nathalie said...

Yes Bob, these were actually written on strips of paper which are fairly easy to remove. The intention was obviously to be provoking (or thought provoking) but I would definitely rate this as conceptual art, not as a dirty graffiti.

Nathalie said...

Bob again - yes Bart Simpson of course! I hadn't thought of him!!!

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ said...

C'est une œuvre d'art. Il y en a toujours quelques-unes dans cette rue du Collège-d'Annecy. On le doit à la compagnie qui occupe la chapelle Notre-Dame-des-Fours.

Meghan said...

Haha! I immediately thought of Bart Simpson when I saw this. Nice that it isn't permanent.

Thérèse said...

Je me demande si on donne encore ce genre de punitions...

Muriel said...

moi je crois, comme Chri, que c'est le propriétaire des portes de garages qui a pris les devants pour protéger sa propriété. La meilleure manière d'envoyer les graffeurs plus loin est d'occuper l'emplacement avant eux. Géniale idée sans aucune provocation, à mon avis.

Jilly said...

I so love the originality of Avignon and your photos of it.

mirae said...

ah Nathalie, c'est toujours la drame dans vos rues meme quand il n'y apas un festival.
je crois que l'auteur veut dire qu'il y a les différents niveau de conscience. on peut dire qu'on ne devrait pas faire quelquechose mais en meme temps on le fait.
magnifique description visuel Nathalie.

je t'embrasse.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails