Monday, 23 November 2009

Growing corn in style

Near l'Isle sur la Sorgue
The French sure know how to grow corn in style but why is it left to dry?
Shouldn't it have been harvested by now?

Quand le maïs joue les châtelains mais se dessèche sur pied...
PS - mon confrère blogueur Chriscot s'est inspiré de ma photo "Paul ..., 1919" de jeudi dernier pour écrire l'histoire de ce Paul dont le nom était gravé dans la pierre. Lisez-la ici, c'est beau mais c'est triste.

21 comments:

Nathalie said...

Réchauffement climatique? Il fait toujours aussi doux...

Global warming? The weather is milder than ever...

Owen said...

Hi Nathalie ! I've missed a few days, work has been crazy and sleep is short... but better late than never...

This photo is extraordinary, looks like there is corn on both sides of the gate and stone columns... was it the entrance to a property ? Or one of those places where a property disappeared, leaving only the entrance still standing ? Hope all is well in Avignon...

booksandacupofcoffee said...

Bonjour! Nathalie,
What a very beautiful photograph of corn growing in style near l'Isle sur la...
...Corn...What a coincidence I just ate corn with my dinner!
Merci de partager!
DeeDee ;-D

AmyR said...

I now think every cornfield should have a wrought iron gate. Lovely!

Sharon said...

I don't think we are in Kansas anymore!

Olivier said...

superbe photo (j'aime bcp la lumiere), quand la nature reprend le pouvoir

Avignon said...

Le maïs ! Grand demandeur de désherbage chimique ! Dont les produits interdits ont été remplacés par d'autres... non moins polluants.
Comment s'étonner de la nécessité de le modifier génétiquement...

Cuauhtémoc said...

Il faut changer de culture : le maïs est devenue la première céréale cultivée au monde, devant le blé et le riz !!!
Nous brûlerons ce que nous avons adoré.

Nathalie said...

Avignon, maïs grand demandeur de désherbage chimique... sauf que ça n'a pas toujours été le cas. Il constituait l'alimentation principale des Amérindiens pré-Christophe Colomb et je gage que c'était sans chimie et sans OGM.
Il serait temps qu'on arrête de nourrir le bétail et qu'on s'occupe de nourrir efficacement et proprement la population humaine. Si pour cela le monde occidental doit manger moins de hamburgers et même moins de steak, on s'en remettra.

Chri said...

Au Canada on célèbre la maturité du "blé d'inde" et on s'en régale!

Merci pour le lien Nathalie...

Chri said...

PS Cette histoire, je vous la dois!

Avignon said...

Les indiens étaient un petit peu moins nombreux à l'époque... !

Peter said...

J'ai lu le texte de Christot. Tu es une vraie inspiratrice pour beaucoup de monde!

M.Benaut said...

And I read it too.
How sad and how chilling.

Le cimetière du Beaucet où l'on peut, peut-être encore, voir la tombe de Jeanne et Paul...

It pretty much inspires one to go there after seeing the inscription in stone at Palais des Papes.

That would be the full circle.

Tout le monde vous la doit, Nathalie!

Nathalie said...

Avignon, les moyens aussi. Si seulement on voulait bien mettre la recherche et la technologie au service des hommes et non du profit... on peut rêver !

Thérèse said...

D'un côté organique, de l'autre trangénique? Un symbole dévastateur.
Que l'on se rassure il est encore beau en photo.

designslinger.com said...

Only in France! :)

Big Fat Mama said...
This comment has been removed by the author.
Big Fat Mama said...

Ooops--I accidentally deleted my comment when I meant to correct a spelling error! What I was trying to say was that I believe some varieties of corn that are grown as livestock feed are left to dry in the fields longer. Perhaps in your area of France the weather is milder than here in Canada where the dry corn is then harvested and stored in silos for the winter.

Lovely lovely photo. Your blog is a "site" for sore eyes.

la Calmette said...

Que de monde devant ce portail ! va-t-il ouvrir enfin ? Je voyais du blé... mais bien sûr que non, même si la lumière peut tromper, le ciel reste un ciel d'automne.
J'adore ce blog.

Thib said...

Certaines "petites" parcelles de maïs sont laissées telles quelles, sans être moissonnées, pour servir de garde-manger aux animaux sauvages (ou au gibier !!).
C'est peut-être le cas de ce champ superbement photographié !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails