Saturday, 30 August 2008

Beauduc

The exhibition of works by Peter Lindbergh in the Preaching Brothers Church (église des frères prêcheurs) will be my last post about the Arles Photo Festival - see location map here. This church, which no longer serves for religious purposes, is a beautiful exhibition space. Peter Lindbergh, originally from Germany, studied photography in Berlin before coming to Arles in 1962 in the footsteps of Van Gogh. The series shown here is entirely dedicated to Beauduc, a remote beach in Camargue located at the very tip of the Rhone delta where the locals have used driftwood and various debris to build holiday shacks. Thrilled by this amazing location, Peter Lindbergh did a fashion shooting there. Sounds like a great idea? Yes, except he really played it trash and frankly that doesn't work for me. I don't like these weary-looking black-eyed models staring at you looking bored and disillusioned. Jet set finishing the night with the bad boys is a concept that leaves me cold. I believe there are more interesting ways of moving away from boring blue sky photography than to go down the trash path. What do you think?
But I'm just realizing that my last two posts have been dedicated to exhibits I didn't like. If you want to know what I did enjoy, please turn to the comments section.

Voici mon dernier billet sur les Rencontres d'Arles avec une expo des travaux de Peter Lindbergh dans l'église des frères-prêcheurs. Cette église, qui ne sert plus de lieu de culte, est un lieu d'exposition magnifique - voir plan des expos. Peter Lindbergh, allemand d'origine, a étudié la photo à Berlin avant de descendre à Arles en 1962 sur les traces de Van Gogh. Cette expo intitulée 'Tout Beauduc' est entièrement consacrée à l'incroyable site de Beauduc, plage très isolée de Camargue située tout au bout du delta du Rhône où les locaux ont construit de bric et de broc des cabanons de vacances assez bidonvillesques. Complètement séduit par le lieu, Peter Lindbergh y a fait toute une série de photos de mode, qu'il nous livre. Bonne idée ? Oui, sauf qu'il a vraiment forcé le trait dans le style 'trash'. Je dois l'avouer, je n'aime pas ces modèles aux yeux cernés de noir qui font la moue au petit matin dans des lieux sinistres. La jet set qui s'encanaille et finit la nuit dans des lieux glauques, ça me laisse froide. Et vous, qu'en pensez-vous ?
Mais je m'aperçois que ça fait deux billets de suite que je consacre à des expos que je n'ai pas beaucoup aimées. Pour savoir ce qui m'a plu à Arles, lisez les commentaires.

Eglise des frères prêcheurs (preaching brothers church) seen from the street. The tall ogival window is the same one that you see from the inside in my top photo.

L'église des frères prêcheurs vue depuis la rue. On y retrouve la fenêtre en ogive qu'on voit de l'intérieur sur ma première photo.

20 comments:

marie said...

certes, les yeux noirs mais quel beau petit "haut" brodé

AnneduSud said...

Je pars à l'instant voir les expos d'Arles et puis Beauduc est un lieu que j'aime particulièrmenet, je passe donc à l'église des frères-prêcheurs en pensant à toi!

Nathalie said...

Marie, c'était la moins 'yeux noirs' du lot que j'ai photographiée !!!

Anne, c'est pour toi que je voulais écrire : si tu vas à Arles, passe beaucoup de temps aux Ateliers SNCF, c'est immense et il y a beaucoup de choses à voir. Moi j'ai eu le coup de coeur pour Tim Walker et ses "images du pays des merveilles".

J'ai beaucoup aimé aussi, dans l'atelier numéro 10 je crois, la série de diapos consacrée à de jeunes filles indiennes tirées de la prostitution et auxquelles on a proposé de se faire photographier dans la tenue de leur choix, à visage découvert ou non, déguisée ou non, maquillée ou non. Chaque diapo est accompagnée des quelques mots qui expliquent pourquoi chacune a choisi sa tenue ou son déguisement. On y entend de la rage, de la colère, le désir d'anonymat ou de réussite, beaucoup d'espérance surtout. Toutes les photos sont belles et c'est très émouvant.

Nathalie said...

If you visit the Rencontres d'Arles, make sure you plan for a lot of time at the Ateliers SNCF.

It is huge and you should allow for at least three hours there. My absolute favorite was Tim Walker's 'Pictures from Wonderland'. Tim Walker, born in 1970 in the UK, lives in London and has a knack for taking you into dream worlds indeed reminiscent of Alice's Cheshire Cat.

The other exhibit I really liked was a slide show of young Indian girls taken out of prostitution who were offered to have their picture taken in whatever costume they wanted, with whatever makeup, their face hidden or not (through mask, veil or heavy makeup). A voice-over explains in just one sentence the reason give by each for her choice of costume. You can hear anger, fear, but also a lot of hopes in their choices. The series is not only beautiful, it's also very moving and inspiring.

brigetoun said...

^tu me fais en attendant si envie que je me demande si je ne prendrais pas calmants et fortifiants et n'essairai pas d'aller voir une ou deux expos demain.
Cela dure encore ? Je vais voir sur le site qui existe certainement

JM said...

Beautiful place for Lindberg exhibition! Great shot!

Virginia said...

I agree Nathalie about the trash look. Who ever dreamed that up AND sold it to the huddled masses was some snake oil salesman. Nothing pretty about it. I would love to see the exhibits that you mentioned above. Sounds fascinating.

Nathalie said...

Brigetoun tu as le temps, c'est jusqu'au 14 septembre. J'ai mis un lien vers le site.

claude said...

La mode n'est plus ce qu'elle était ! Quand je vois les défilés à la Télé, je suis consternée. Il y a du beau, du moins beau, et franchement du moche.
Peut-être l'as tu déjà un jour expliqué, mais pourquoi cette eglise n'est plus un lieu de culte ?

AnneduSud said...

Merci pour tes conseils binvenus. Je peux pas le croire, je n'ai fait qu'une expo, celle de Beauduc....
Tout ça parce que j'ai passé deux heures dans la librairie Actes Sud,à lire notamment de magnifiques livres sur Groupe F à Versailles et Royal de Luxe entre 1993 et 2001; j'y retourne donc dans les jours qui viennent mais pas mal de choses seront déjà fermées (comment j'accorde???) et je profiterai des ateliers SNCF, l'an dernier j'avais beaucoup aimé ce qui concernait Chine et Inde.
Encore merci!

Michel Benoit said...

Il était question, il y a quelques années, de débarrasser Beauduc des "cabanes de pêcheurs" illégales.
Je n'y suis jamais retourné.
Qu'en est-il maintenant ?
Peut-on encore aller y manger un morceau et finir la fête (ou la tête ?) dans le sable ?

ichandrae said...

Bonjour Nathalie.

Sur le sujet des yeux noirs- ha ha apparement quand on fait la recherche et l'analyse ses yeux noirs représente l'abus et la domination de vendre le corps comme un produit commericiel ha ha ha ha ha.que c'est comme la pornographie.
Je ne suis pas opposée au fashion.Tout le monde est libre et peut adopter leur propre opinion, mais je juste dis ha ha.

On ne peut pas tout blamer le photographe. Il cultive le désir pour le masochisme de vendre un corps comme un produit commerciel mais c'est dommage que le désir est là. Sur un niveau je trouve ça vraiment drôle.

C'est bon qu'il ya les photographes professionelles qui reconnait un problème.
Quant à moi je me contente à rire sur ce sujet.

vera said...

des precheurs aux pecheurs... ils zozent la dentelle .. sur peau libertine qui merite plutot de bons filets pour repecher le tout.. j aide filets plombés- sans baleine - :-))

babooshka said...

I have to agree with Virginia's wise comments. This heroin chic look does nothing for me, photography and really confuses your girls into starving themselves to supposedly looking like this. Excellent posts and narrative. I think it's ofetn enlightening to post on something we don't like. It gives us a the viewer
a different perspective.

ichandrae said...

Et j'aime votre description sur l'exposition #10.C'était bien écrit précieuse Nathalie.
C'est peut-être relier au photo de Vogue.Bien tout est relié.ET tout ça relié au paquet de cigarettes.
ha ha
merci.

Chuckeroon said...

Poor chap! He worked so hard to contrive that look (it's not natural...it's totally contrived) and he gets panned by a razor-sharp mind like Nathalie's.

I'm with you...not to my taste. I stick with Schiller and the genuinely "naive". Schiller also wrote "the Ode to Joy".

Olivier said...

la première photo est magnifique, pleine de poésie et de mystère

Therese said...

Justement cela donne a chacun la possibilite de s'arreter et de faire le point.
Un regard et un corps achetes, mais tu as tres bien rendu le tout en les juxtaposant a ce mur de pierre dur et tendre a la fois!

richard said...

Never knew Lindbergh was based in France - I always assumed these photo shoots were done on some Baltic coast which accounted for the mood/expressions of the models! However I wonder how much the choice of mood was Lindbergh's and how much the creative directors

元美女 said...

(法新社a倫敦二B十WE四日電) 「情色二零零七」情趣產品大產AV自二十三日起在倫敦的肯辛頓奧林匹亞展覽館舉行,倫敦人擺脫對性的保守態度踴躍參觀色情,許多情色電影穿皮衣與塑膠緊身衣的好色之徒擠進成人影片這項世界規模最大的成人av女優生活成人影片展,估計a片三天展期可吸引八萬多好奇民眾參觀。

活動計畫負責人米里根承諾:「要搞成人網站浪漫、誘惑人、玩虐待,你渴望的我們都有。」

他說:「時髦的設計與華麗女裝,從成人網站吊飾到束腹到真人大小的雕塑,是我們色情影片由今年展出的數千件產品精選出的一成人電影部分,參展產品還包括時尚服飾、A片下載貼身女a片下載用內在美、鞋子、珠寶、玩具、影片、情色藝術、圖書情色電影及遊戲,更不要說性愛av輔具及馬術裝備。」

參觀民眾遊覽兩百五十多個攤位,有性感服裝、玩色情具及情色食品,迎合成人電影各種品味。

大舞台上表演的是美國野蠻搖滾歌手瑪莉蓮曼森的前妻─全世界頭牌脫衣舞孃黛塔范提思,這是她今年在A片情色國唯a片一一場表演。

以一九四零年代風格演出的黛塔范提思表演性感的天堂鳥、旋轉木馬及羽扇等舞蹈。

參展攤位AV女優有的推廣情趣用品,有的公開展示人體藝術和人體雕塑,也有情色藝術家工會成員提供建議。

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails