Tuesday, 8 April 2008

Weirdo in the bakery

This town never fails to amaze me. In the window of a closed-down bakery (sorry, an ex-candy shop) in rue Thiers, a young man experiments a weird flying machine. What is this about? And can one of my readers decipher the mathematical formula?
(This used to be a chocolate and candy shop, not a bakery. Michel, one of my local readers, corrected me. Thanks!)

Cette ville ne cesse de m'étonner. Dans la vitrine d'une boulangerie désaffectée (pardon d'une ancienne boutique de chocolatier confiseur) de la rue Thiers, un merveilleux fou volant et sa drôle de machine... De quoi s'agit-il ? Et qui saura me déchiffrer cette formule mathématique ?
(C'est Michel Benoit, spécialiste du vieil Avignon, qui m'a signalé mon erreur pour la boutique. C'est précieux, les lecteurs locaux ! )
avignon photos

32 comments:

Nathalie said...

Let me say that this is no pelican. No trick in this photo, no post-processing apart from a slight push in contrast. If you walk in rue Thiers today you will see the crazy flying man.

Juste une précision : il ne s'agit pas d'un pélican. Aucun de trucage dans cette photo, juste une petite poussée des contrastes. Si vous vous balladez rue Thiers aujourd'hui, vous verrez ce fou volant.

Kris McCracken said...

So it is a real fellow, not a photo or video?

Rambling Round said...

Hmmmm...is this a reflection or what? Very strange.

Mme Benaut said...

I like the fellow across the street, looking at you taking his photo in the glass. As for the formula - you've got to be joking, right?

Nathalie said...

All right, I'll explain: it's an extra-large poster sticked on the window. But the amazing bit is that the actual flying machine can be seen inside the shop, a lightweight balsa structure spanning approximately 4 metres. It could have been used in a play during last July's Theatre Festival, but there is nothing in writing explaining anything. So it's down to pure speculation.

Nathalie said...

OK, j'explique : c'est une très grande affiche apposée en vitrine. Mais le plus étonnant c'est qu'à l'intérieur de la boutique on peut voir la machine volante, une structure en bois léger d'environ 4 mètres d'envergure qui prend toute la largeur de la pièce. Elle a peut-être servi dans un spectacle du dernier festival d'Avignon, mais comme il n'y aucun nom, aucun mot d'explication, j'en suis réduite aux suppositions.

Un de mes lecteurs locaux connait-il l'histoire de cet engin ?

Olivier said...

original, une boucherie-mathématique. cela doit appartenir a une compagnie de spectacle. Comme je me suis arrêté aux additions et soustractions, je ne peux pas trop t'aider pour la formule ;o) mais j'aime bien l'idée de prendre une vieille boutique et lui redonner vie.

Michel Benoit said...

Ce n'était pas une boulangerie. C'était un fameux chocolatier d'Avignon ! Son nom qui m'échappe, doit être peut-être encore gravé dans le marbre ?

Nathalie said...

Oui Michel tu dois avoir raison et je crois que le nom y est encore, j'irais volontiers voir s'il ne crachinait pas ce matin. Paresseuse, va ! Je deviens bien du midi ! Trois mini-gouttes et je ne sors plus !

Peter said...

Les boutiques changent de vocation! Tu t'es fait un piercing en face?

212 said...

Il semble que cette équation tente de définir un mysterieux terme "l cercle" en posant que la somme combinée des trois vecteurs pour t allant de zéro à T est égale au vecteur nul, avec comme condition ou information supplémentaire que la somme des trois paramètres psi est toujours égale à 1, pour n'importe quel t compris dans l'intervale sur lequel a lieu la somme, de zéro à T.

Mais ceci n'est qu'une lecture purement mathématique... qui ne dit rien sur le sens ou l'interprétation. :-)

Difficile d'en dire plus sans savoir ce que représente chaque terme...

Nathalie said...

Merci 212.
La portance d'un objet volant?

Michel Benoit said...

Le nom du chocolatier (glacier confiseur) : Perrier.
Là où ta photo est géniale, c'est qu'elle offre une profondeur (grâce à la combinaison des reflets, des ombres et de la différence d'angle entre la formule et l'homme volant) qui ferait presque croire qu'il y a vraiment quelqu'un de suspendu dans la vitrine !
La réalité est décevante : devant la vitre, on ne voit qu'une affiche plate...

M.Benaut said...

Je pense que chacun apprendra quelque chose encore aujourd'hui. L'explication de "212" est intéressante. Il pose la question, comment ceci s'applique à la vie ? Nathalie, vous nous forcez à penser profondément.
C'est substance fascinante.

oldmanlincoln said...

Reminds me of Icarus.

Abraham Lincoln in Brookville, Ohio

Neva said...

Isn't that a physics formula for vectors in the window? nice.

212 said...

Autre indice pour l'équation:

Le cercle avec un point au milieu est le symbole du Soleil, à la fois en astrologie et en physique solaire.

Sans doute une expression mathématique justifiant la chute d'Icare...

Je cherche encore.

212 said...

Oh, somebody mentioned Icarus already! Good...

Nathalie said...

212, merci beaucoup de tes recherches. Le mythe d'Icare ça semble très pertinent comme idée.

212 mentions that the dot in a circle is the symbol for the sun, both in astrology and in solar physics.
The maths fomula could be an equation explaning Icarius's failure as he came too close to the sun...
Thanks 212 for your research work!

212 said...

En attenant que mon collègue physicien repasse avec une réponse plus précise, on peut se laisser entraîner par l'imagination...

La physique cherche souvent à établir des lois de conservation... Quelle propriété, quelle quantité, est-elle identifiée comme constante, malgré l'évolution du système?

Quelle caractéristique demeure-t-elle invariant malgré les transformations subies?

Et pour Icare? Peut-être sa condition humaine -notre lot à tous- dont il ne peut se détacher, et qui le sauvera et le perdra tout autant?

(je n'ai malheureusement point de collègue helleniste)

Anonymous said...

Oh la la! 212 a réussi à me donner mal au crâne...
Ta photo est surprenante, entre le gars qui déambule et évitera ainsi de se faire piercer, cette formule mathématique tout à fait décalée et cet Icare qui semble frémir avec un vent qu'il n'a pas...

Jilly said...

As always, Nathalie, a fabulous photograph and this time asking so many questions. it's quite disquieting actually so I thought I'd wait for some answers before commenting. thanks for your explanation - also glad someone mention Icarus. I'm just going to enjoy it like the seemingly piece of modern art it is. Fabulous photo, fab.

ruth said...

It's so great with the man walking in the image. Wonderful!

yoshi said...

C'est super original! C'est bien plus joli que les affiches collées à la sauvage qui ornent bien souvent les magasins fermés! Quant à la formule mathématique, désolée mais il faudra trouver quelqu'un d'autre ...

Marie-Noyale said...

le magasin a peut etre fermé boutique mais que de choses a voir dans cette vitrine...que tu nous proposes!
des formules.. un fou volant,un passant, et tous ces beaux reflets..

Chuck Pefley said...

simply amazing what we can see "if" we look. And thanks for your explanation -and- the link to the other wedding photo... bride as "height of fashion". LOL!!

brigetoun said...

merci pour l'explication - mais tes photos me donnent des complexes. Quoique, non, j'admire l'artiste et je joue dans lacatégorie : vieille dame avec appareil rudimentaire dans sa poche et aucune connaissance.
Ce que je trouve épatant c'est l'homme sur le trottoir qui semble aussi intrigué que je l'étai
(pour l'expo dans le hall de la mairie à vrai dire tout était assez laid, mais j'aimerais connaître les techniques de patine, peut être juste pour le plaisir de ne pas les appliquer)

Gérard said...

Se montre en vitrine soit, mais l'artiste travaille avec filet, les vrais travaillent sans.

Marguerite-Marie said...

je suis d'accord avec , il s'agit de trouver une inconnue"l"
avec un indice cercle avec un point (qui était aussi au moyen âge l'écriture du 0), pour qu'une somme de 3 vecteurs (d'origine ce point) affectés de coefficients dont la somme est constante (égale à 1) dans une période T, soit nulle.
On peut penser à une recherche de centre de gravité d'un système défini par 3 points variables avec le temps t....en tout cas si le boucher devait résoudre ce problème pour tailler une bavette on comprend qu'il se soit recyclé dans le chocolat!!!!

Greg Dimitriadis said...

I agree with 212, the equation does not mean anything without knowing its context, i.e. what the symbols mean. I can assure everybody that it certainly doesn't describe the lift created by the wings or the reason why Icarus failed. In any case, there is no single particular reason why Icarus should fail. The only thing that is certain is that the myth is wrong: Icarus could not have flown close enough to the sun to burn his wings (and if he had done, he would be in outer space and would not have need for wings).

Nathalie said...

Many many thanks to those of you who contributed on the subject of this equation. I'm way out of my depth here.

Just to set the record straight Greg, it wasn't about Icarus's wings burning but the wax holding the feathers together melting. It doesn't take much heat for wax to start melting. A good mediterranean summer heat would have done the trick.

Maxime said...

Bon, ben voila au moins un fil où l'on s'instruit en s'amusant. Je suis bien content d'être arrivé à la fin pour profiter de toutes ces informations et des délires allant avec !
Personnellement, j'aime beaucoup l'idée du noir et rouge, et le caractère sibyllin de la formule. Cela ressemble à l'antre d'un sorcier anarcho-syndicaliste !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails