Thursday, 26 April 2012

Coma idyllique

Rue Pasteur, Avignon


14 comments:

Tilia said...

Superbe maxime sans faute et
les couleurs de l'Italie
sous un ciel gris

Olivier said...

soit un doux utopiste reveur (ce qui va souvent ensemble), soit le producteur du spectacle (c'est un spectacle melangeant le cirque danse, ect... , si j'en crois mon ami intenet)

│ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ AVIGNON │ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ│ said...

Comique idéal !

ˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉˉˉˉˉ│∩│ˉˉˉˉ said...

Le blog prend les couleurs de la pierre... et c'est doux.

Vexil Hollog said...

Couleurs italiennes...

Lowell said...

What a statement! Perhaps someone's life is so difficult he/she would find a coma idyllic?

Very interesting composition.

Bob Crowe said...

Even I understand that. To sleep, perchance to dream...

claude said...

C'est toujours mieux que l'autre.
Peut-être une idylle qui rend KO.
J'aime bien ta nouvelle présentation.

Anonymous said...

ça peut-être une conception de la vie?

Delphinium said...

Une fois j'avais bu trop de whisky et... je me suis retrouvée dans un coma idyllique. Si, si je vous assure. C'est une question de point de vue.

Nathalie said...

On peut le voir comme une idylle qui met KO, c'est ma première interprétation et je la trouve fort sympathique.

Ou alors comme Lowell ci-dessus on peut imaginer qu'on a une vie si difficile que le coma serait une issue idyllique ? Je n'ai pas envie de retenir cette hypothèse.

L'option de Delphinium : une soirée très arrosée qui se finit dans les bras d'une personne avec laquelle une idylle se noue ? Gare au réveil...

Façon Bob Crowe : dormir, dormir et peut-être rêver...

Olivier : un spectacle du même nom ? Ca collerait avec le lieu, ici à gauche c'est le théatre du Barouf.

Thérèse said...

Mieux vaut idyllique qu'éthylique!

mirae said...

ah que j'adore encore cette communication dans les rues de Avignon encore, pour moi ca veut dire que l'esprit de Avignon est écrit dans les rues je crois que cette fois c'est la satire de la vie en général haha.
je t'embrasse.

Françoise Dumon said...

L'image est belle, celle du coma idyllique se elle n'avait le goût amer des comas éthyliques qui assomment notre belle jeunesse.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails