Tuesday, 11 December 2007

Crime witness (chapter 2)

Continued from chapter 1 - Suite de l'épisode 1


Crouching against the fence, petrified, the man was far too worried to pay the least attention to the furry tentacles of the clematis which almost tickled his nose. In other times their delicate softness would have delighted him, but just now his whole self was concentrating on the noises around : a nervous conversation, too distant for him to understand. No gunshot fired so far, thank goodness. The loudest noise seemed to be his own heartbeat, a thumping storm that numbed his mind into anarchy.

Accroupi près du grillage, pétrifié, l'homme était trop préoccupé pour porter la moindre attention aux duveteux tentacules de clématites qui lui chatouillaient presque le nez. En d'autres circonstances leur délicatesse l'aurait enchanté mais pour l'instant son attention se concentrait avant tout sur les sons : une conversation nerveuse, trop lointaine pour être intelligible. Heureusement, aucun coup de feu pour l'instant. Les bruits les plus violents semblaient être les battements de son coeur, une tempête monstrueuse qui réduisait son cerveau à l'anarchie.
A minute later maybe (but how would he know?) the voices appeared fainter. He finally came to realise that the men had walked away. Another few seconds and he heard two car doors slamming shut, an engine accelerating... and then nothing but silence. It was a while before he dared get up but the parking area by the dam was clearly empty now. He took a quick glance at the Ouvèze river feeding into the Rhône. The water tumbling down the rocks seemed to him a pale match for his inner turmoil.

Au bout d'une minute peut-être (mais quelle notion avait-il du temps ?) le bruit de voix s'étouffa et il finit par comprendre que les protagonistes s'étaient éloignés. Encore quelques secondes et il entendit le claquement de deux portes de voiture, un bruit de moteur, une accélération puis le silence. Prudent, il attendit avant d'oser se relever, mais le terre-plein au bord du barrage était clairement vide. Il jeta un regard à l'Ouvèze se jetant dans le Rhône : la rivière bouillonnant sur les rochers lui parut un pâle reflet de son maelström intérieur.
He was tempted to look for tyre marks, but the dirt road was dry. It hadn't rained in months. And let's face it, he was no Hercule Poirot. He couldn't picture himself solving the mystery murder in a flash thanks to a providential cigarette butt, footprint or button torn off a coat. No point in staying here. The man had no other choice but to walk back to his car, parked two kilometers downstream. He turned around. Along the way he recognised a lone chair on a concrete pier he'd already seen on the way up. At the time he'd enjoyed the charm of this quiet sanctuary. Now he saw the place as menacing, thinking of people getting attacked from behind, hit on the head and thrown into the water... He walked faster. Of course this was ridiculous.

Il fut tenté de chercher des traces de pneus, mais la terre du chemin était sèche, il n'avait pas plu depuis deux mois. Et puis quoi, il n'était pas Hercule Poirot, il n'allait pas soudain résoudre cette énigme grâce à la providentielle découverte d'un mégot de cigarette, d'une empreinte de pas ou d'un bouton arraché à un manteau ! Il n'avait plus rien à faire ici. Il ne lui restait plus qu'à rejoindre sa voiture, garée deux bons kilomètres en aval. D'un pas nerveux, il se mit en route. A mi-chemin il reconnut un fauteuil solitaire sur un petit quai en ciment. A l'aller il avait apprécié le charme bucolique du lieu, il se serait bien vu s'installant ici en paisible pêcheur du dimanche. Maintenait il percevait le site comme menaçant, imaginant une attaque par derrière, des coups, un corps balancé à l'eau... c'était ridicule bien sûr, mais il accéléra le pas.
Fifteen minutes later he was back in town. He parked his car in the public carpark located under the Popes' Palace and emerged on the main square just to see a spectacular sunset bathe Notre Dame des Doms cathedral in gold. Hardly any tourists on this cold winter evening! He wasn't in the mood for tourist stuff either, he barely glanced at the scene.
Un quart d'heure plus tard il était de retour en ville. Il gara sa voiture au parking souterrain du palais des papes et émergea sur la place juste au moment où un coucher de soleil spectaculaire illuminait la cathédrale de Notre Dame des Doms. Peu de touristes pour en profiter en cette froide soirée d'hiver ! Lui-même jeta à peine un coup d'oeil au spectacle, il n'avait pas la tête à ça.
He walked on to Rue de la République, crowded on this December evening. Ah, busy people going about their Christmas shopping without a worry in the world, how he envied them! But the Christmas lights had a reassuring effect on him. And so did the crowds around. He suddenly realised how scared he was to remain on his own. He needed company.
Il continua à pied jusqu'à la rue de la république. A cette heure-ci elle était bondée. Tous ces gens occupés qui faisaient leurs courses de Noël sans aucun souci au monde, comme il les envia tout à coup ! Mais cela le rassura de voir toutes ces lumières, la foule aussi. Il se rendit compte qu'il avait peur d'être seul. Il lui fallait de la compagnie.

26 comments:

d. chedwick bryant said...

What a wonderful story leading up to the marvelous Christmas lights. Brava! Brava! Brava!

you are right about the chair ! It's the long shadow that it casts I think.

Fénix (Bostonscapes DP) said...

This is such a great post! Beautiful story and photos. Rue de la République looks wonderful this time of year. :)

Anonymous said...

Hi== please stop by and write a Caption to go with my photo. Thanks-- Ched

claude said...

Elles sont de toute beauté ces photos Nathalie !Et très belles "légendes" !

hpy said...

Ce n'est pas souvent qu'on peut lire une histoire dans sa version originale et avoir sa traduction en même temps. Au fait, quelle est la VO?

Nathalie said...

HPY, il n'y a pas de VO, plutot un travail au crochet. Une phrase par ci dans une langue, une phrase par là dans l'autre, des traductions simultanées croisées jusqu'à arriver à quelque chose qui me plait dans les deux langues. Assez étonnant à faire.

HPY asked me which of the 2 languages was the original and which was the translation. In fact it's a knitting process. I write some sentences in French, some in English, then I work on simultaneous reverse translations until I come to something I find acceptable in both languages. An interesting process really.

Nathalie said...

In fact what I've been trying to explore here is how our inner thoughts and feelings affect and "colour" our perception of what we see.

En fait, ce que j'ai essayé d'explorer ici c'est la manière dont nos sentiments ou nos émotions affectent et "colorent" notre perception du monde extérieur.

Cergie said...

J'aime bcp cette série de photos.
Très paisible malgré l'histoire.
Surtout le torrent.
Tu as voulu garder l'ombre de la chaise et cela justifie ton cadrage, tu as bien fait.
Et soudain ton histoire me fait penser à Harlan Cobben, notamment "ne le dis à personne" ses héros sont toujours à coté de la plaqe. Les corps doisparaissent, les morts ne sont pas ceux qu'on croit. De plus c'est toujours qqn de proche qui a fait le coup.
Et c'est curieux, tu as raison, comme on perçoit l'environnement selon son état d'esprit...

Deslilas said...

A quand la publication d'un livre ou d'un DVD reprenant tous ces magnifiques "posts" ?

L. said...

et bien je découvre votre blog riche de pleins de choses. Quelle belle aventure que de lire ces histoires....La photo du grillage est très belle...

LeenaM said...

You are such a wonderful woman, photos and story together, thanks!

And now we start to wait for next " story and photos" thing:)
But don`t get stress about it, we can wait. . .

d. chedwick bryant said...

Have Cergie and Nathalie ever met?

http://fiatlux.lasiate.com/ said...

qu'est ce que j'aime cette construction si belle et si raffinée? Une bien belle idée que j'utiliserais un jour!

Olivier said...

parlons d'abord photo, j'adore la photo de la chaise avec son ombre, elle donne un cote inquiétant et sombre de la scene.
En effet des fois on est parano, on a cru (voir entendre) quelque chose et apres quand on se retrouve seul le moindre bruit, le moindre mouvement nous inquiete, et on se sent mieux au milieu d'une foule.
Bravo pour ce feuilleton, et encore (mais cela doit te demander pas mal de temps non ?)

vera said...

travail de textes et d illustations... tu dors? et prolixité sur tous els blogs! superwoman ces jeunes de today!! :-)

Peter said...

I really think you have found a marvellous and very original and different way of exploring Avignon and its surroundings, with the different moods, atmospheres, colours…. !! Very good idea (of course with copyright)!

Delphinium said...

Pour la compagnie, je suggère un labrador, ce sont des chiens intelligents et très gentils. Ils comprennent beaucoup de choses et pas besoin de faire des noeuds dans les poils pour les faire tout beaux, ils sont beaux au naturel. Je vois que mon idée sur l'autre post fait son idée. Comme je le suggérais, le protagoniste retourne au centre-ville après avoir vu ce qu'il a vu. Sage décision... La photo du palais des papes est très belle. Parfois quand je sors du travail le soir, je regrette de ne pas avoir toujours mon appareil sur moi, il y a des couchers de soleil qui mériteraient une immortalisation. Etre là au bon moment avec son appareil, pas toujours facile.

Nathalie said...

Non ma chère Delphinium, il ne va pas prendre un chien, il a une autre idée...

jack said...

"Tout est magique et féérique" sur ce blog, les photos sont belles à fondre, Avignon, ben c'est Avignon quoi ? magique aussi.
Jack
http://broadway-matt-jack.hautetfort.com

Robert said...

Birdwalking
Thanks for visiting my blog and leaving your comment. I just spent the last half hour reading your posts and exploring your photography. I enjoyed it very much.

lumer said...

Ecrivain et photographe, ah... c'est ça le talent. Félicitations et bonne soirée

Pod said...

how wonderfully creative and marvellous! feliciationes madame!! did the images inspire the story? good work nathalie!!
;0)

Ming the Merciless said...

Amazing photos, as usual, Nathalie.

I especially love the first photo (cotton plant?) and the 2nd to last photo (the old city where the Popes used to live).

AntiguaDailyPhoto.Com said...

Nathalie, what a wonderful story. I am hooked... how many more chapters you have coming for us?

;-)

G! said...

c'est super beau cette espece de petite cascade gelée.. Il a du faire TRES froid et la température a du droper d'un coup pour arriver a ce "frost water fall" que tu nous présente.
Bravo!
je reviendrai souvent faire un pti tour ici en 2008! Bonne année

ed said...

A片,A片,成人網站,成人影片,色情,情色網,情色,AV,AV女優,成人影城,成人,色情A片,日本AV,免費成人影片,成人影片,SEX,免費A片,A片下載,免費A片下載,做愛,情色A片,色情影片,H漫,A漫,18成人

a片,色情影片,情色電影,a片,色情,情色網,情色,av,av女優,成人影城,成人,色情a片,日本av,免費成人影片,成人影片,情色a片,sex,免費a片,a片下載,免費a片下載,成人網站,做愛,自拍

情趣用品,情趣用品,情趣,情趣,情趣用品,情趣用品,情趣,情趣,情趣用品,情趣用品,情趣,情趣,情趣用品

視訊聊天室

情色,AV女優,UT聊天室,聊天室,A片,視訊聊天室


UT聊天室,視訊聊天室,辣妹視訊,視訊辣妹,情色視訊,視訊,080視訊聊天室,視訊交友90739,美女視訊,視訊美女,免費視訊聊天室,免費視訊聊天,免費視訊,視訊聊天室,視訊聊天,視訊交友網,視訊交友,情人視訊網,成人視訊,哈啦聊天室,UT聊天室,豆豆聊天室,
聊天室,聊天,色情聊天室,色情,尋夢園聊天室,聊天室尋夢園,080聊天室,080苗栗人聊天室,柔情聊天網,小高聊天室,上班族聊天室,080中部人聊天室,中部人聊天室,成人聊天室,成人

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails