Thursday, 31 March 2011

Home from school

Rue Bonneterie4:30 p.m. - Walking home from school holding papa and maman's hand, does it get any better than this?

Quatre heures et demie, sortie de l'école : rentrer à la maison en donnant la main à papa et maman, c'est pas du bonheur ça ?

Tuesday, 29 March 2011

Rainy market day

Place des CarmesSpring brings color on the market but not necessarily sunshine. Spring is a rainy season in Provence.
Le printemps amène de la couleur sur le marché mais pas forcément le soleil. Le printemps est saison des pluies en Provence...

Sunday, 27 March 2011

Yours truly

Pernes les FontainesPhotos taken yesterday afternoon on a cycling expedition - and do you know what's truly spectacular? I had bare arms and was wearing shorts for the first time in many many months. Spring is finally here, oh how I love it!

Photos prises hier après-midi lors d'une sortie à vélo. Et vous savez en quoi elles me réjouissent ? J'étais bras nus et en short pour la première fois depuis des mois et des mois. Le printemps est vraiment là. Ah ce que j'aime ça !

Friday, 25 March 2011

Sprouts

Débarcadère, Villeneuve lès Avignon
Spring, riverside / Printemps, bord du Rhône.

This blog participates in Skywatch Friday - click on link to see more skies around the world.

Je participe à Skywatch Friday, une communauté de blogueurs qui lève les yeux au ciel tous les vendredis. Cliquer sur le lien pour voir d'autres cieux tout autour du monde.

Thursday, 24 March 2011

Monday, 21 March 2011

Printemps

Pont St Bénézet, Avignon
An almond tree blossoms above the Pont d'Avignon - spring is coming.
Un amandier fleurit au-dessus du pont d'Avignon - le printemps arrive.

Sunday, 20 March 2011

Rouge en voyage

Sydney, Australia
As part of Avignon's 14th Globe Trotters Festival, a photo contest was open to amateur photographers - the theme is "Red in Travel". I couldn't think of a suitable photo to submit (I haven't travelled much in the past few years) but here on my blog I couldn't resist going down memory lane and digging the photos I showed on my Sydney blog on July 1st, 2007 when our monthly City Daily Photo theme was Red. See my original post here. I am still in contact with some of the bloggers who commented then: Olivier, Claude, Jilly, Peter, Bergson, Rauf, Abraham, Ruth, Kate... blogging truly is an amazing experience.

What is red in Sydney? The logos of the Sun Herald, Streets ice-cream, Opera Australia and the blood bank's Red Cross. The firemen's truck, the maple leaves in autumn and the row boats available for rent on Lane Cove river. Red again are several murals I found along my many walks around the city, and this ad for the monorail - gateway to Chinatown. Red and blue is the beautiful Crimson Rosella often seen in Sydney's suburbs...
And as a bonus photo, red is the clever cockatoo escaping from its cage as Sydney Wildlife World was being built in Darling harbour...
Dans le cadre du Festival des Globe Trotteurs, un concours photo a été lancé dont le thème était "le rouge en voyage". N'ayant guère voyagé ces dernières années, je n'avais pas de photo à soumettre, mais en marge de cette expo je n'ai pas sû résister à un petit coup de nostalgie en ressortant les images que j'avais publié le 1er juillet 2007 dans mon premier blog, celui sur Sydney, quand le thème mensuel de City Daily Photo était "Red" (rouge). Voir mon billet d'origine ici. Plusieurs de mes amis blogueurs me suivaient déjà à cette époque : Olivier, Claude, Jilly, Peter, Bergson, Kim, Rauf, Abraham, Ruth... Je voudrais les remercier de leur très belle fidélité.

Qu'est-ce qui est rouge à Sydney ? Les logos d'Opera Australia, du Sun Herald, des glaces Streets et la Croix Rouge de la banque du sang. Rouge aussi les camions de pompiers, les feuilles rouges des érables en automne, les barques qu'on peut louer sur Lane Cove River et quelques murs peints que j'ai trouvés au fil de mes pérégrinations... Rouge encore la pub pour le monorail qui vous mènera à Chinatown, rouge et bleu est le magnifique Crimson Rosella (perruche de Pennant) qu'on voit souvent dans les quartiers résidentiels...
et en bonus ( treize à la douzaine !) un perroquet qui a trouvé la voie de la liberté en s'échappant du chantier de Sydney Wildlife World, le mini-parc animalier qui se construisait alors à Darling harbour.

Thursday, 17 March 2011

Le 14ème Festival des Globe Trotters

Rue des Teinturiers, AvignonCe week-end, je pars voyager. J'animerai le 14ème festival des globe trotters d'Avignon, trois jours de convivialité consacrés à l'aventure et à la découverte du monde. On y verra une très belle sélection de films de voyage, toujours suivis d'un débat avec leurs auteurs. Avec eux nous partagerons la vie des femmes en Sibérie et au Kenya, nous écouterons parler les glaces du pôle, nous ferons le tour du monde à la voile, serons musiciens au coeur des fêtes du carnaval en Bolivie, traversersons la Russie en side-car, ferons du stop sur toutes les routes du globe, traverserons les Pyrénées à vélo sur les routes de St Jacques de Compostelle, guetterons à l'aube l'heure magique de la lumière sur le mont Ventoux ... Nous aurons aussi la chance de suivre l'immense photographe Olivier Föllmi et sa femme Danielle, médecin, dans leur parcours de vie - un destin hors du commun qui les a menés, au fil d'une expérience nourrie par leurs multiples séjours dans l'Himalaya, à une réflexion de fond sur les sagesses de l'humanité (voir ici la merveilleuse collection de 7 livres qu'ils ont consacré à ce sujet).

Le programme s'articule sur trois jours : vendredi soir de 20h à minuit, samedi toute la journée de 10h à 23h, dimanche après-midi de 14h à 18h30. Les lieux : le théatre du Chien qui Fume (200 places) et la Salle Benoit XII (450 places), tous deux situés dans la rue des Teinturiers, charmante rue pavée que vous voyez ci-dessous. Au 77 rue Guillaume Puy, le lieu de rencontre et de convivialité où l'on pourra se renseigner sur de nombreux pays, discuter avec les conférenciers, acheter leurs DVD ou leurs livres... on y trouvera deux salons de thé, une restauration légère, une expo photo sur le thème du rouge en voyage, une librairie de voyage, des bénévoles passionnés... Si vous n'avez pas déja réservé vos places, la billetterie sera ouverte à la salle Benoit XII à partir de 16h le vendredi 18 mars. Allez-y tôt, il risque de manquer des places. Tout le programme du festival ici.
Over the weekend I'll have no time for blogging, I'll be busy on stage presenting Avignon's 14th Globe Trotters Festival, a wonderful 3-day event celebrating the joys of traveling in alternative ways and meeting the people of the world. A wide selection of documentary films, always followed by a debate with their authors, will take us hitch hiking on the roads of China, playing music in Carnival parades in Bolivia, listening to the soft crackling voice of the North Pole ice, crossing the Sahara desert with a traditional caravan, cycling through the Pyrénées, couch surfing in Argentina, meeting the women of small villages in Kenya and Siberia and so much more. The two venues will be Théatre du chien qui fume (Smoking Dog theatre, I just had to translate that one! - 200 seats) and Salle Benoit Twelve (450 seats), both located in beautiful rue des Teinturiers, the old cobblestone street you see above. I figured this photo would be a nice illustration of the event's spirit.
The festival starts tomorrow and runs from Friday to Sunday. Full programme here.

Wednesday, 16 March 2011

Non au gaz de schiste

Gare de Coustellet
Say no to shale gas : the beautiful faces of rebellion.
NON au gaz de schiste : le beau visage de la rébellion.

Say no to shale gas - and if you're still not sure why, please watch this video: gasland.
This 2010 U.S. documentary film by Josh Fox, which focuses on the impact of hydraulic fracturing, is critical of the industry's assertions of its safety and its exemption from the Safe Drinking Water Act in the Energy Policy Act of 2005.
NON AU GAZ DE SCHISTE - et si vous ne savez pas pourquoi il faut dire non, regardez en vidéo le film gasland. Ce documentaire américain (sous-titré en français) réalisé en 2010 par Josh Fox s'intéresse à l'impact de l'hydrofracturation (technique actuelle de l'exploitation du gaz de schiste) sur l'environnement - ses conclusions sont inquiétantes.
Rappel : qu'est-ce que c'est que le gaz de schiste ? Certains schistes contiennent du méthane piégé dans leurs fissurations. Cela peut constituer une source alternative de gaz mais il existe deux grandes différences par rapport aux réserves de gaz conventionnel. La première est que la roche de schiste est à la fois la source du gaz et son réservoir. La seconde est que l'accumulation au lieu d'être discrète (beaucoup de gaz réuni en un point) est continue (le gaz est présent en faible concentration dans un énorme volume de roche), ce qui rend l'exploitation bien plus difficile. Une technique permettant l'exploitation du gaz contenu dans ces roches est la fracturation hydraulique c'est à dire une fracturation des poches de gaz par injection d'eau en association avec divers produits chimiques. Un bon nombre de ces produits sont dangereux pour l'environnement et les organismes vivants. Chaque puits peut être fracturé entre 15 et 20 fois, chaque fracturation consommant entre 7 et 28 millions de litres d'eau. Environ la moitié de ce volume est récupéré, l'autre moitié percole dans le milieu géologique et risque d'atteindre les nappes phréatiques. Ca vous inquiète ? Moi aussi.
Cette banderole dit Non à vos profits, oui à notre qualité de vie.
This banner says No to your profits, yes to our quality of life.

Tuesday, 15 March 2011

Non au gaz de schiste

Gare de CoustelletDespite the poor weather a large crowd of highly motivated people gathered on Saturday to say NO to shale gas in the region. What's this about ? Read about shale gas on Wikipedia here. Why say no? Because of its negative impact on the environment and our quality of life:
There is growing evidence that shale gas emits more greenhouse gases than does conventional natural gas, and may emit as much or more than oil or coal. In late 2010, the U. S. Environmental Protection Agency (EPA) issued a report where it concluded that shale gas emits much larger amounts of methane than does conventional gas. Recent evidence indicates that methane has a global warming potential that is 105-fold greater than carbon dioxide when viewed over a 20-year period and 33-fold greater when viewed over a 100-year period, compared mass-to-mass.The other concern is that chemicals are added to the water to facilitate the underground fracturing process that releases natural gas. This process produces very large volumes of contaminated water, which are generally kept in above-ground ponds to await removal by tanker or injected back into the earth. The 2010 U.S. documentary film Gasland by Josh Fox, which focuses on the impact of hydraulic fracturing, is critical of the industry's assertions of its safety and its exemption from the Safe Drinking Water Act in the Energy Policy Act of 2005.
Here in the region, locals have recently learned that the Monts de Vaucluse mountain range (some 30 km east of Avignon) is a prospective shale gas production site and exploration drilling is about to start. This is creating a huge uproar. In the name of quality of life, safe drinking water and the environment, people are saying NO TO SHALE GAS. Join the facebook page here.
Il faisait froid et mauvais mais une belle foule s'est mobilisée à la gare de Coustellet samedi dernier pour dire, comme au Québec et en Ardèche, NON AU GAZ DE SCHISTE à Fontaine de Vaucluse.
De quoi s'agit-il ? Voir ici l'article de Wikipedia sur le gaz de schiste, descendre jusqu'au paragraphe "controverses sur les impacts et le bilan environnemental". Pourquoi dire non ? Le gaz de schiste est déja exploité aux Etats-unis et l'agence de protection de l'environnement américaine (EPA) vient de remettre au Président Obama un rapport inquiétant : D'une part il semble que le gaz de schiste soit sur le long terme plus polluant que le dioxyde de carbone. Il émet des quantités de méthane bien plus importantes que le gaz naturel, or le méthane a des conséquences graves à long terme sur le réchauffement climatique. D'autre part le procédé de fracturation de la roche requiert de très grandes quantités d'eau additionnées de produits chimiques dont une partie peut être extraite et retraitée et le reste se disperse dans la roche, contaminant au passage les nappes phréatiques de surface. En effet la commission d'enquête de l'EPA révèle qu'aux Etats-Unis il semble y avoir déjà eu plusieurs constats de fuites importantes de gaz dans l'environnement, et de contamination des nappes phréatiques superficielles par du gaz et des fluides de fracturation.
Dans notre région l'eau fait déjà cruellement défaut ; comment accepter de la voir partir par milliards de litres dans une activité aussi gourmande et polluante ?
En Ardèche et dans les monts du Vaucluse, les élus locaux viennent d'apprendre que des autorisations ministérielles ont été délivrées pour des forages d'exploration dans nos massifs. Au nom de la protection de l'eau, de l'environnement et de la qualité de vie, il est urgent de dire NON AU GAZ DE SCHISTE. Rejoignez la page facebook ici.

Monday, 14 March 2011

Poubelle la vie

Rue Paul Saïn, AvignonPoubelle la vie (trash can life) ? Certainly an ironic caption mimicking Plus belle la vie (a better life) an extremely popular French TV series broadcast Monday to Friday at 8:15 pm on France 3. I don't have a TV set and never watch TV so I don't know much about the show except that it takes place in Marseilles and has been captivating larges audiences since 2004.

Poubelle la vie, l'auteur a un joli sens de la formule. Sans doute un hommage ironique à Plus belle la vie, série télévisée à succès depuis 2004 (du lundi au vendredi à 20h10 sur France 3). Je n'ai pas la télé alors je ne sais rien de cette série sauf que ça se passe à Marseille.
Note: le commentaire de Thérèse m'a donné envie de faire une recherche google sur le thème "Poubelle la vie" et j'ai été stupéfaite de tout ce que j'ai trouvé : un blog sur la saleté de la ville d'Aix en Provence (voir ici), une vidéo-parodie avec des pigeons (voir ici), une comédie musicale jeune public sur le thème du recyclage et de la pollution (voir ici), le clip de la famille Pollutout (c'est là), tout plein d'images (cliquer là), et enfin, comme signalé par Thérèse, un documentaire signé Martin Meissonnier et Pascal Signolet (voir là). Impressionnant !

Sunday, 13 March 2011

La montagnette

Near BarbentaneA lovely hike through the pine forest of La Montagnette hills last Sunday.
Une très agréable promenade dans la forêt de pins de la Montagnette dimanche dernier.

Saturday, 12 March 2011

Ephemeral art

Le double V, rue Carnot, Avignon
You won't see the final result of yesterday's Ephem'Art collective painting event: after having half a glass of wine I abandoned the two canvasses to other wannabe artists and got lost in the contemplation of my glass - I have a feeling they serve weird drinks at the Double V because a very personal vision of ephemeral art appeared to me.

Vous ne verrez pas le résultat final du projet de peinture collective de la soirée Ephém'Art dont j'ai parlé hier : après avoir bu un demi-verre de vin j'ai abandonné les deux toiles aux autres peintres amateurs et je me suis plongée dans la contemplation de mon verre. J'ai l'impression qu'ils servent de drôles de boissons au Double V car il m'est venu une vision très personnelle de l'art éphémère.

Friday, 11 March 2011

Ephem'Art

Le Double V, rue Carnot, AvignonRecipe for a fun art event : choose a venue in town, a wine bar such as the Double V rue Carnot will do fine. Invite a whole bunch of people, art school students like yourself and anyone you know who has an interest in creativity. Leave the front part of the room for those who wish to chat, dance and mingle. At the back, set up two easels each with a large canvas, prepare a palette with a choice of acrylic paints and brushes, choose a theme (shapes and geometry) and invite your guests to create a collective art work. Suggest they get in touch with their inner Kandinsky or Vasarely, remind them to do their best, the canvasses will be sold for charity. Turn up the music, serve wine liberally and watch the paintings evolve through the night. I didn't stay very late but from what saw I doubt the art works were going to become masterpieces, but much fun was had by all. Congratulations to the Ephem'Art art and creativity group for organising the event last Friday, 5th of March - more on their website here.Ephém'Art, recette pour une soirée artistique : choisissez un lieu, un bar à vins rue Carnot sera parfait. Invitez plein de gens, des étudiants des beaux-arts comme vous mais aussi des voisins, des amis, tous ceux qui s'intéressent à l'art. Réservez le devant de la salle à ceux qui veulent danser et discuter. Au fond, installez deux chevalets chacun avec une grande toile, sortez palette, pinceaux et peinture acrylique, choisissez un thème (cette fois-ci "la géométrie des formes") et encouragez vos invités à peindre une oeuvre collective. Encouragez-les à faire émerger le Kandinsky ou le Vasarely qui est en eux, rappelez-leur de s'appliquer quand même, les toiles sont destinées à etre vendues pour une bonne cause. Mettez de la musique, montez le son, servez largement à boire et regardez les oeuvres évoluer au fil de la soirée. Je ne suis pas restée très avant dans la nuit mais autant vous l'avouer, les tableaux tels que je les ai vus ne m'ont pas semblés partis pour devenir des chefs d'oeuvre. En revanche on s'est bien amusés. Merci aux organisateurs, l'association plastique et créative Ephem'art. La soirée à laquelle j'ai assisté était vendredi dernier, le 5 mars - consultez leur blog pour l'annonce des prochains événements.

Thursday, 10 March 2011

What's on ?

Quoi de neuf cette semaine à Avignon ? Voyons quelques affiches :
Du vert avec la semaine de l'environnement du 7 au 11 mars


What's on in Avignon? Let's look at a few posters I found in Avignon this week:
Go green, it's environment week 7-11 March.Du bleu à un arrêt de bus Boulevard Limbert avec une rétrospective Serge Gainsbourg (le fumeur de Gitanes) sur Canal + à l'occasion du vingtième anniversaire de sa mort le 2 mars 1991 (avec en prime un autoportrait à l'abribus, le voyez-vous ?).

Go blue
at a bus stop on Limbert Blvd with a retrospective about Serge Gainsbourg (provocative and genius singer, song writer, actor and trouble maker) on French cable TV Canal + on the 20th anniversary of his death 2nd March 1991. Bonus self portrait included, can you see it?

Du rose avec une affiche "nous pouvons gagner contre le SIDA" dont les lettres YES WE CAN sont faites de préservatifs - dans la vitrine du centre d'information et de prévention contre les drogues et les addictions : CSAPA SOS Avignon, 74 rue Guillaume Puy, tel. Tél : 04 90 86 52 47.

Go pink with a YES WE CAN win against AIDS ad designed by a young artist (all letters are made of condoms, did you notice?) - found in the window of a youth information and prevention centre against drugs and addictions : CSAPA SOS Avignon, 74 rue Guillaume Puy.

Is there a poster you like best, either for its graphic qualities or for the topic it advertises?
Y a-t-il une affiche que vous préférez, soit pour son graphisme, soit pour le sujet qu'elle aborde ?

Wednesday, 9 March 2011

Tonight at 7:00 pm

La Charité, Carpentras
In celebration of International Women's Day a show will take place tonight in the ancient vaulted cellars of La Charité cultural centre in Carpentras. Its opening feature will be a beautiful performance by Marie-Anne Kergoët who dances on a wire as she recites a long excerpt from Molly Bloom's soliloquy from the final chapter of James Joyce's novel Ulysses. The performance, with talented musician Vincent Bauza on the bass, is a novel combination of circus, dance, music and drama. I was lucky to be invited to take photos at a rehearsal last Saturday, I will be there again tonight. If you have a chance to attend, please join us in Carpentras at 7:00 pm tonight. The show will continue with story telling (Kala Neza), Indian dancing (Laurence Fallot), danced Oriental stories (Yasmine Benseba) and women's testimonies by Hélène Ayme - full details here.
Pour fêter la journée internationale de la femme un spectacle sera donné ce soir dans les caves voutées du centre culturel de la Charité à Carpentras. Il s'ouvrira à 19h avec "Toi c'est la joie..." une très belle performance de Marie-Anne Kergoët qui danse sur un fil en disant un long passage du monologue de Molly Bloom, extrait du dernier chapitre du roman Ulysse de James Joyce. Ce spectacle accompagné par le talentueux Vincent Bauza à la contrebasse réunit en une forme nouvelle le cirque, la danse, le théatre et la musique. J'ai eu la chance d'être invitée à venir photographier une répétition le week-end dernier, c'était magnifique. Si vous êtes libres ce soir, rendez-vous à 19h à la Charité à Carpentras ; la soirée se continuera jusqu'à 23 h avec des contes (Kala Neza), des danses indiennes (Laurence Fallot), des contes dansés orientaux (Yasmine Benseba) et des récits et témoignages de femmes (Hélène Ayme) - tous les détails ici.
Marie-Anne Kergoët & Vincent Bauza

Tuesday, 8 March 2011

International Womens' Day

Place Pie, AvignonOn International Women's Day meet Emeline the truck driver. I mentioned in an earlier post the mess that Place Pie has been for months while this large square is undergoing a complete makeover. In this all-male heavy machinery environment, a pretty brunette driving a spotless shiny black truck was bound to catch my eye. I took a photo of her in June 2010 without ever posting it on this blog, but something new happened since. Her gorgeous black truck now bears her name in hot pink letters : Transport Giordani Emeline. How's that for a feminine statement? Last week I went over and had a chat to her. She confirmed that the truck was her own and said that while she knew of several other female truck drivers, she didn't know of any who owned their own truck like she does. Congratulations to Emeline for choosing her own path in life!

En cette journée internationale de la femme, je voudrais vous présenter Emeline, chauffeur de camion. J'ai déjà parlé ici du grand chambardement de la Place Pie qui depuis des mois est en complète transformation. Dans l'univers très masculin de ce gros chantier, une jolie brune conduisant un camion d'un noir lustré se devait d'attirer mon attention. J'ai pris une photo d'elle en juin 2010 sans jamais la poster sur mon blog mais récemment il y a eu du nouveau : son camion porte maintenant son nom en lettres rose vif, Transport Giordani Emeline. J'aime cette image féminine assumée ! La semaine dernière, je suis allée lui parler un moment sur le chantier : elle m'a confirmé que le camion était le sien et m'a dit qu'elle connaissait d'autres femmes chauffeurs de poids lourds mais aucune qui soit propriétaire de son camion comme elle. Bravo à Emeline d'avoir tracé sa voie !

Monday, 7 March 2011

Mixed message

Station service, Route de Marseille, Avignon
Good morning, don't come in!
Bonjour, n'entrez pas !

Sunday, 6 March 2011

Happy birthday to me!

Patisserie, rue de la république, Villeneuve les Avignon
It's my birthday today, how about indulging in a sweet treat with me?
C'est mon anniversaire aujourd'hui alors j'ai une idée : si on dévalisait cette jolie pâtisserie ?

Saturday, 5 March 2011

A colourful wedding

Mairie d'AvignonFive weddings were celebrated at Avignon town hall last Saturday. Among them, one where both the bride and groom were originally from Senegal, East Africa, gathered a very large, beautiful and colourful crowd. I hadn't seen such a collection of handsome people in a very long time. I followed them inside the wedding room where I was kindly allowed to take more photos. I was fascinated by the beauty that surrounded me.

Cinq mariages ont été célébrés à la mairie d'Avignon samedi dernier. L'un d'entre eux où les deux mariés étaient originaires du Sénégal a réuni une très belle et très nombreuse assemblée, souvent en vêtements très colorés. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu une telle collection de jolies filles et de belles femmes. Je les ai suivis dans la salle de mariages où on m'a aimablement laissé prendre d'autres photos. J'ai été complètement séduite par la beauté qui m'entourait.

Friday, 4 March 2011

Where does the gold go?

Cathédrale Notre Dame des Doms, AvignonGrey day today, and not much sign of spring in the trees... From the highest point in town, the hilltop Jardin des Doms public gardens you enjoy commanding views over Notre Dame des Doms cathedral's spike - I'd never noticed the snake Mary holds down under her foot, a symbolic message that her presence defeats evil all over the world.
I also noticed that the statue, which was re-gilded less than 15 years ago, is already losing part of its gold. I wonder where it's gone? If when it rains I try and place a bucket at the bottom of all of the cathedral's drainpipes, do you think I can pan for gold and make a fortune?
This post is my participation to Skywatch Friday, a blogging community that looks up to the sky every Friday. Click here to see thumbnails for all participants : Skywatch Friday.
Journée grise aujourd'hui, et pas beaucoup de traces du printemps dans les arbres... Depuis le jardin des Doms situé au sommet du rocher du même nom, on domine la cathédrale Notre Dame des Doms et son clocher. Tiens, c'est la première fois que je remarque le serpent que Marie foule aux pieds. Que représente-t-il ? Mon ami Michel Benoit m'a fourni la réponse :
"Marie, debout sur le globe terrestre, écrase la tête d’un serpent. Chez les juifs comme chez les chrétiens, le serpent personnifie Satan et les forces du Mal qui tentent sans cessent de pousser l’homme à la chute. Marie accomplit ici la prophétie donnée au commencement de la Bible, après le péché originel d’Adam et Ève, dont les paroles s’adressent au serpent : « Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et la sienne. Celle-ci t’écrasera la tête et tu l’atteindra au talon » (Gn 3,15). Le symbole de la femme, Marie, écrase le serpent, Satan. La Vierge Marie est donc elle-même engagée dans le combat spirituel, le combat contre le mal dont notre monde est le champ de bataille (globe terrestre). Source lechapelet.free.fr.
Je remarque aussi que la statue, qui a été redorée il y a moins de 15 ans, perd déjà sa feuille d'or par endroits. Je me demande où va l'or ? Ho ho, si par temps de pluie je pose des seaux au pied de toutes les gouttières de la cathédrale, pourrai-je m'essayer à l'orpaillage et faire fortune ?

Thursday, 3 March 2011

Elefandret here to stay?

Elefandret, place du palais des papesLa nuit tous les éléphants sont gris... sauf l'Elefandret qui est noir - et bien solitaire par cette froide nuit d'hiver. Restera-t-il à Avignon ? Il y a quelques semaines la mairie a débuté une grande consultation par téléphone qui permettra à tous ses administrés de donner leur avis sur les choix d'orientation pour l'avenir de la ville : le projet de tramway, la circulation urbaine, les programmes de rénovation... et l'Elefandret de Miquel Barcelo :
Souhaitez-vous que la ville l'achète ? Tapez 1. Souhaitez-vous qu'il reste mais que son achat soit financé par une fondation ou une souscription ? Tapez 2. Doit-il s'en aller ? Tapez 3. Sans opinion, tapez 4.
La réponse des avignonnais sera connue dans quelque mois. En attendant la mairie annonce que nous le garderons encore tout l'été, il nous est prêté par son l'auteur pour quelques mois supplémentaires.

Winter mist and full moon a few nights ago. Elefandret stands on its trump as a lonely figure : at 10:00 pm few visitors brave the cold to pay him a visit. Is Miquel Barcelo's sculpture here to stay? Locals will have their say. A few weeks ago the city council initiated a vast consultation of all local residents on their choices for Avignon's future : through an automated phone call they are asked their opinion about the proposed new tramway line, urban renovation priorities, roads, parking spaces... and Miquel Barcelo's elephant : If you would like the city council to purchase the sculpture, press 1. If you would like it to stay but the expense be paid by a foundation or subscription, press 2. If you want to see it go, press 3. No opinion, press 4. We'll have the survey's results in a few months' time I presume. In the mean time Avignon is keeping Elefandret for a few more months : the author is lending it to us until the end of summer.

Tuesday, 1 March 2011

1st March - Theme day

Rue de la république, AvignonMarch 1st - theme day for all bloggers of the City Daily Photo network. Today's theme : favourite part of town. Mine doubtlessly is the old city centre which local residents call "intra muros" (inside the walls). I could just as well say that my favourite place isn't a place, it's a light. What I truly love is the combination of light and shadows that brings structure and a new dimension to architecture and city life. Come on over for a stroll, you'll get my point. And then we'll travel the world - let's go and see other photo bloggers' favorite parts of their respective towns : Click here to view thumbnails for all participants


1er mars, journée à thème pour les blogueurs du réseau City Daily Photo. Le thème du mois est "favourite part of town". Pour moi c'est clair, la partie d'Avignon que je préfère c'est l'intra muros, la vieille ville circonscrite par les remparts. Pourtant, comme Gilles Vigneault chantait "mon pays ce n'est pas un pays, c'est l'hiver", je serais bien tentée de chanter que ma ville ce n'est pas une ville, c'est la lumière. Ce qui me fait vibrer, c'est l'intensité du contraste entre ombre et lumière qui structure l'architecture et la fait vivre. Allons faire un tour ensemble, vous comprendrez ce que je veux dire. Ensuite, partons découvrir les coins préférés de nos amis blogueurs dans des centaines de villes de par le monde : Cliquez ici pour un aperçu des photos de tous les participants.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails